Xavier Niel : ce sont aux chaines de payer pour la diffusion de la télévision de rattrapage

Le par  |  23 commentaire(s) Source : Edition Multimédi@
Xavier Niel

C'est un sujet déjà abordé par Free lors de l'épisode du blocage des flux YouTube et des régies publicitaires de Google : la participation financière demandée aux diffuseurs de contenus sur les couts d'interconnexions est à nouveau relancée par Xavier Niel.

La situation devient urgente pour les opérateurs, et chacun y va de sa solution ou de sa proposition sans réellement réussir à faire avancer les choses. Avec le développement de la télévision de rattrapage et l'augmentation de son usage, les opérateurs saturent tant techniquement que financièrement pour adapter leurs tuyaux aux débits toujours plus importants.

freebox replay Dans cette optique, le gouvernement a déjà approché la question en préconisant une " étude sur les effets, le cout, la valorisation et l'évolution des usages de la télévision de rattrapage."

Xavier Niel, qui s'est lancé dans un bras de fer avec Google concernant le financement des frais d'interconnexion pour la diffusion des contenus de YouTube a depuis longtemps soulevé la problématique. Free propose ainsi 51 chaines gratuites ou payantes sur son service Replay avec autant de problèmes d'engorgement chronique.

Pour pallier à ces engorgements, Free a lancé un pass prioritaire facturé 0,99 € en soirée ou 3,99 € par mois pour garantir un débit suffisant à ses abonnés et leur permettre d'accéder au service même lors des pics de trafic. Une solution temporaire qui doit trouver un écho ailleurs que chez l'abonné ou l'opérateur selon Xavier Niel : " Nous estimons que , lorsque les flux sont asymétriques comme c'est le cas pour la télévision de rattrapage, nous devons être rémunérés. Un certain nombre d'acteurs de la catch up TV nous rémunèrent, d'autres pas, donc on travaille dans ce sens. Cela peut pour certains leur sembler parfois agressif, d'autres pas."

Selon le magazine Edition Multimédi@, au moins trois groupes de télévision ( TF1 , M6 et France Télévision ) auraient du mal à mettre la main à la poche, principalement parce que leur télévision de rattrapage est gratuite et limitée dans le temps ( 7 jours de délai). Pour ces chaines, ce sont aux opérateurs de payer la facture.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1695822
Les FAI n'ont qu'à bloquer la diffusion des replays sur leurs réseaux respectifs et ainsi montrer aux diffuseurs qui dirige les réseaux.
Le #1695852
sans rentrer dans le débat de qui doit payer pour quoi, c'est le serpent qui se mord la queue.
D'un coté ils font de la pub à coup de connexion gigabit et de l'autre les pleureuses pour les services de replay qui leur bouffe la bande.
Ca sert à quoi 1 gigabit à la maison si les tuyaux principaux sont pas dimensionnés pour ?
ils ont qu'a faire plusieurs paliers d'abonnement en fonction du débit au lieu de promettre 1 giga a 40€ à tout le monde.
Le #1695892
tiseult a écrit :

sans rentrer dans le débat de qui doit payer pour quoi, c'est le serpent qui se mord la queue.
D'un coté ils font de la pub à coup de connexion gigabit et de l'autre les pleureuses pour les services de replay qui leur bouffe la bande.
Ca sert à quoi 1 gigabit à la maison si les tuyaux principaux sont pas dimensionnés pour ?
ils ont qu'a faire plusieurs paliers d'abonnement en fonction du débit au lieu de promettre 1 giga a 40€ à tout le monde.


y a pas de raison que ce soit toujours a l'utilisateur final de payer! ON n'est pas des vaches a lait!!

On nous exposes a toujours plus de pub, les chaines ce font des bénéfices de malade et c'est pas un secteur en crise; et ce serait encore a nous de payer plus pour avoir un service correcte...

TF1 = Groupe Bouygues resultat net 2012 633 millions d'euros ( pas des pauvres assurément) ( salaire PPDA 71 500 euros par mois+prime annuelle de 260 000 euros)

M6 = 157,1 millions d'euros (2010) de résultat net


et pour info le flux hd c'est 6 Mb/s ! Et on utilise pas la bande passante que pour regarder la tele


Le #1695902
quand TF1, M6 et FT arreteront de mettre 3 spots de pub avant chaque video, on pourra dire que c est gratuit. En plus les spots s affichent bien , meme si les videos buggent.

donc soit ils enlevent les pubs avant le replay et ils auront une raison de chouiner, soit ils les laissent et partagent avec les FAI... charge a ces derniers de mettre de plus gros tuyaux pour le replay !
Le #1695932
Ca devrait pouvoir se plaider en justice tout ça. Pas de raison de payer pour un service qui est déjà payé.
Le #1696082
MickHammer a écrit :

tiseult a écrit :

sans rentrer dans le débat de qui doit payer pour quoi, c'est le serpent qui se mord la queue.
D'un coté ils font de la pub à coup de connexion gigabit et de l'autre les pleureuses pour les services de replay qui leur bouffe la bande.
Ca sert à quoi 1 gigabit à la maison si les tuyaux principaux sont pas dimensionnés pour ?
ils ont qu'a faire plusieurs paliers d'abonnement en fonction du débit au lieu de promettre 1 giga a 40€ à tout le monde.


y a pas de raison que ce soit toujours a l'utilisateur final de payer! ON n'est pas des vaches a lait!!

On nous exposes a toujours plus de pub, les chaines ce font des bénéfices de malade et c'est pas un secteur en crise; et ce serait encore a nous de payer plus pour avoir un service correcte...

TF1 = Groupe Bouygues resultat net 2012 633 millions d'euros ( pas des pauvres assurément) ( salaire PPDA 71 500 euros par mois+prime annuelle de 260 000 euros)

M6 = 157,1 millions d'euros (2010) de résultat net


et pour info le flux hd c'est 6 Mb/s ! Et on utilise pas la bande passante que pour regarder la tele


"y a pas de raison que ce soit toujours a l'utilisateur final de payer! ON n'est pas des vaches a lait!!"
=>Quand même l'utilisateur aussi doit payer sa part. Je vois pas pourquoi je devrais mutualiser mes coûts avec mon voisin qui regarde René la Taupe en 1080p 24/7. Celui qui utilise 100Go de traffic par mois ne devrait pas payer autant que celui qui pompe 5To sur la même période.
Après, si le FAI veut faire reposer ces coûts sur les fournisseurs/monétiseurs de contenus tant mieux pour lui, mais ce n'est pas un dû... Ces fournisseurs de contenu payent déjà leur hébergement de leur côté... sans doute à un fournisseur qui, comme les FAI des utilisateurs, s'amuse à sous-facturer pour améliorer ses offres en façade... Après on se retrouve coincé dans une situation ou le fournisseur de contenu et son utilisateur ne payent au total pas suffisamment pour financer le réseau qu'ils consomment en duo...
Le #1696102
Et si on revenait au problème de base ?

L'idéal c'est de ne jamais intervenir dans la priorisation des flux et de faire transiter les paquets sans jamais se préoccuper de ce qu'ils contiennent comme données. Ce qu'on appelle le principe de neutralité.

Le problème avec ça, c'est que lorsque les réseaux ne sont pas suffisamment dimensionnés, on a des paquets qui mettent plus de temps à arriver que d'habitude, ce qui crée de la latence. Ce n'est pas très gênant qu'une page web mette 0,1 seconde de plus à se charger, en revanche c'est impossible d'avoir ça dans un flux TV ou dans une conversation téléphonique sous peine d'obtenir un flux inutilisable.


3 choix s'offrent alors :

1) on laisse les réseaux tels qu'ils sont et on priorise tous les flux qu'on considère comme étant du temps réel. Ainsi la TV et le téléphone bouffent systématiquement la bande passante, au détriment de ceux qui n'utilisent jamais la TV et le téléphone.

2) on investit davantage dans les réseaux pour augmenter la bande passante disponible. A ce moment là il faut bien trouver l'argent quelque part, et il est évident que les FAI ne peuvent pas investir encore et encore pour tous les sites webs du monde sans jamais augmenter les tarifs. Les coûts sont exorbitants ! Donc il faut également que ceux qui envoient les flux paient pour redimensionner le réseau. Il n'y a pas de raison que seul celui qui reçoit paye un abonnement.

3) on laisse les choses telles qu'elles sont et la TV et le téléphone deviennent inutilisables.


Solution 1 : le rêve de Netflix et de tous les sites qui consomment un max de bande passante, mais l'horreur pour un partie des consommateurs, c'est une mesure très inégalitaire. De plus ça remet totalement en cause la neutralité du réseau. A titre personnel je ne vois pas pourquoi la TV devrait être considérée comme prioritaire sur les flux webs (!!) ;

Solution 2 : la solution idéale pour le consommateur et les FAI, mais qui risque de freiner le développement des startups (avec une telle solution Facebook, Whatsapp ou YouTube n'auraient jamais pu se développer) ;

Solution 3 : la solution qui ne satisfait personne.


Le plus raisonnable est donc effectivement, d'après moi, de faire payer ceux qui veulent que leur service soit délivré correctement.

Ce que fait Free actuellement me semble tout à fait raisonnable. Ils disent "OK on fournit votre service, mais on ne va pas installer plus de réseau juste pour vous, si vous voulez que votre service soit délivré en temps réel à vos utilisateurs, c'est à vous d'investir davantage, nous on vous traite comme n'importe quel autre client, et si vous abusez ne vous étonnez pas que vos clients ne soient pas servis correctement. On délivre des données mais on ne garantit pas qu'elles arrivent suffisamment rapidement pour que vous puissiez faire du temps réel".

Netflix représente 30 % de la bande passante consommée aux USA le soir. Vous imaginez un peu ??! C'est de la folie ! On ne peut pas demander aux FAI d'investir pour la planète entière sans jamais demander plus d'argent soit au consommateur, soit aux sites qui abusent sur la bande passante ! L'argent ne tombe pas du ciel, il faut bien le trouver quelque part. Je ne vois pas pourquoi les FAI devraient supporter l'investissement d'entreprises qui veulent faire du temps réel alors que ça n'a jamais fait partie de la définition d'Internet.

Et si Netflix ou YouTube ne veulent pas payer davantage pour que la fourniture de leur service soit garantie, alors il est normal que leur service soit perçu comme pourri par sur l'ordi du consommateur.

Encore faut-il que le consommateur comprenne que le problème ne vient pas de son FAI mais bel et bien du site sur lequel il va qui profite du système.
Le #1696132
bugmenot a écrit :

MickHammer a écrit :

tiseult a écrit :

sans rentrer dans le débat de qui doit payer pour quoi, c'est le serpent qui se mord la queue.
D'un coté ils font de la pub à coup de connexion gigabit et de l'autre les pleureuses pour les services de replay qui leur bouffe la bande.
Ca sert à quoi 1 gigabit à la maison si les tuyaux principaux sont pas dimensionnés pour ?
ils ont qu'a faire plusieurs paliers d'abonnement en fonction du débit au lieu de promettre 1 giga a 40€ à tout le monde.


y a pas de raison que ce soit toujours a l'utilisateur final de payer! ON n'est pas des vaches a lait!!

On nous exposes a toujours plus de pub, les chaines ce font des bénéfices de malade et c'est pas un secteur en crise; et ce serait encore a nous de payer plus pour avoir un service correcte...

TF1 = Groupe Bouygues resultat net 2012 633 millions d'euros ( pas des pauvres assurément) ( salaire PPDA 71 500 euros par mois+prime annuelle de 260 000 euros)

M6 = 157,1 millions d'euros (2010) de résultat net


et pour info le flux hd c'est 6 Mb/s ! Et on utilise pas la bande passante que pour regarder la tele


"y a pas de raison que ce soit toujours a l'utilisateur final de payer! ON n'est pas des vaches a lait!!"
=>Quand même l'utilisateur aussi doit payer sa part. Je vois pas pourquoi je devrais mutualiser mes coûts avec mon voisin qui regarde René la Taupe en 1080p 24/7. Celui qui utilise 100Go de traffic par mois ne devrait pas payer autant que celui qui pompe 5To sur la même période.
Après, si le FAI veut faire reposer ces coûts sur les fournisseurs/monétiseurs de contenus tant mieux pour lui, mais ce n'est pas un dû... Ces fournisseurs de contenu payent déjà leur hébergement de leur côté... sans doute à un fournisseur qui, comme les FAI des utilisateurs, s'amuse à sous-facturer pour améliorer ses offres en façade... Après on se retrouve coincé dans une situation ou le fournisseur de contenu et son utilisateur ne payent au total pas suffisamment pour financer le réseau qu'ils consomment en duo...


l utilisateur paye déjà. On sort déjà 35€/mois pour notre ligne, et l'abonnement au service de VOD n'est pas gratos non plus.
Il est vrai que l on pourrait responsabilisé l'utilisateur pour qu il ne laisse pas sa tv H24 mais, entre nous, c'est pas a celui que fait des milliards de bénef. de faire un effort??

Et les FAI gagne bien leurs vies, on a encore cité l'exemple de free qui s appuis sur sa parti ADSL pour financer son réseau mobile... et j ai pas l'impression que OVH est dans le rouge avec les 190 millions d'euro d’investissement sur 2013/14.








Le #1696142
zozolebo a écrit :

Et si on revenait au problème de base ?

L'idéal c'est de ne jamais intervenir dans la priorisation des flux et de faire transiter les paquets sans jamais se préoccuper de ce qu'ils contiennent comme données. Ce qu'on appelle le principe de neutralité.

Le problème avec ça, c'est que lorsque les réseaux ne sont pas suffisamment dimensionnés, on a des paquets qui mettent plus de temps à arriver que d'habitude, ce qui crée de la latence. Ce n'est pas très gênant qu'une page web mette 0,1 seconde de plus à se charger, en revanche c'est impossible d'avoir ça dans un flux TV ou dans une conversation téléphonique sous peine d'obtenir un flux inutilisable.


3 choix s'offrent alors :

1) on laisse les réseaux tels qu'ils sont et on priorise tous les flux qu'on considère comme étant du temps réel. Ainsi la TV et le téléphone bouffent systématiquement la bande passante, au détriment de ceux qui n'utilisent jamais la TV et le téléphone.

2) on investit davantage dans les réseaux pour augmenter la bande passante disponible. A ce moment là il faut bien trouver l'argent quelque part, et il est évident que les FAI ne peuvent pas investir encore et encore pour tous les sites webs du monde sans jamais augmenter les tarifs. Les coûts sont exorbitants ! Donc il faut également que ceux qui envoient les flux paient pour redimensionner le réseau. Il n'y a pas de raison que seul celui qui reçoit paye un abonnement.

3) on laisse les choses telles qu'elles sont et la TV et le téléphone deviennent inutilisables.


Solution 1 : le rêve de Netflix et de tous les sites qui consomment un max de bande passante, mais l'horreur pour un partie des consommateurs, c'est une mesure très inégalitaire. De plus ça remet totalement en cause la neutralité du réseau. A titre personnel je ne vois pas pourquoi la TV devrait être considérée comme prioritaire sur les flux webs (!!) ;

Solution 2 : la solution idéale pour le consommateur et les FAI, mais qui risque de freiner le développement des startups (avec une telle solution Facebook, Whatsapp ou YouTube n'auraient jamais pu se développer) ;

Solution 3 : la solution qui ne satisfait personne.


Le plus raisonnable est donc effectivement, d'après moi, de faire payer ceux qui veulent que leur service soit délivré correctement.

Ce que fait Free actuellement me semble tout à fait raisonnable. Ils disent "OK on fournit votre service, mais on ne va pas installer plus de réseau juste pour vous, si vous voulez que votre service soit délivré en temps réel à vos utilisateurs, c'est à vous d'investir davantage, nous on vous traite comme n'importe quel autre client, et si vous abusez ne vous étonnez pas que vos clients ne soient pas servis correctement. On délivre des données mais on ne garantit pas qu'elles arrivent suffisamment rapidement pour que vous puissiez faire du temps réel".

Netflix représente 30 % de la bande passante consommée aux USA le soir. Vous imaginez un peu ??! C'est de la folie ! On ne peut pas demander aux FAI d'investir pour la planète entière sans jamais demander plus d'argent soit au consommateur, soit aux sites qui abusent sur la bande passante ! L'argent ne tombe pas du ciel, il faut bien le trouver quelque part. Je ne vois pas pourquoi les FAI devraient supporter l'investissement d'entreprises qui veulent faire du temps réel alors que ça n'a jamais fait partie de la définition d'Internet.

Et si Netflix ou YouTube ne veulent pas payer davantage pour que la fourniture de leur service soit garantie, alors il est normal que leur service soit perçu comme pourri par sur l'ordi du consommateur.

Encore faut-il que le consommateur comprenne que le problème ne vient pas de son FAI mais bel et bien du site sur lequel il va qui profite du système.


je suis majoritairement d'accord avec toi. Et il ne faut pas ce mettre a taper aveuglement sur tous le monde mais bien sur les plus consommateurs.

Genre les 100 plus gros/territoire.
mais je suis sur que si l on demande a Netflix de payer une partie du réseau les prix des abonnement gripperons.
Le #1696192
Si il ne veux pas faire son boulot il n'a qu'à changer de métier!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]