Panne : Voyages-sncf s'excuse, s'explique et rassure

Le par  |  8 commentaire(s)
voyages-sncf.com

Suite à la panne qui a rendu impossible pendant de longues heures la réservation de billets de train via Internet, Voyages-sncf.com émet des explications et surtout rassure sur la sécurité des transactions.

voyages sncf.comEntre le mardi 29 juillet et le vendredi 1er août, le site Voyages-sncf.com a connu plusieurs couacs qui en pleine période estivale et à l'heure du chassé-croisé entre juilletistes et aoûtiens ne sont pas passés inaperçus. L'affaire a été très largement relayée par la presse et jusqu'aux oreilles du secrétaire d'Etat au développement de l'Economie numérique qui a réclamé des éclaircissements. Dans un message d'information publié sur son site, Voyages-sncf.com s'adresse à ses clients et revient sur ces interruptions tout en s'excusant pour les désagréments causés.

La première panne a eu lieu le 29 juillet à 5 heures du matin et a duré jusqu'au lendemain 12h17 à l'occasion d'une " opération de maintenance ". Une panne matérielle et logicielle qualifiée d'exceptionnelle avec pour conséquence l'inaccessibilité du moteur de réservation de billets de train. Mais Voyages-sncf.com se veut surtout rassurant, et d'affirmer que " cette panne n'a affecté à aucun moment la sécurité des transactions ou la confidentialité des données personnelles confiées ". Le site répond ainsi aux allégations du Canard Enchaîné qui avaient semé le doute à ce sujet.

Le vendredi 1er août, la " panne " a par contre été... volontaire. Face à un pic présenté comme historique de fréquentation avec plus de 40 000 connexions simultanées sur le moteur de réservation, il s'agissait de " limiter l'accès ", entre 12h30 et 14h30, pour " effectuer les optimisations nécessaires afin d'éviter une nouvelle indisponibilité prolongée ".

Après avoir laissé dans le noir ses clients, Voyages-sncf.com apporte donc quelques explications mais à retardement. Le site veut surtout faire passer un message, celui d'une priorité donnée à la sécurité informatique. Un diagnostic interne a été lancé pour mieux comprendre l'interruption du service et éviter pareille mésaventure à l'avenir.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #295531
Java est de toute manière limité en terme de montée en charge, on le sait depuis longtemps, notament au travers des freezes intempestif que cette technologie procure. Il vaut mieux préferer de l'ASPX ou même du PHP.
Le #295791
@oldjohn

c'est faux, n'importe quelle technologie de developpement de sites web (y compris j2ee) peut monter en charge, du moment qu'on y met autant de serveurs que nécessaire pour répartir la charge et que le site web est bien conçu (partage des sessions via un serveur de base de données, puisque les instances de php/j2ee sont indépendantes et ne partagent pas directement les informations de session)

cette panne n'est pas dûe à l'utilisation de java, mais plutot à un manque de compétences...
Le #295851
oldjohn, pourquoi parles tu de java alors que ca n'apparait pas du tout dans la news...?
Le #295901
Exact.. de plus aucune JVM se lance lorsque l'on ouvre le site!!! ?!
+1 pour link83...
Le #296011
non effectivement il n'y a aucun applet java sur le site de voyages sncf (pas d'applet java ->pas de jvm j2se nécessaire)
mais le site lui meme est developpé en java côté serveur (j2ee, pas besoin de jvm sur les clients)
c'est une technologie robuste, mais plus difficile à maitriser et à administrer...
Le #296051
pour une fois, +1 link83

(journée à marquer d'une croix rouge sur mon calendrier, j'ai réussi à être d'accord avec link )

Le #296181
lol Wolf, le code java est exécuté coté serveur pas client...
Le #296261
merci pour les précisions.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]