5G : le gouvernement veut relancer les enchères dès septembre

Le par Christian D.  |  0 commentaire(s)
5G 1

Le gouvernement ne souhaite pas retarder la suite du processus des enchères 5G à l'an prochain, comme réclamé par certains opérateurs, et table sur le mois de septembre.

Si Bouygues Telecom et SFR ont appelé à temporiser pour retrouver un climat serein avant de relancer l'enchère 5G, quitte à patienter jusqu'à l'année prochaine, le gouvernement, par la voix d'Agnès Pannier-Runnacher, secrétaire d'Etat à l'Economie, n'entend pas trop tarder.

Sans se précipiter dès le mois de juillet, l'objectif est plutôt de tout mettre en place pour le mois de septembre, afin de pouvoir lancer les premières offres commerciales 5G dès la fin de l'année, selon un entretien accordé au Figaro.

5G logo

Cela concerne l'enchère proprement dite pour obtenir des blocs supplémentaires de 10 MHz à ajouter aux 50 MHz de la part fixe du spectre en bande 3,5 GHz déjà acquise, et qui aurait dû se tenir le 21 avril dernier. La mise en confinement de la population et le ralentissement de l'économie en ont décidé autrement.

La balle est dans le camp de l'Arcep et de son président Sébastien Soriano pour valider l'enchère au mois de septembre ou dès fin juillet et l'Autorité devrait se prononcer d'ici quelques jours.

Les opérateurs Bouygues Telecom et SFR souhaitent privilégier un retour à la normale des déploiements 4G et fibre, qui restent stratégiques, avant de finaliser le chantier de l'attribution des premières fréquences 5G et de lancer les offres commerciales. Orange et Iliad / Free sont au contraire plutôt favorables à un lancement au plus vite


  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire