Windows 8 : Microsoft avoue quelques bourdes

Le par  |  28 commentaire(s)
Windows-8.1

Le patron de Microsoft laisse un peu tomber la langue de bois et concède des erreurs avec Windows 8.

C'est évidemment plus simple de l'avouer aujourd'hui qu'il y a encore quelques semaines. Windows 10 vient de pointer le bout de son nez via une préversion technique et c'est désormais sur cette version du système d'exploitation que la firme de Redmond mise pour conquérir les professionnels qui ont boudé Windows 8.

Même s'il n'y a pas véritablement de saut quantique en apparence (si ce n'est au niveau du numéro de version) sur PC, Windows 10 gomme les imperfections de Windows 8 afin de rassurer ceux qui viennent de Windows 7, voire encore plus loin avec XP.

C'était déjà le rôle dévolu à Windows 8.1, mais Windows 10 va plus loin sur ordinateur non tactile en réintroduisant un Menu Démarrer et en mettant fin à un cloisonnement trop marqué entre le Bureau et l'interface Modern UI qui a déstabilisé.

Les applications Modern UI sont toujours là mais avec une exécution en mode fenêtré sur le Bureau. Cela est beaucoup plus plaisant pour l'utilisateur classique qui est finalement le plus représenté dans les entreprises ; productivité oblige.

Alors des bourdes avec Windows 8 ? Satya Nadella le reconnaît. " Avouons-le, nous avons eu quelques mauvaises choses dans Windows 8. " Un aveu qui ne peut être fait qu'en mettant en avant le sauveur Windows 10.

Windows-10-appareils" Je suis très satisfait des progrès que nous faisons, en particulier pour la mise à niveau de Windows 7 vers Windows 10 ", a déclaré le patron de Microsoft lors de la conférence Symposium/ITxpo organisée par le cabinet Gartner à Orlando.

Selon des propos rapportés par Business Insider, Satya Nadella a insisté sur le côté plateforme unifiée de Windows 10 pour une présence sur tous les appareils, allant des ordinateurs, tablettes, en passant par les objets connectés. Mais pour éviter un nouvel écueil, il précise que cela ne veut pas dire une seule expérience utilisateur pour tous les facteurs de forme.

Le dirigeant fait ainsi allusion à un socle Windows 10 commun et pense également aux indispensables développeurs qui vont par exemple pouvoir proposer des applications universelles pour cette plateforme Windows.

Selon un document transmis à ses partenaires, on notera que Microsoft se dit tout de même satisfait de l'adoption de Windows 8.x et de la vente de plus de 200 millions de licences.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1812326
"en réintroduisant un Menu Démarrer et en mettant fin à un cloisonnement trop marqué entre le Bureau et l'interface Modern UI qui a déstabilisé." ... Ha bon ? ... Comme c'est étrange

Visiblement le flop commercial semble porter ses fruits et gageons que W10 respecte plus les attentes des utilisateurs que ne l'a fait son lamentable prédécesseur ...
Le #1812335
Ulysse2K>>>Le problème, c'est qu'il leur faut des plombes pour se rendre compte du flop...

Du coup, ben faut du temps pour revenir à un OS plus maniable...
Le #1812349
lebonga a écrit :

Ulysse2K>>>Le problème, c'est qu'il leur faut des plombes pour se rendre compte du flop...

Du coup, ben faut du temps pour revenir à un OS plus maniable...


C'est surtout le problème de se laisser enfermer dans une prison ou les choix qui devraient être ceux de m'utilisateur final reste 100% dans les mains de l'éditeur du logiciel.

"il précise que cela ne veut pas dire une seule expérience utilisateur pour tous les facteurs de forme. Le dirigeant fait ainsi allusion à un socle Windows 10 commun"

Est-ce à dire qu'on compierait encore une fois les logiciels libres et leur design propre, selon le fameux MVC, notamment la séparation entre l'OS (vous savez le truc qui s'occupe juste de causer avec le matériel, mais le fait bien) et l'interface graphique (le truc qui fait des jolies fenêtres & effets pour les neuneux sourimaniques...), tout en continuant à les traiter de cancer ????
Le #1812364
LIAR a écrit :

lebonga a écrit :

Ulysse2K>>>Le problème, c'est qu'il leur faut des plombes pour se rendre compte du flop...

Du coup, ben faut du temps pour revenir à un OS plus maniable...


C'est surtout le problème de se laisser enfermer dans une prison ou les choix qui devraient être ceux de m'utilisateur final reste 100% dans les mains de l'éditeur du logiciel.

"il précise que cela ne veut pas dire une seule expérience utilisateur pour tous les facteurs de forme. Le dirigeant fait ainsi allusion à un socle Windows 10 commun"

Est-ce à dire qu'on compierait encore une fois les logiciels libres et leur design propre, selon le fameux MVC, notamment la séparation entre l'OS (vous savez le truc qui s'occupe juste de causer avec le matériel, mais le fait bien) et l'interface graphique (le truc qui fait des jolies fenêtres & effets pour les neuneux sourimaniques...), tout en continuant à les traiter de cancer ????


J'aimerais revenir juste sur cette partie que je vois très souvent 'en continuant a les traiter de cancer' :
cela remonte a 2001, le mec qui a dis ça n'est plus a la tête de microsoft, et la politique de ms envers linux a changée.
Mais d'accord pour le reste
Le #1812365
chibre a écrit :

LIAR a écrit :

lebonga a écrit :

Ulysse2K>>>Le problème, c'est qu'il leur faut des plombes pour se rendre compte du flop...

Du coup, ben faut du temps pour revenir à un OS plus maniable...


C'est surtout le problème de se laisser enfermer dans une prison ou les choix qui devraient être ceux de m'utilisateur final reste 100% dans les mains de l'éditeur du logiciel.

"il précise que cela ne veut pas dire une seule expérience utilisateur pour tous les facteurs de forme. Le dirigeant fait ainsi allusion à un socle Windows 10 commun"

Est-ce à dire qu'on compierait encore une fois les logiciels libres et leur design propre, selon le fameux MVC, notamment la séparation entre l'OS (vous savez le truc qui s'occupe juste de causer avec le matériel, mais le fait bien) et l'interface graphique (le truc qui fait des jolies fenêtres & effets pour les neuneux sourimaniques...), tout en continuant à les traiter de cancer ????


J'aimerais revenir juste sur cette partie que je vois très souvent 'en continuant a les traiter de cancer' :
cela remonte a 2001, le mec qui a dis ça n'est plus a la tête de microsoft, et la politique de ms envers linux a changée.
Mais d'accord pour le reste


"la politique de ms envers linux a changée." ... Ont-ils le choix d'ignorer un OS qui reste majoritaire dans les serveurs (et les systèmes embarqués ou mobiles) ? Certes non ! D'un autre côté tu as raison, le clownesque Ballmer n'est plus un acteur (au sens propre comme figuré) sur la scène Microsoft et les mentalités envers notre communauté bougent effectivement
Le #1812369
Ulysse2K a écrit :

chibre a écrit :

LIAR a écrit :

lebonga a écrit :

Ulysse2K>>>Le problème, c'est qu'il leur faut des plombes pour se rendre compte du flop...

Du coup, ben faut du temps pour revenir à un OS plus maniable...


C'est surtout le problème de se laisser enfermer dans une prison ou les choix qui devraient être ceux de m'utilisateur final reste 100% dans les mains de l'éditeur du logiciel.

"il précise que cela ne veut pas dire une seule expérience utilisateur pour tous les facteurs de forme. Le dirigeant fait ainsi allusion à un socle Windows 10 commun"

Est-ce à dire qu'on compierait encore une fois les logiciels libres et leur design propre, selon le fameux MVC, notamment la séparation entre l'OS (vous savez le truc qui s'occupe juste de causer avec le matériel, mais le fait bien) et l'interface graphique (le truc qui fait des jolies fenêtres & effets pour les neuneux sourimaniques...), tout en continuant à les traiter de cancer ????


J'aimerais revenir juste sur cette partie que je vois très souvent 'en continuant a les traiter de cancer' :
cela remonte a 2001, le mec qui a dis ça n'est plus a la tête de microsoft, et la politique de ms envers linux a changée.
Mais d'accord pour le reste


"la politique de ms envers linux a changée." ... Ont-ils le choix d'ignorer un OS qui reste majoritaire dans les serveurs (et les systèmes embarqués ou mobiles) ? Certes non ! D'un autre côté tu as raison, le clownesque Ballmer n'est plus un acteur (au sens propre comme figuré) dans la scène Microsoft et les mentalités envers notre communauté bougent effectivement


Ou, c'est principalement pour cela qu'ils ont été forcé de voir linux comme une solution complète n'ayant rien a envier aux windows ( ni même en embarqué) , ne serait-ce que pour ne pas paraître ridicule. Le nouveau meneur de ms à l'air beaucoup moins buté que l'ancien-pour l'instant
Le #1812370
" une solution complète n'ayant rien a envier aux windows" ... Avant de commenter ta phrase, sache que je suis un Linuxien de longue date et que j'installe des solutions complètes en "desktop" ou "Client/Serveur" sur GNU/Linux... Bon, cela étant dit, je crois que le temps où GNU/Linux pourra vraiment rivaliser avec Windows en solution "desktop" n'est pas encore pour demain :

1. La logithèque sur la plateforme Windows est nettement plus fournie et plus aboutie que les solutions libres sous GNU/Linux. Donc pour un grand nombre d'utilisateurs ayant besoin de certaines applications spécifiques, Linux ne peut pas être leur solution.

2. Windows (et Microsoft en particulier) s'égare avec des innovations ou des changements qui ne répondent pas nécessairement aux attentes des utilisateurs (ex : Windows 8 )... Néanmoins... Malgré ces "écarts de conduite", Microsoft garde 90 % de son OS fétiche dans les mêmes lignes directrices d'utilisation. C'est loin d'être le cas sur Linux ! Notre communauté se perd dans un tas de distros plus hétéroclites les unes que les autres dont même les gestionnaires de fenêtres sont complètement différents. J'ai eu des clients qui ont été complètement paumés par le seul fait du passage de Gnome 2.32 à 3.x ! Et je ne parle pas de KDE, LXDE, etc ...

3. Un "install.exe" ou un "setup.exe" sont les deux seules dénominations de fichier qu'un utilisateur novice doit retenir pour installer une application sous Windows. Sur GNU/Linux , tu as les DEB, RPM, TXZ, EBUILD, SLP, etc ... Et je passe outre des procédures de compilations des sources

Alors tant que nous (les linuxiens) ne nous concertons pas pour harmoniser certaines choses, les éditeurs de système proprio auront la vie belle en proposant des solutions, certes onéreuses, mais "rassurantes" d'utilisation.
Le #1812375
Ulysse2K a écrit :

" une solution complète n'ayant rien a envier aux windows" ... Avant de commenter ta phrase, sache que je suis un Linuxien de longue date et que j'installe des solutions complètes en "desktop" ou "Client/Serveur" sur GNU/Linux... Bon, cela étant dit, je crois que le temps où GNU/Linux pourra vraiment rivaliser avec Windows en solution "desktop" n'est pas encore pour demain :

1. La logithèque sur la plateforme Windows est nettement plus fournie et plus aboutie que les solutions libres sous GNU/Linux. Donc pour un grand nombre d'utilisateurs ayant besoin de certaines applications spécifiques, Linux ne peut pas être leur solution.

2. Windows (et Microsoft en particulier) s'égare avec des innovations ou des changements qui ne répondent pas nécessairement aux attentes des utilisateurs (ex : Windows 8 )... Néanmoins... Malgré ces "écarts de conduite", Microsoft garde 90 % de son OS fétiche dans les mêmes lignes directrices d'utilisation. C'est loin d'être le cas sur Linux ! Notre communauté se perd dans un tas de distros plus hétéroclites les unes que les autres dont même les gestionnaires de fenêtres sont complètement différents. J'ai eu des clients qui ont été complètement paumés par le seul fait du passage de Gnome 2.32 à 3.x ! Et je ne parle pas de KDE, LXDE, etc ...

3. Un "install.exe" ou un "setup.exe" sont les deux seules dénominations de fichier qu'un utilisateur novice doit retenir pour installer une application sous Windows. Sur GNU/Linux , tu as les DEB, RPM, TXZ, EBUILD, SLP, etc ... Et je passe outre des procédures de compilations des sources

Alors tant que nous (les linuxiens) ne nous concertons pas pour harmoniser certaines choses, les éditeurs de système proprio auront la vie belle en proposant des solutions, certes onéreuses, mais "rassurantes" d'utilisation.


Voilà un raisonnement que je trouve tout à fait juste, et que j'aimerais voir plus souvent .
Il y a peu de temps, on me disait totalement le contraire : 1001 distributions (avec des interfaces graphiques totalement différentes) pour que mme michu puisse trouver chaussure à son pied, quitte à toutes les essayer.
Parmis les linuxiens que je connais, j'ai remarqué qu'il y avait deux écoles : une école rejetant la fragmentation, et prônant pour l'harmonisation (pour une adaptation tout public, entres autres), et une autre partisane de la multitude de distributions pour que tout un chacun puisse avoir une distribution "sur mesures".


Le #1812379

@Ulysse2k
..//C'est loin d'être le cas sur Linux ! Notre communauté se perd dans un tas de distros plus hétéroclites//..

c'est vrai que certaines sont a éviter,non pas quelle soit mauvaises,mais réservé aux passionné(e)s qui entre eux s'en sortiront.
Déjà à un débutant je déconseillerais debian ,car en bon défendeur du libre,si t'as pas le matos reconnu faut mettre les mains dans le cambuis.Mais si tu sais comment faire, question stabilité wx peut aller se faire brosser.
Maintenant tout dépends aussi de la motivation et du temps que les lambdas,michus peuvent(veulent) y consacrer.

Si pris par le temps qu'ils sachent qu'il existe des parrains linux un peu partout qui se feront un plaisir d'aider,voir ferons des install partie.Et le tout gracieusement.

...//Donc pour un grand nombre d'utilisateurs ayant besoin de certaines applications spécifiques, Linux ne peut pas être leur solution.//....

Tu as raison en partie,perso j'ai besoin d'une application pour faire des relevées sur onduleur mais le fabriquant me donne un cd avec un programme pour winX,je vais juste leurs casser les c... pour avoir une version linux (bon sait pas si ça marcheras).mais bon la soluce un dual boot et le problème est réglé( tout en mobilisant une partition quand même)

Sinon pour les équivalences logiciel on s'en sors, libreoffice remplace très bien office X ,gambas remplace très bien vb(bon je sais les puristes linux diront pas de basic sous linux),mais ici je parle en tant que lambda qui a appris sur vb5/6 et qui n'a pas envie d'apprendre php,C ou java(quoique java j'en avais tâté un peu.)
Bref retouche d'images,rip dvd,gestion bancaire ect ect.. on trouve.


..// J'ai eu des clients qui ont été complètement paumés par le seul fait du passage de Gnome 2.32 à 3.x ! Et je ne parle pas de KDE, LXDE, etc//..

Bah faut dire que sous wx z'ont pas été dérouter non plus hein ? combien de fois on pu lire :"ou est le bouton des marais" ... d'ailleurs t'as bien trolé la dessus mon cochon

Je persiste et je signe qu'il y ai beaucoup de choix est parfait.

Pour @chibre

je me suis peut être mal exprimé,je ne crois pas avoir écris les essayer toutes, tu prends les distros les plus en vue et c'est tout.
Après les passionnés (dont je fais parti) seront tenter de voir ce qui se fait au niveau vrai 'barbus'.

des tas de gens essaye par expl le sport.....et finissent par choisir celui qui leur convient.

on dirais que lorsque l'on donne le choix aux gens ça les effraient.

Le #1812381
Ulysse2K a écrit :

" une solution complète n'ayant rien a envier aux windows" ... Avant de commenter ta phrase, sache que je suis un Linuxien de longue date et que j'installe des solutions complètes en "desktop" ou "Client/Serveur" sur GNU/Linux... Bon, cela étant dit, je crois que le temps où GNU/Linux pourra vraiment rivaliser avec Windows en solution "desktop" n'est pas encore pour demain :

1. La logithèque sur la plateforme Windows est nettement plus fournie et plus aboutie que les solutions libres sous GNU/Linux. Donc pour un grand nombre d'utilisateurs ayant besoin de certaines applications spécifiques, Linux ne peut pas être leur solution.

2. Windows (et Microsoft en particulier) s'égare avec des innovations ou des changements qui ne répondent pas nécessairement aux attentes des utilisateurs (ex : Windows 8 )... Néanmoins... Malgré ces "écarts de conduite", Microsoft garde 90 % de son OS fétiche dans les mêmes lignes directrices d'utilisation. C'est loin d'être le cas sur Linux ! Notre communauté se perd dans un tas de distros plus hétéroclites les unes que les autres dont même les gestionnaires de fenêtres sont complètement différents. J'ai eu des clients qui ont été complètement paumés par le seul fait du passage de Gnome 2.32 à 3.x ! Et je ne parle pas de KDE, LXDE, etc ...

3. Un "install.exe" ou un "setup.exe" sont les deux seules dénominations de fichier qu'un utilisateur novice doit retenir pour installer une application sous Windows. Sur GNU/Linux , tu as les DEB, RPM, TXZ, EBUILD, SLP, etc ... Et je passe outre des procédures de compilations des sources

Alors tant que nous (les linuxiens) ne nous concertons pas pour harmoniser certaines choses, les éditeurs de système proprio auront la vie belle en proposant des solutions, certes onéreuses, mais "rassurantes" d'utilisation.


Microsoft c'est "cloud et mobile d'abord". Windows n'est que le support de cette politique. L’époque dont tu parles est révolue. Linux sous forme de distro est un échec et ton Windows est déjà du passé. La "plateforme unifiée" ça veut dire du cloud partout, le reste c'est du marketing Si une entreprise imagine fonctionner comme avant, elle se trompe lourdement. Il ne suffira pas de faire l'autruche en s’enfonçant la tête dans un menu "démarrer" pour que le monde s'immobilise, beaucoup n'y survivront pas.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]