Pharrell Williams contre YouTube : un procès à un milliard de dollars

Le par  |  14 commentaire(s) Source : Hollywood Reporter
pharrell williams

Les tensions s'accentuent entre la star Pharrell Williams et la plateforme de vidéo YouTube. L'avocat du chanteur vient de lancer un ultimatum à Google : retirer l'intégralité des chansons de l'artiste ou se préparer à un procès à 1 milliard de dollars.

Plus que l'avocat de Pharrell Williams, c'est la Global Music Rights, une société qui regroupe 42 auteurs musicaux qui demande aujourd'hui à YouTube de retirer 20 000 morceaux de musique de sa plateforme sans quoi l'affaire se poursuivra devant les tribunaux.

YouTube-musique Certains artistes se liguent donc désormais contre YouTube à la veille du lancement du nouveau service payant ( Music Key) de Google.

La plainte part d'un constat simple d'après Irving Azoff, le créateur de la GMR : les artistes sont de moins en moins payés tout simplement parce que leurs titres se retrouvent sur des plateformes comme YouTube qui ne permettent pas de dégager autant de bénéfices que la vente de disques. Le secteur du disque souffrirait ainsi encore beaucoup de la transition numérique sans avoir trouvé la recette idéale pour contenter à la fois le public et les artistes.

Si tout cela est question d'appréciation, les faits sont du côté de la GRM : pour chaque service de diffusion, il faut obtenir la permission des détenteurs des droits d'auteur. Or, ce seraient 20 000 titres gérés par la société qui seraient diffusés actuellement par YouTube en toute illégalité. Irving Azoff déclare ainsi qu'il serait en droit de demander 150 000 dollars de dommages pour chaque vidéo publiée sur la plateforme sans aucune autorisation, soit un total de 3 milliards de dollars.

Du côté de YouTube, la défense s'organise autour du Digital Millennium Copyright Act ( DMCA), une procédure qui permet au détenteur de droit d'auteur de signaler des publications pour les faire retirer. Cette procédure implique l'identification précise des fichiers ou contenus à bloquer, ici des adresses URL. la GRM devrait ainsi lister une à une chaque vidéo, ce qu'elle n'a visiblement pas fait.

La lourdeur du processus est de plus en plus décriée par les auteurs compositeurs, qui mettent en avant le pillage des droits d'auteur par les grandes sociétés comme Google. En outre, l'existence même du DMCA prend la problématique à l'envers : il n'est plus nécessaire aux plateformes de diffusion d'obtenir des accords, mais c'est aux ayants droit de faire la chasse aux contenus diffusés pour en demander le retrait...

Compte tenu des tensions actuelles entre les deux sociétés, l'affaire a de grandes chances de virer au procès. Ce sera alors aux juges chargés du dossier de trancher.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #1825250
1 Milliard cause i'm happy
Le #1825252
"c'est aux ayants droit de faire la chasse aux contenus diffusés pour en demander le retrait..."

Ce n'est pas "à l'envers", c'est le principe de la justice:
Par défaut, c'est légal, à toi t'apporter les preuves qu'une chose est illégale pour la faire interdire.

L'inverse, (bloquer par défaut) reviendrait à considérer l'ensemble de leurs "clients" comme des délinquants. Après, faut pas s'étonner du manque de respect envers eux si ils considèrent les gens de la sorte...


Le #1825254
Ils n'ont pas tort, Google se nourrit des oeuvres produites patr les autres. Mais les rémunérations des "artistes" sont aussi délirantes. S'ils étaient payés comme n'importe quel autre travailleur, la diffusion via Google serait largement assez rémunératrice. Là est le problème. Idem pour els films. Si on ne payait pas certains acteurs des centaines de millions par film le piratage ne serait pas un problème. Et payer ces centaines de millions est la preuve que le mode de rémunération qu'ils défendent est économiquement abérant. Il ne s'explique que par une législation inadaptée qui oublie de s'adapter aux contenus numériques.
Le #1825256
Qui c'est ce Pharrell Williams?
Le #1825259
Catfax a écrit :

Qui c'est ce Pharrell Williams?


J'espère que ton abri anti nucléaire est confortable
Le #1825262
Ulysse2K a écrit :

Catfax a écrit :

Qui c'est ce Pharrell Williams?


J'espère que ton abri anti nucléaire est confortable


Au moins il est happy...
Le #1825265
Ils ont raison, Google se fait un maximum d'argent sur le dos de tout le monde et impose les règles qu'il veulent. Nous ont paye un TAXE injustifié pour avoir le droit de copier un CD acheté légalement, et eux gagnent de l'argent en diffusant des œuvres dont il n'ont pas les droits ! Super logique !
Le #1825270

Encore une fois, ils diffusent du contenu légal:

- le contenu est présumé légal jusqu'à preuve du contraire
- quand on leur indique un contenu illégal, ils le retirent

C'est le principe de fonctionnement de base de toute justice, et ils l'appliquent même de façon "plus forte", avec un filtrage pro-actif de certains contenus


Anonyme
Le #1825284
Je préfère qu'on tape sur Google que sur les visionneurs.
On prend aux riches pour donner aux moins riches, bah oué les pauvres n'ont pas les moyens de se défendre
Le #1825390
Pauvre petits millionnaires...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]