Wi-Fi : Thales et SES promettent du très haut débit de qualité dans les avions pour 2017.

Le par  |  2 commentaire(s)
wifi avion

Cela fait des années que les compagnies aériennes et spécialistes des télécoms promettent du Wi-Fi dans les avions de ligne. La réalité est toutefois bien décevante : si le WiFi s'installe dans un nombre croissant d'avions, les débits proposés restent particulièrement faibles.

La qualité des réseaux WiFi reste sujette à controverse dans les avions de ligne : bien souvent, les débits sont catastrophiques, l'accroche difficile et les prix prohibitifs. Autant de motifs qui dissuadent finalement les passagers pourtant très demandeurs de la fonctionnalité, notamment sur les vols les plus longs.

Le WiFi se présente toutefois comme un solide argument de vente pour les compagnies, et elles ont donc tout intérêt à faire évoluer la situation. Sur ce point, Thales et SES viennent d'annoncer la mise au point d'un accès à Internet très haut débit de qualité destiné aux avions avec une commercialisation prévue entre 2017 et 2020.

avion

Les deux partenaires promettent une expérience proche de l'accès WiFi des foyers. Pour ce faire, ils misent sur l'utilisation des satellites et des fréquences radio très élevées. Deux satellites de SES se chargeront de fournir un accès à Internet sur les avions effectuant des vols en Amérique du Nord dès 2017, un troisième satellite dédié étant prévu pour une mise en orbite en 2020.

Le service FlytLive proposé par Thales Avionics auprès de 75 compagnies aériennes disposerait ainsi de trois satellites dédiés à la diffusion d'Internet dans les cabines. Au sein même des avions, le WiFi évoluera pour exploiter les fréquences de 26,5 à 40 GHz pour proposer un meilleur signal et une vitesse accrue.

Reste la question du prix de ces accès qui pourrait ne pas changer avant plusieurs années au moins.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1922839
Bon, ça peut se comprendre cette demande pressante d'accès au wifi ...
Le mec qui se tape 20 heures d'avion sur un vol Paris - Sydney; et dans l'autre sens c'est 5 heures de plus, soit 25 heures, vu que les vents sont contraires.
Il va pas passer son temps à dormir ou bouffer dans l'avion !
Faut bien travailler avec le web hein ?
Le #1922917
Ouais enfin, on a le droit au WiFi par contre pas de sortir nos smartphone, j'capterai jamais la logique débiles qui règne à bord des avions...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]