2019 : l'année du grand chamboulement pour le marché de la SVOD ?

Le par  |  7 commentaire(s)
Netflix 1400px

Cette année 2019 s'annonce comme une année charnière pour le marché de la SVOD à l'échelle mondiale. Si Netflix a pris de l'avance en s'installant confortablement sur le secteur, les offensives se préparent.

La domination de Netflix sur le marché de la SVOD pourrait ainsi être largement contestée en 2019 puisque plusieurs acteurs vont profiter de cette année pour lancer leur propre service concurrent.

Pour l'instant assez tranquille sur un marché qui ne propose que quelques initiatives peu développées, Netflix pourrait ainsi craindre l'arrivée d'autres géants, parfois même anciennement partenaires de la plateforme américaine.

Netflix 1400px

Aux USA, Netflix doit déjà faire face à la montée en puissance de deux acteurs majeurs : Hulu et Amazon. Dans les mois qui viennent, Amazon devrait continuer d'agrandir son catalogue à l'international et investir toujours plus dans les superproductions, y compris celles diffusées au cinéma.

Mais d'autres acteurs vont également lancer leurs propres plateformes, c'est le cas de Disney avec le service Disney + déjà annoncé comme étant plus accessible que Netflix à son lancement. Si le catalogue initial sera limité, il contiendra malgré tout pas mal d'exclusivités : des nouveaux contenus créés spécialement, mais aussi des franchises dont les droits de diffusion n'ont pas été reconduits chez Netflix et autres chaines ou services... Disney s'annonce comme un colosse dans le domaine, outre ses propres productions, la marque dispose également des productions de Pixar, Marvel, Star Wars mais aussi du catalogue de la Fox rachetée l'année dernière...

gallery-1541755746-disney-plus-logo

Autre poids lourd en devenir : AT&T, l'opérateur américain est actuellement en train de racheter la Time Warner, et lancera son propre service de SVOD, ou plutôt, fera évoluer la SVOD HBO Now, puisque la chaine fait partie du rachat.

En France, une initiative commune lancée par M6, TF1 et France Television, baptisée Salto devrait être lancée cette année, mais pas avant septembre. Canal + souhaite également renforcer son offre avec un service entièrement dédié aux séries.

Enfin, Apple devrait également lancer sa propre plateforme au printemps. Sans que l'on ne sache encore comment le service se présentera, on peut compter sur les investissements de la marque (qui s'est déjà offert les services de Steven Spielberg et Oprah Winfrey) pour proposer du contenu original et en grande quantité. L'avantage du service pourrait être son accès gratuit pour les détenteurs de certains appareils Apple, du moins pendant un temps limité.

Outre la concurrence par l'arrivée de nouveaux acteurs, Netflix pourrait également souffrir de la disparition d'une partie des contenus proposés à son catalogue : chacun souhaitant conserver ses franchises les plus rentables en exclusivité.

Reste que si la concurrence se fait généralement au profit du consommateur, dans ce cas assez particulier, l'usager pourrait se voir sanctionné. Il deviendra ainsi compliqué d'accéder à l'ensemble de ses contenus préférés sans souscrire à de multiples offres avec un budget SVOD qui risque donc d'exploser, relançant un peu plus le piratage au détriment des offres légales.

Complément d'information
  • Bouygues Telecom démarre fort l'année 2019
    A son tour, Bouygues Telecom présente ses résultats financiers du premier trimestre 2019 et affiche de bons recrutements et une solide progression de son chiffre d'affaires.
  • Valve : 2019 sera une année chargée pour Steam
    Valve vient de confirmer que l'année 2019 allait être particulièrement chargée du côté de la plateforme Steam. La plateforme va offrir des nouveautés dans le but de se maintenir malgré l'apparition de services concurrents.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2046482
La dernière phrase exprime tout...

Pour la musique, il n'y a que très peu d'exclusivité, donc on peut avoir accès à quasiment toute la musique pour 10€/mois.

Mais là, il va falloir multiplier les abonnements...

Après, je me demande s'il n'y aura pas au final des rapprochements, des fusions entre les acteurs, car il sera difficile de faire acheter 5 abonnements aux téléspectateurs...

La question sera de savoir qui rachètera qui

Netflix, Amazon, Hulu, AT&T, Disney, Google, faites vos paris !
(Sans oublier Salto ou Canal+, mais j'avoue ne pas parier gros sur eux, seul le repaly pourrait vraiment fonctionner)
Le #2046484
Et c'est l'utilisateur qui se fera fourrer. Exclusivités sur plusieurs plateforme avec soit le choix de passer à côté de certaines, soit de multiples abonnements mais à quel prix.
Le #2046489
outre les exclusivité à aller chercher sur chaque plateforme qui peuvent couter cher en argent il faut également voir le coût non négligeable en temps et en confort d'usage, perso je ne pense pas pouvoir combiner plus de 2 abonnements, et je doute d'être le seul.
Je pense surtout que le torrent et les stream pirates vont revenir en force en 2019, car beaucoup moins complexe. Et avec ça l'age d'or de netflix est probablement terminé
Le #2046494
C'est plutôt l'année de ceux qui ont les contenus ... Disney ça va trouer le cul a Netflix ca c'est clair tout le monde glisse vers l'abonnement mais les fonds des ménages sont pas illimités et a coup de 10 balles pour ceci ou cela des choix vont être vite faits. en 2019/20 il y aura des morts dans la svod ou pas loin de l’être
Le #2046502
En 12 mois, netflix premium va avoir passé de 10,99 à 19,55$ j'attends la concurrence de pied ferme pour m'en aller vers un autre service moins cher...
Le #2046533
Tchabada a écrit :

Et c'est l'utilisateur qui se fera fourrer. Exclusivités sur plusieurs plateforme avec soit le choix de passer à côté de certaines, soit de multiples abonnements mais à quel prix.


Le mieux aurait été que, même si le catalogue de Netflix se réduit, les gens y gardent leur abonnement et ne prennent surtout pas d'abonnements Disney ou autre. Une fois que les gros dinosaures auront lancé leur offre sans succès, et en voyant le nombre d'abonnés Netflix inchangé depuis le retrait de leurs exclusivités, ils reviendront en rampant voir Netflix.
Le #2046550
FatMat a écrit :

Tchabada a écrit :

Et c'est l'utilisateur qui se fera fourrer. Exclusivités sur plusieurs plateforme avec soit le choix de passer à côté de certaines, soit de multiples abonnements mais à quel prix.


Le mieux aurait été que, même si le catalogue de Netflix se réduit, les gens y gardent leur abonnement et ne prennent surtout pas d'abonnements Disney ou autre. Une fois que les gros dinosaures auront lancé leur offre sans succès, et en voyant le nombre d'abonnés Netflix inchangé depuis le retrait de leurs exclusivités, ils reviendront en rampant voir Netflix.


Oui, mais je pense que beaucoup vont prendre l'offre de chez Disney.
Beaucoup d'exclusivité, l'avantage de se "débarrasser" des gosses devant un film Disney, ca pourra intéresser beaucoup de familles...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme