5G : le gouvernement français présente sa feuille de route

Le par  |  5 commentaire(s)
5G logo

Le gouvernement français et le régulateur des télécoms, l'ARCEP, ont récemment publié la feuille de route de la 5G pour notre pays avec pour ambition de ne pas reproduire les écueils de la 4G avec un déploiement bien plus rapide de l'ensemble du territoire pour ne plus être en retard sur le reste du monde.

L'ARCEP ne veut pas voir la 5G reproduire le schéma adopté par la 4G avec un déploiement chaotique et lent. Alors même que l'on s'apprête à basculer vers la 5G, la couverture 4G de la France se boucle à peine, et il n'est pas question que cela se reproduise avec la prochaine génération de service de télécommunication.

5G logo

Le gouvernement a ainsi rappelé l'enjeu stratégique de la 5G pour "l'industrie, l'innovation et les services publics rénovés". La technologie 5G proposera ainsi "un saut de performances technologiques ouvrant la porte à une variété d’usages nouveaux tant pour le grand public (démocratisation du streaming vidéo 3D, etc.) que pour les entreprises (développement d’applications de rupture dans tous les secteurs industriels)".

L'État a ainsi partagé la feuille de route de la 5G visant à coordonner les efforts pour un déploiement rapide et logique, mais aussi pour se conformer au programme européen :

La feuille de route met en avant 3 objectifs fixes :

  •  lancer plusieurs pilotes 5G sur une variété de territoires et d’accueillir des premières mondiales d’application de la 5G dans les domaines industriels, une opération en cours chez Bouygues Telecom, Orange et SFR.
  •  attribuer de nouvelles fréquences 5G et d’avoir un déploiement commercial dans au moins une grande ville dès 2020 ;
  •  couvrir les principaux axes de transport en 5G d’ici 2025

Avec 4 chantiers prioritaires :

  •  libérer et attribuer les fréquences radioélectriques pour les réseaux 5G ;
  •  favoriser le développement de nouveaux usages ;
  •  accompagner le déploiement des infrastructures de la 5G ;
  •  assurer la transparence et le dialogue sur les déploiements de la 5G et l’exposition du public.

Rappelons qu'actuellement des tests sont déjà en cours chez certains opérateurs et dans certaines villes concernant la technologie 5G.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2023439
"- Bon, ça, c'est fait...

- On se revoit en septembre pour prendre rendez-vous, OK ?

- Allez bonne vacances !!!!"

Perso, à ce train-là, je vois plus ça vers 2040.....
Le #2023461
Moi perso, même si ils nous mettent de la 6G, c'est de l'arnaque. Expliquez moi l'intérêt déjà de la 4G avec les forfaits data qui existent (sauf Free mais qui a un réseau, comme dire, inachevé).
Ah on me souffle dans l oreille que contrairement au filaire (fibre ou cuivre) là ils peuvent facturer plus cher, au méga ou au giga supplémentaire, pas d obligation de débit ET on peut adapter le débit en fonction de ce que fait le client....
YOUHOUUUUU
Le #2023499
Est-ce que l'etat va facturer les frequences ?

si la reponse est non alors ca sera deployé rapidement, sinon ca va encore tarder. C'est pas plus compliqué que cela
Le #2023536
chambolle a écrit :

Est-ce que l'etat va facturer les frequences ?

si la reponse est non alors ca sera deployé rapidement, sinon ca va encore tarder. C'est pas plus compliqué que cela


Si, c'est plus compliqué. Certes le cout est un facteur non négligeable, mais pour l'instant, je ne vois pas l’intérêt de cette technologie. Et même les fabricants d'antennes et de routeurs l'avouent publiquement !

Vouloir aller vite alors que les terminaux n'existent même pas encore sur le 700 MHz ! Une erreur qui confond vitesse et précipitation. Du bruit médiatique pour créer un besoin qui n'existe pas.

Pour rappel, la 4G est dite LTE. Tout le monde l'a oublié ces trois petites lettres permettent de faire évoluer encore en vitsse des frquences porteuses et donc la bande passante et les débits.

Déjà avec la 4G, il faut un nombre d'antenne énorme, alors avec la 5G je n'ose même pas imaginer le cout et l’infrastructure ainsi que ses couts de maintenance ou même de fonctionnement.

Les étasuniens ont a mon avis fait le bon choix sur la 5G : L'installer la ou le réseau fixe n'existe pas et/ou est médiocre. Et chez eux c'est légion. La 5G doit servir a ça : concurrencer et améliorer les débits du fixe filaire la ou c'est nécessaire.

En ville, la 4G et le 700Mhz pour mieux pénétrer les bâtiments sont largement suffisants.


Mieux vaut privilégier le déploiement de la fibre tous azimuts. Après on pourra brancher des antennes dessus s'il le faut.

Ne vous méprenez pas, je suis un progressiste, ,mais là j'ai seulement l'impression que c'est de la publicité et du marketing tout boiteux. Décidément, l'ARCEP aura tjrs tout faux.
Le #2023539
ATomicBoy44 a écrit :

chambolle a écrit :

Est-ce que l'etat va facturer les frequences ?

si la reponse est non alors ca sera deployé rapidement, sinon ca va encore tarder. C'est pas plus compliqué que cela


Si, c'est plus compliqué. Certes le cout est un facteur non négligeable, mais pour l'instant, je ne vois pas l’intérêt de cette technologie. Et même les fabricants d'antennes et de routeurs l'avouent publiquement !

Vouloir aller vite alors que les terminaux n'existent même pas encore sur le 700 MHz ! Une erreur qui confond vitesse et précipitation. Du bruit médiatique pour créer un besoin qui n'existe pas.

Pour rappel, la 4G est dite LTE. Tout le monde l'a oublié ces trois petites lettres permettent de faire évoluer encore en vitsse des frquences porteuses et donc la bande passante et les débits.

Déjà avec la 4G, il faut un nombre d'antenne énorme, alors avec la 5G je n'ose même pas imaginer le cout et l’infrastructure ainsi que ses couts de maintenance ou même de fonctionnement.

Les étasuniens ont a mon avis fait le bon choix sur la 5G : L'installer la ou le réseau fixe n'existe pas et/ou est médiocre. Et chez eux c'est légion. La 5G doit servir a ça : concurrencer et améliorer les débits du fixe filaire la ou c'est nécessaire.

En ville, la 4G et le 700Mhz pour mieux pénétrer les bâtiments sont largement suffisants.


Mieux vaut privilégier le déploiement de la fibre tous azimuts. Après on pourra brancher des antennes dessus s'il le faut.

Ne vous méprenez pas, je suis un progressiste, ,mais là j'ai seulement l'impression que c'est de la publicité et du marketing tout boiteux. Décidément, l'ARCEP aura tjrs tout faux.


En terme de débits, oui ca peut concurrencer, en crête, à certaines heures...etc Après comme je l ai dit...quelle quantité de surf? pour quel prix?
Je te rejoins, l idéal aurait ete de tout fibrer, et en contre partie laisser un wifi ouvert chez des box....Mais ca, ca rapporte moins en cash
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme