WhatsApp : grosse panne mondiale

Le par  |  1 commentaire(s)
WhatsApp-logo

Quelques jours après son onéreux rachat par Facebook, le service de messagerie mobile a refait parler de lui pour une panne mondiale de plus de trois heures. Mais la publicité de WhatsApp par Facebook n'y est pour rien.

WhatsApp a connu une panne mondiale samedi. Le service de messagerie mobile a d'abord signalé des problèmes avec ses serveurs. Le retour à la normale escompté dans les plus brefs délais aura finalement mis plus de trois heures.

WhatsAppLe fondateur et PDG de WhatsApp, Jan Koum, a présenté ses excuses pour cette indisponibilité. Dans un email transmis à The Verge, il a qualifié l'incident de panne la plus longue et la plus importante intervenue au cours de ces dernières années avec un impact pour tous les utilisateurs.

WhatsApp revendique 450 millions d'utilisateurs. La grosse panne est passée d'autant moins inaperçue qu'elle est intervenue quelques jours après l'annonce du rachat à 19 milliards de dollars par Facebook.

Une des hypothèses avancées a été que l'onéreux rachat par le célèbre réseau social a suscité un vif intérêt pour WhatsApp et un afflux de trafic que les serveurs n'ont pas été en mesure de digérer. Caustiques, des internautes ont plaisanté sur la fermeture de WhatsApp par Facebook, une intervention de Mark Zuckerberg ou encore une fête dans la salle des serveurs qui a dégénéré.

Selon les explications de Jan Koum, c'est un routeur réseau défectueux qui a provoqué une défaillance en cascade et a fini par affecter les serveurs de WhatsApp. La grosse panne serait donc sans relation avec le gros coup de projecteur suite au rachat par Facebook.

Au deuxième semestre 2013, l'application WhatsApp à la croissance rapide a connu au moins une panne tous les mois. Elles ont été de courte durée par rapport à celle de ce week-end. Une panne en novembre avait cependant duré une heure.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1665592
"Une des hypothèses avancées a été que l'onéreux rachat par le célèbre réseau social a suscité un vif intérêt pour WhatsApp et un afflux de trafic que les serveurs n'ont pas été en mesure de digérer." :

Moi ça me ferait plutôt fuir...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]