5G : construire beaucoup d'antennes ou mutualiser, les opérateurs y réfléchissent

Le par  |  8 commentaire(s) Source : La Tribune
5G

Parce que la 5G utilisera des fréquences plus élevées, la portée des antennes sera plus faible. Entre construire beaucoup plus d'antennes et tenter de mutualiser les ressources, les opérateurs pèsent les différents scénarios.

Pour faire fonctionner la 5G, il faudra des antennes, beaucoup d'antennes. Parce que les fréquences utilisées sont plus élevées pour assurer le transfert d'une plus grande quantité d'information, il faut aussi composer avec une limitation, celle de leur portée.

Les fréquences basses des réseaux de génération précédente permettait d'assurer une longue portée tout en offrant un débit suffisant. Ce sera plus compliqué avec les prérequis de la 5G et la seule solution pour y remédier sera de multiplier le nombre d'antennes.

Antennes-4g

Selon le cabinet Tactis, cité par La Tribune, les zones péri-urbaines nécessiteront pas moins de 30% de sites en plus pour assurer un niveau de service similaire à celui de la 4G.

Pour les zones rurales, il faudra même doubler le nombre d'antennes pour obtenir une couverture équivalente, et le tripler pour espérer assurer un débit d'au moins 8 Mbps.

Il s'agit toutefois d'un scénario un peu extrême dans la mesure où l'étude ne s'appuie que sur l'utilisation de la fréquence 3,5 GHz que vont récupérer les opérateurs au printemps.

Elle ne prend pas en compte la réutilisation de la bande 700 MHz, ni des astuces comme le DSS (Dynamic Spectrum Sharing) permettant de proposer 4G et 5G simultanément sur les mêmes fréquences de la 4G (pour de la 5G en version non standalone utilisant encore les équipements 4G) mais le cabinet d'études botte en touche en indiquant que ces alternatives ne permettent pas d'atteindre les hauts débits promis par la 5G.

Mutualiser les infrastructures, nouvel enjeu des opérateurs

En bande 3,5 GHz, les antennes devront être multipliées en zones moins denses et rurales, alors que la situation sera plus facile à gérer en zone urbaine dense. Or, la couverture des zones rurales fera partie des engagements pour accéder aux fréquences et les opérateurs vont devoir trouver une solution.

Celle-ci pourrait venir de la mutualisation des infrastructures. Elle est déjà à l'oeuvre dans certaines configurations (pour résorber les zones blanches ou dans les cas de difficulté d'implantation de nouvelles antennes) mais elle pourrait prendre de l'ampleur avec la 5G.

Stéphane Richard, patron d'Orange mais aussi président de la GSMA, l'association représentant les opérateurs du monde entier, a déjà évoqué la possibilité d'une "mutualisation poussée" déjà pratiquée par l'opérateur historique sur certains marchés européens.

C'est la solution qui a été retenue par SFR et Bouygues Telecom en 4G pour les zones moins denses en France mais il reste à négocier des accords plus larges pour la 5G.

L'attribution des fréquences en bande 3,5 GHz permettra sans doute d'y voir plus clair et de lancer les discussions à ce sujet dès cette année.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2090338
3 fois plus d'antennes que la 4G pour obtenir que 8 Mbps... C'est pas près d'avoir la moindre utilité en campagne ce truc !
Le #2090339
kerlutinoec a écrit :

3 fois plus d'antennes que la 4G pour obtenir que 8 Mbps... C'est pas près d'avoir la moindre utilité en campagne ce truc !


Je me suis fait la même réflexion.
Le #2090346
Juste pour sourcer l'info, voici le lien original vers l'étude publiée par le cabinet Tactis : https://www.tactis.fr/simulation-couverture-5g/
Le #2090361
5G : S'en foutre ou boycotter, les utilisateurs y réfléchissent
Le #2090371
rajouter que par forte pluie, le débit 5G chute de 50%, que les antennes ne serait pas omnidirectionnelles, donc probablement 4 antennes par pylone.

La 4G est largement suffisante ( j'ai du 110mb au mieux, 60 au pire).
Pour plus de débit, la fibre arrive.

avec cette course à la co. , quand on aura du 10G, ça sera comme mettre la tête dans le micro onde avec une cagoule en cote de mail de chez Leader Price.
Le #2090384
la 5G on en veut pas!!! tres satisfait de la 4G a quoi bon avoir toujours plus quand déja un truck fonctionne tres bien.
On parle de plus en plus d'écologie alors allons dans ce sens, avec tout ces truck est bidule qui va falloir produire pour un fonctionnement hasardeux, suivant si tes prêt d'une antenne par jour de beau temps, engendrant assurément un dérèglement humain par les ondes émissent.
Le #2090422
kerlutinoec a écrit :

3 fois plus d'antennes que la 4G pour obtenir que 8 Mbps... C'est pas près d'avoir la moindre utilité en campagne ce truc !


C'est surtout que l'article est complètement faux.

1/ Les antennes à la campagne et en périphérie de villes resteront en 4G+ à des fréquences <2GHz voire <1GHz pour des débits max de 200Mbps

2/ Les fréquences à 3.5GHz c'est pour l'urbain dense pour des débits max de 2Gbps
Il n'y aura pas forcément besoin de + d'antennes

3/ S'il fallait mettre la 3.5GHz à la campagne, ça serait plutôt x6 ou x8 si on veut tout couvrir... (plus d'atténuation dans l'air et moins de pénétration (mur, obstacles,...))

4/ L'UHD c'est à 25/45/60GHz pour des débits de 20Gbps, mais on n'y est pas encore
et devrait être réservé à des spots particuliers,
sinon il faut couvrir des zones << 500mx500m

Bref, la 4G+ est déjà suffisante à la campagne, pour ceux qui y ont accès.
L'ARCEP appuie pour couvrir les voies de communication (train, autoroutes) et l'accès à tous.
Le #2090424
chris65 a écrit :

rajouter que par forte pluie, le débit 5G chute de 50%, que les antennes ne serait pas omnidirectionnelles, donc probablement 4 antennes par pylone.

La 4G est largement suffisante ( j'ai du 110mb au mieux, 60 au pire).
Pour plus de débit, la fibre arrive.

avec cette course à la co. , quand on aura du 10G, ça sera comme mettre la tête dans le micro onde avec une cagoule en cote de mail de chez Leader Price.


Les problèmes de pluie c'est surtout à 60GHz pas à 3.5GHz.

Les antennes 5G sont à balayages et émettent en théorie bien moins.
Au pire, avoir une antenne omni ou 4 antennes directionnelles ça ne change rien...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme