Webradio : Pandora est asphyxiée par les taxes

Le par  |  3 commentaire(s) Source : Ecrans.fr
Pandora

La webradio américaine Pandora menace de fermer ses portes. En cause : la somme qu'elle doit verser à chaque écoute représenterait en un an près de 70 % de son chiffre d'affaires.

PandoraPandora est un service de webradio méconnu en France, notamment car il n'y est plus accessible pour des raisons légales. Créé en 2000, le concept repose sur un concept aujourd'hui assez commun : l'écoute par affinité et morceaux similaires. L'internaute peut ainsi choisir un genre, entrer le nom d'un artiste qu'il apprécie et trouver des œuvres similaires, notées ou recommandées par d'autres internautes. Il pourra à son tour décider de voter pour le morceau ou de le bannir de son écoute, etc... On retrouve quelque chose de proche avec par exemple Last.Fm ou encore Songza.

Gratuit et illimité, basé sur la technologie Flash, le site se finance grâce à ses publicités et à un accès payant pour les internautes qui souhaiteraient les éviter. En tant que webradio, Pandora doit reverser des royalties à SoundExchange, l'association américaine récupérant l'argent pour les diffusions en radio. Le problème, c'est que si en 2006, il fallait payer 0,0008 dollars par morceau joué, une première augmentation a porté ce tarif à 0,0014 $ et devrait le laisser s'envoler à 0,0019 en 2010. Au final, Pandora doit verser 17 millions de dollars cette année, c'est à dire 70 % de son chiffre d'affaires. Or, avec les coûts en bande passante et ses 120 employés, la société perdrait de l'argent.

C'est en tout cas ce dont s'est plaint Tim Westergren, le patron de la webradio, au Whashington Post. Il devra bientôt être contraint de " fermer le service pour arrêter de gaspiller de l'argent ". Si selon lui, le problème doit être réglé au niveau politique, il n'est pas sûr que quoi que ce soit ne change.  Pourtant, le site avait fait en sorte de rester dans la légalité, par exemple en fermant ses portes aux visiteurs habitant en dehors du sol américain. Il avait également participé au collectif SaveNetRadio et à une journée de silence pour sensibiliser le public aux risques de la dernière augmentation des tarifs, pour le moment sans effet.

Du côté français, les webradios versent un forfait fixé à 8 % de leur chiffre d'affaires à la SACEM. Rappelons cependant qu'il y a deux mois, la société de gestion des droits d'auteur s'était attaquée à Deezer, estimant que les 70 000 € touchés en six mois étaient " grotesques ". Une révision prochaine de ce montant n'est pas à exclure.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #304401
Désolant que Pandora ne soit plus accessible en France métropolitaine: une webradio "intelligente" permettant de rebondir sur une famille d'artiste ou sur un genre ... avec une réelle pertinence (musicale je veux dire).
Pandora m'a permis de décourir entre autres, Kashmir, Colder , Death Cab for Cutie, Interpol, Editors, ...
Le #304421
Merci Generation-NT pour cette découverte, je ne connaissais pas Pandora, mais c'est très sympa en fait


[Firefox] Configurer et utiliser un proxy anonyme :
http://www.toutes-les-solutions.fr/phpbb/topic1171.html

Et bien sûr, quelques IP anonymes venant des Etats-Unis :
http://www.toutes-les-solutions.fr/phpbb/post5303.html#5303


Le #304511
Cool FRANCKYIV
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]