Besson veut expulser WikiLeaks de France

Le par  |  14 commentaire(s)
Eric-Besson

Contraint et forcé, le site WikiLeaks continue d'avoir la bougeotte sur la Toile jusqu'à atterrir en partie en France. Le ministre de l'industrie, de l'énergie et de l'économie numérique ne veut pas d'un tel hébergement.

Eric-BessonRécemment bouté hors du cloud d'Amazon, nous avions constaté que WikiLeaks avait trouvé refuge pour partie en Suède ( Bahnhof ) et en France ( OVH ). Depuis, la situation a toutefois continuer de se compliquer pour WikiLeaks.

Le site a d'abord commencé par perdre la liaison avec son nom de domaine auquel a mis un terme EveryDNS, apparemment exaspéré par le trop plein d'attaques DDoS subies. Privé de ce lien mais toujours accessible via son adresse IP, WikiLeaks a fini par renaître sous l'extension suisse .ch plutôt que .org.

WikiLeaks poursuit néanmoins son périple sur la Toile et il devient difficile de remonter les traces, d'autant plus lorsque des attaques DDoS s'en mêlent.  WikiLeaks a la bougeotte ! Reste que son hébergement partiel en France est mal vu par le gouvernement.

Selon une information de l'AFP, Eric Besson a sollicité le CGIET ( Conseil Général de l'Industrie, de l'Energie et des Technologies ) pour savoir comment mettre fin à l'hébergement de WikiLeaks en France. Dans sa missive, le ministre a déclaré : " la France ne peut héberger des sites Internet qui violent ainsi le secret des relations diplomatiques et mettent en danger des personnes protégées par le secret diplomatique ".

Eric Besson demande au CGIET quelles actions peuvent être menées pour parvenir à cette expulsion de France. Le cas échéant, il souhaite que " tous les opérateurs ayant participé à l'hébergement de WikiLeaks  puissent être sensibilisés aux conséquences de leurs actes, puis placés devant leurs responsabilités ".


À la justice de décider pour OVH
Un ton plutôt menaçant et ressenti comme tel par OVH. La société basée à Roubaix précise que " juridiquement parlant ", elle n'est pas l'hébergeur de WikiLeaks mais " le prestataire technique de la solution commandée par un client ", en l'occurrence un seveur dédié avec les blocs IP RIPE et des protections contre les attaques.

Directeur général d'OVH, Octave Klaba déclare : " nous ne sommes ni pour ni contre ce site. [...] On n'a pas demandé d'héberger ce site ou ne pas l'héberger. Maintenant qu'il est chez nous on assure le contrat ". Et d'ajouter qu'un juge a été saisi en référé pour connaître la suite à donner : 

" Compte tenu des dernières déclarations politiques, et de pressions qui commencent réellement à se faire sentir, même ici à Roubaix Valley, nous avons décidé de saisir le juge en référé afin qu'il se prononce sur la légalité ou pas de ce site sur le territoire français. Ce n'est pas au monde politique ni à OVH de demander ou de décider la fermeture ou pas d'un site mais à la justice. "


Le compte Twitter de WikiLeaks

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #721171
Heu des états ont porté plainte contre ce site et son dirigeant ?

Parce qu'un site ne peut être fermé ou expulsé que par décision de justice et de ce fait il faut que quelqu'un porte plainte :?

Faudrait peu être faire les choses dans l'ordre, hein mister besson
Le #721191
Nous y voilà !
Il y a des pédophiles sur wikileaks ? Parce que c'est l'excuse bidon qu'on nous a servie pour faire passer toutes ces lois "bidons" qui n'ont qu'un seul but : contrôler politiquement le web.
Si la justice doit être saisie, qu'elle le soit mais bientôt les politiques n'auront même plus à menacer les hébergeurs pour faire fermer un site...
Le #721201
Est-ce qu'on a le droit de porter plainte pour expulsé notre gouvernement? En tout cas c'est l'envie qui m'en manque...
Le #721301
ça sent le terroriste ou le Ben Laden dans pas longtemps
Le #721371
"...Eric Besson a sollicité le CGIET..." >>>Un machin, aurait dit MonGénéral...

Si ils ont tous la même connaissance des lois et de la technologie, ils vont nous pondre un trucs bien cool !!!!
Le #721411
"la France ne peut héberger des sites Internet qui violent ainsi le secret des relations diplomatiques et mettent en danger des personnes protégées par le secret diplomatique "

Ouais enfin pour l'instant a part des missile qui s'ecrase sur des écoles en Afghanistan ou des bombes qui explosent en plein marché, tout ça causé par les US. Je connais pas encore de gens menacé physiquement dans leur intégrité.

A si hier l'Iran a arrêté des Israeliens et Britannique du Mossad et MI5. Sinon rien lié au site pour l'instant. Un peu comme le mediator, attendre les premier mort et ensuite se poser la question de le fermer au pas.

Sinon Mr Besson vous avez tetre un ti peu peur de ce que l'on trouvera dedans.
Le #721431
Réponse de Benjamin Bayart chez Authueil: http://www.authueil.org/?2010/12/03/1725-wikileaks-test-de-regulation-de-l-internet

"Ça fait des années qu'on chante sur tous les tons que les volontés de filtrage du Net, si, c'est pour faire taire les embêtants, les jounaleux, les opposants, etc. Ça fait des années qu'on est des centaines ou des milliers à le dire, à le savoir, à s'y préparer, à alerter le politique.

Ça fait des années que c'est prévu. Ça fait des mois qu'on sent monter la pression, qu'on voit monter l'effet Hadopi, qu'on voit monter la pression sur le neutralité.

Ça fait des semaines que la pression est très forte, trop forte, autour de Wikileaks. Soit les gouvernements acceptent l'évidence: c'est protégé par la liberté de la presse; soit ils la refusent, et ils montent au clash.

Ils sont montés au clash. Je fais le pari qu'ils perdront. Soit par défaite en rase campagne. Soit en ayant fini de radicaliser entièrement une foule de geeks qui va entrer en résistance, en opposition larvée, violente, et systématique, et ayant martyr en porte drapeau."


Le #721481
et demain il fermera Mediapart qui menace gravement la sécurité de ses potes avec le sousmarin-gate et le Woerth-gate ....

Le devise des "élites" de l'oligarchie:
trop de liberté nuit gravement aux moutons qu'on veut continuer de tondre bien ras....

Le #721501
Ca se saurait depuis le temps si Besson était pour la liberté d'expression.

Les états-unis avec leur grands airs sont prets à renier leur 1er amendement dès que l'occasion se présente pendant que Sarkozy fait espionner les journaliste Francais

L'australie à depuis longtemps mis en place un filtrage pour "se proteger" des sites qui pourrait ne pas precher la bonne parole.

Heureusement que nous sommes en démocratie
Le #721571
La révolution commence le 7 décembre..
tremblez, faites trembler le nouvel ordre mondial qu'on veut nous imposer

http://www.bankrun2010.com/

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]