Wi-LAN attaque 22 sociétés pour violation de brevets WiFi

Le par  |  0 commentaire(s)
Wi-LAN logo

La société canadienne Wi-LAN ne produit rien mais possède des brevets sur le WiFi. Cela lui suffit pour attaquer 22 sociétés pour violation de ces derniers aux Etats-Unis.

Wi lan logoWi-LAN est une société qui ne vend rien mais gère un porte-feuille de brevets ( plus de 280 ) et en récupère les royalties. Et dans un processus identique à celui qui a opposé durant quatre ans les sociétés NTP et Research in Motion, elle a décidé de lancer une plainte pour violation desdits brevets contre pas moins de 22 sociétés, fabricants et intégrateurs, sur le territoire américain.

On y retrouve à peu près toutes les grandes marques vendant ou produisant des matériels WiFi, et même quelques revendeurs : Acer, Apple, Atheros, Belkin, Best Buy, Broadcom, Buffalo, Circuit Citty Stores, Dell, D-Link, Gateway, HP, Infineon, Intel, Lenovo, Marvell, Netgear, Sony, Texas Instruments, Toshiba, Westell et 2Wire.


Une pression collective pour des gains non négligeables
La plainte porte sur l'utilisation de trois brevets détenus par Wi-LAN concernant le fonctionnement du WiFi et la gestion de la consommation d'énergie. Certains fabricants, comme Fujitsu, ont accepté de signer un accord de licence et se sont mis à l'abri des poursuites.

En attaquant également les revendeurs, Wi-LAN espère qu'ils vont faire pression sur les fabricants pour les inciter à accepter les licences demandées. Un bon moyen de pression indirecte, en somme.

L'affaire n'est pas sans rappeler celle qui oppose le CSIRO ( Commonwealth Scientific and Industrial Research Organization ) institut australien qui a attaqué la société Buffalo et obtenu gain de cause, cette dernière ne pouvant plus commercialiser ses matériels aux Etats-Unis. L'attitude du CSIRO pose également problème pour la finalisation de la norme WiFi 802.11n.

Une fois de plus, la question de la gestion des droits de propriété intellectuelle de technologies couramment employées est au coeur du débat et permet à certaines sociétés de menacer des secteurs industriels entiers pour profiter de la manne des droits associés.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]