Évolution : les drones volants s'équipent de bras robotiques

Le par  |  4 commentaire(s) Source : Dvice
drone bras robotique

Il faudra s'y faire, les drones volants s'inviteront de plus en plus dans notre quotidien à moins que des législations strictes ne viennent encadrer scrupuleusement leur utilisation. Dernier en date à se présenter, un drone équipé d'un bras robotisé.

Ils servent actuellement à effectuer de la reconnaissance militaire, sont envisagés pour certaines missions de sauvetage, font des prélèvements atmosphériques, ou servent plus souvent à notre divertissement, les drones volants sont en pleine expansion.

armed drone Une équipe d'ingénieurs allemands vient tout juste de donner une nouvelle dimension, et d'élargir par là même les champs d'applications de ces drones volants en équipant un puissant hélicoptère autonome d'un bras robotique articulé.

C'est le DLR, le centre aérospatial allemand qui est à l'origine de cette hybridation permettant aux drones de se doter de nouvelles fonctionnalités. Il devient ainsi possible à ces objets volants de manipuler des objets en vol, à des hauteurs importantes, de transporter des matériaux, de retenir des décombres pouvant être dangereux ou ne pouvant tout simplement pas être manipulés par l'homme du fait de leur dangerosité.

Le DLR envisagerait de construire une flotte complète de ces drones volants, les rendant capables de travailler de concert pour envisager des constructions de structures dans des endroits inaccessibles autrement que par les voies aériennes, ou effectuer des tâches de manutention et de réparation dans des zones étriquées. Le modèle pourrait se décliner dans diverses tailles en fonction des besoins pour répondre à tout type de configuration de terrain, de météo, ou de tâche à accomplir.

Malheureusement, l'ajout d'un bras robotisé sous ce type d'appareil a deux inconvénients. Premièrement il apporte une charge supplémentaire et nécessite donc que la motorisation du drone soit ajustée. Plus dérangeant, l'appendice a tendance à handicaper la maniabilité du drone et à lui faire perdre de la précision ainsi que de la stabilité en vol. Une chose d'autant plus vraie lorsque le bras est en mouvement puisqu'il implique automatiquement un déplacement du centre de gravité de l'ensemble du drone.

Il faudra donc quelques années de travail pour développer un système de stabilisation optimisé pour parer à tous les mouvements du bras robotisé et ce, y compris dans les conditions de vent les plus soutenues.

  

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1575532
Maintenant les drones ne se contenteront pas de tuer les personnes mais aussi de les enlever.
Le #1575742
PROMMIX a écrit :

Maintenant les drones ne se contenteront pas de tuer les personnes mais aussi de les enlever.


Pourquoi pas cela peut servir.
Le #1575882
Maintenant, on risque même de se faire piquer sa moumoute dans la rue
Le #1576252
Autant de tels engins peuvent être munis d'armes ou d'autres joyeusetés destructrices (et même par un simple civil...), autant ils peuvent se révéler vraiment très utiles. J'ai appris récemment que des pompiers ont demandé à un particulier de leur montrer les différents accès d'une maison de ville en train de brûler (avec un drone phantom il me semble). Cela leur a permis d'entrer plus sûrement. Avec un moteur on peut faire un char mais aussi une ambulance.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]