Wearable computing : Apple et Samsung ne domineront pas forcément

Le par  |  1 commentaire(s) Source : All Things Digital
google glass

La domination écrasante de Samsung et d'Apple sur les smartphones va-t-elle se prolonger dans le domaine du wearable computing ? Certains ne le pensent pas.

Les groupes Samsung et Apple ont largement pris la tête du marché des smartphones au point de représenter à eux deux la moitié des volumes trimestriels produits. Tout en cherchant à consolider leur part de marché, de nouvelles opportunités s'ouvrent à eux avec les accessoires correspondant à la catégorie du wearable computing, ces accessoires (montres, lunettes, bijoux) communicants et déportant certaines fonctions des smartphones.

Après plusieurs années à avoir évolué en tant que marché de niche, le wearable computing pourrait se démocratiser via ces grands groupes prêts à s'y imposer par leur poids économique et marketing, là où les premiers dispositifs, en quantité limitée et onéreux, ne touchaient qu'un public limité.

broadcom Dans ce marché en devenir, Samsung et Apple, qui présenteront bientôt leurs premiers produits, vont-ils dominer de façon écrasante sur le secteur du wearable computing comme pour les smartphones ? Scott McGregor, CEO de Broadcom, société spécialisée dans les composants mobiles, n'y croit pas.

Pour lui, là où le marché des smartphones permet aux utilisateurs de se doter de mini-ordinateurs de poche aux caractéristiques communes, le wearable computing s'annonce plus comme une juxtaposition de marchés de niche aux besoins spécifiques et pour lesquels un unique produit ne pourra convenir au plus grand nombre.

Les considérations esthétiques pourraient avoir une influence plus importante pour ces accessoires que pour les téléphones portables, qui restent essentiellement conçus autour du même modèle du rectangle, généralement noir ou blanc, tandis que les produits issus de ce nouveau segment pourront épouser des formes diverses.

McGregor compare ce nouveau marché à celui de la joaillerie dans lequel on ne trouve pas la main-mise de deux acteurs sur l'ensemble de la production et note la diversité des projets de montres connectés sur des sites de financement collaboratif comme KickStarter, chaque projet voulant répondre à une niche spécifique.

Le discours du CEO de Broadcom reste cependant dans le registre de la communication, les puces concues par l'entreprise facilitant notamment la création de tels projets par des start-up, et pas seulement par des grands groupes aux poches profondes alimentant de grands projets de R&D.

Qu'elles soient issues de petites ou de grandes entreprises, ces nouvelles initiatives sont une aubaine pour les puces de communication de Broadcom, ainsi que pour les autres fabricants de semiconducteurs spécialisés dans les composants mobiles.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1458572
L'Apple de Tim Cook, on peut l'oublier. Mais Google est toujours vivant et il a les moyens et la stratégie.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]