Virgin Megastore : Aurélie Filippetti tacle Amazon

Le par  |  11 commentaire(s) Source : AFP
Virgin Megastore logo

Face au dépôt de bilan de l'enseigne Virgin Megastore, la ministre de la Culture a regretté la concurrence déloyale exercée par de grands groupes étrangers profitant de fiscalités avantageuses.

L'enseigne Virgin Megastore doit déposer le bilan aujourd'hui, n'ayant pu trouver de solution pour se relancer. La ministre de la Culture Aurélie Filippetti, qui avait rappelé son attachement au "maintien de commerces culturels " et a reçu syndicats et direction en début de semaine, a souligné que le gouvernement suivait l'évolution du dossier avec attention.

Dans un entretien à iTélé, elle a évoqué la concurrence déloyale subie par Virgin Megastore par rapport à de grandes entreprises de vente en ligne, à l'image d'Amazon, qui " ne sont pas soumises à la même fiscalité que les entreprises localisées physiquement en France ".

Virgin Megastore logo  Elle a également indiqué qu'un " rapport va être remis ce mois-ci au gouvernement sur la fiscalité à l'ère numérique, avec des propositions pour pouvoir lutter contre cette forme de contournement de la législation fiscale ".

La situation de Virgin Megastore devrait évoluer vers le redressement judiciaire et la recherche éventuelle d'un repreneur. Déjà, la ministre de la Culture affirme que le gouvernement " sera entièrement mobilisé pour aider trouver un éventuel repreneur " et suivre le devenir des magasins et des salariés.

A noter que les syndicats pointent plutôt du doigt une gestion hasardeuse de la part de l'actionnaire principal de Virgin Megastore plutôt que de conditions de marchés défavorables ou déloyales.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1142622
Attendez vous à des nouvelles taxes car si les prix sont bas c'est que ces sociétés peuvent se le permettre grâce à une organisation et une fiscalité allégée.
Pour la fermeture de Virgin, je ne vois pas ce qu'il y a d'étonnant à partir du moment où le magasin n'a pas évolué avec les usages de ses clients.

Lorsque les vidéoclub ont fermé les uns après les autres personne n'a été étonné et les vendeurs de pellicule photo se sont tournés vers le développement et la vente de cartes mémoire pour continuer leur activité.

Ce sera pareil pour une partie de l'activité des libraires car après la photo, la musique, la vidéo, le prochain marché à dématérialiser est le livre (aux USA c'est déjà fait).
Le #1142632
C'est là qu'on voit que ces ministres ne comprennent pas que la compréhension de l'économie globale.
Elle parle des emplois perdus chez Virgin mais pourquoi ne pas évoquer le grand nombre d'emplois créés par Amazon.
Au final, l'emploi en sort gagnant !

C'est un peu comme pour Free, on dit qu'ils sont la cause de suppressions d'emploi chez ses concurrents, mais on oublie de dire que Free recrute à tour de bras.
Le #1142652
Et baisser les taxes et les charges de manière générale, non ?

Ce que tu perds unitairement (par entreprise), tu le rattrappes LARGEMENT sur le nombre, avec plus d'entreprises qui se créent ou d'entreprises étrangères qui investissent en France... C'est ce qu'avait fait l'Irlande il y a de nombreuses années et ça avait payé, en créant un considérable boum économique (bon après ça s'est cassé la figure avec la crise mais bon, tout le monde a été touché par ça).

C'est comme avec le coup de la taxe à 75% : si tu fais fuir les gens qui ont de l'argent, au final tu auras plus personne pour payer des impots. Il faut trouver un juste milieu entre la carotte et le baton.
Le #1142662
Elle connait Renault ?

Oui le constructeur automobile français qui délocalise au magreb.
Faudrait la mettre au courant, elle est largué celle là.



Le #1142682
et bam. Le gouvernement, qui ne sait pas lever des recettes sans taxer, va taxer ces sociétés internet qui vont répercuter sur les prix.

Si la compétitivité est basse en France, c'est justement à cause de ces taxes. Alors, pour éponger ce déficit, c'est une bonne occasion de taxer les concurrents

A noter qu'effectivement, la distorsion est importante, et qu'échapper à l'impot complètement n'est pas normal. Mais il faudrait faire un bilan global et pas ouvrir la boite de pandore sur la taxation systématique.
Le #1142712
orakaa a écrit :

Et baisser les taxes et les charges de manière générale, non ?

Ce que tu perds unitairement (par entreprise), tu le rattrappes LARGEMENT sur le nombre, avec plus d'entreprises qui se créent ou d'entreprises étrangères qui investissent en France... C'est ce qu'avait fait l'Irlande il y a de nombreuses années et ça avait payé, en créant un considérable boum économique (bon après ça s'est cassé la figure avec la crise mais bon, tout le monde a été touché par ça).

C'est comme avec le coup de la taxe à 75% : si tu fais fuir les gens qui ont de l'argent, au final tu auras plus personne pour payer des impots. Il faut trouver un juste milieu entre la carotte et le baton.


Pour autant que je sache, la situation économique de l'Irlande est très loin d'être au beau fixe. Preuve que leur solution, qui a certes attiré beaucoup de multinationales étrangères, ne les sert plus guère aujourd'hui.

Pour ce qui est de la taxation, c'est compliqué, c'est vrai. Mais où chercher l'argent alors? Faut-il encore taxer davantage ceux qui n'ont presque plus le sou? C'est certes plus facile car ceux-là n'ont pas de quoi s'échapper dans un paradis fiscal.

Pour moi la situation doit évoluer. Quand on gagne de l'argent sur le territoire français, on doit participer aux taxes françaises. Mais je sais bien que ce n'est qu'une utopie...

Le #1142762
tof67 a écrit :

orakaa a écrit :

Et baisser les taxes et les charges de manière générale, non ?

Ce que tu perds unitairement (par entreprise), tu le rattrappes LARGEMENT sur le nombre, avec plus d'entreprises qui se créent ou d'entreprises étrangères qui investissent en France... C'est ce qu'avait fait l'Irlande il y a de nombreuses années et ça avait payé, en créant un considérable boum économique (bon après ça s'est cassé la figure avec la crise mais bon, tout le monde a été touché par ça).

C'est comme avec le coup de la taxe à 75% : si tu fais fuir les gens qui ont de l'argent, au final tu auras plus personne pour payer des impots. Il faut trouver un juste milieu entre la carotte et le baton.


Pour autant que je sache, la situation économique de l'Irlande est très loin d'être au beau fixe. Preuve que leur solution, qui a certes attiré beaucoup de multinationales étrangères, ne les sert plus guère aujourd'hui.

Pour ce qui est de la taxation, c'est compliqué, c'est vrai. Mais où chercher l'argent alors? Faut-il encore taxer davantage ceux qui n'ont presque plus le sou? C'est certes plus facile car ceux-là n'ont pas de quoi s'échapper dans un paradis fiscal.

Pour moi la situation doit évoluer. Quand on gagne de l'argent sur le territoire français, on doit participer aux taxes françaises. Mais je sais bien que ce n'est qu'une utopie...


C'est ce que je disais, que la situation de l'Irlande n'est pas au beau fixe aujourd'hui, mais la crise est passée par là (il n'y a pas de pays qui ne soit pas affecté par la crise aujourd'hui).

Mon point était que la situation de l'Irlande était vraiment pas top à un moment donné, il y a plus de dix ans, alors que la crise n'était pas encore là (taux de chomage record, pertes financières, etc.) et qu'ils ONT réussi à relancer la croissance (le fameux saint graal)... justement en abaissant les charges pour les entreprises.

Quand les représentants patronaux parlent de réduire le coût du travail et que l'Etat vient avec une usine à gaz sous forme de crédit d'impôts, je crois qu'ils ont pas vraiment les yeux en face des trous. Aujourd'hui, si tu es à ton compte ou que tu as une PME, ça coute la peau des fesses d'avoir des salariés, pas à cause de leur salaire en lui-même mais à cause des charges autour. Tu paies quasiment 2 fois un salaire, c'est trop pénalisant.

Perso quand j'étais à mon compte j'avais pas les moyens de prendre quelqu'un (et pourtant si j'avais été moins assomé de taxes en tout genre, j'aurais continué mon activité et embauché : j'ai arrêté parce que j'en avais marre de voir beaucoup plus de la moitié de mes revenus partir en fumée).
Le #1143102
Je pense que vous avez tout dit.
Le problème du coté des nouvelles technologies c'est aussi les faibles marges laissées aux revendeurs.
par curisité, j'aimerais savoir ce que gagne ce type de boutique sur un cd audio vendu, sur un ipad....
ça doit pas être énorme

patheticcockroach Hors ligne VIP 7663 points
Le #1143112
"la ministre de la Culture a regretté la concurrence déloyale exercée par de grands groupes étrangers profitant de fiscalités avantageuses"
=>c'est bien d'en parler enfin, ça serait mieux de faire quelque chose, et vite...
Le #1143262
[quote]la ministre de la Culture a regretté la concurrence déloyale exercée par de grands groupes étrangers profitant de fiscalités avantageuses[/quote]
Elle dénonce, et ?

Et quoi ? Elle les gronde en disant "c'est pas bien" et les mecs vont faire quoi, l'écouter peut-être ? Plutôt que de balancer des phrases démago à fond la caisse qui sont évidentes pour tout le monde (quel c*n n'est pas au courant que c'est pas bien pour nous ?), elle ferait mieux de s'employer à trouver des solutions pour les faire venir plutôt que partir. Ce gouvernement veut financer ses folies en donnant aux riches l'envie de partir. Du coup il va faire comment pour trouver l'argent qu'il comptait prendre ? Ah ben il va emprunter, encore et encore...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]