Après avoir remporté la première manche du tournoi en trois matches qui l'oppose à Ke Jie, l'un des meilleurs joueurs au jeu de go au monde, l'intelligence artificielle AlphaGo développée par DeepMind a fait un pas décisif vers la victoire en prenant de nouveau l'avantage durant le deuxième match joué ce jeudi.

AlphaGo vignetteCette deuxième partie a vu Ke Jie montrer des signes d'énervement face au jeu de son adversaire numérique, ne pouvant que reconnaître sa supériorité.

Après cette deuxième confrontation, il a affirmé que si AlphaGo avait un style au niveau des meilleurs joueurs humains l'an dernier quand il a vaincu Lee Se-dol, son niveau de jeu s'est encore élevé depuis jusqu'à dépasser les possibilités humaines.

Ke Jie n'a pas démérité dans ce deuxième match joué selon un angle assez différent du premier et a pensé un temps être proche de la victoire avant que l'intelligence artificielle ne reprenne l'avantage et force le champion à renoncer.

Demis Hassabis, CEO de DeepMind, a souligné la virtuosité de Ke Jie en soulignant qu'AlphaGo avait été poussé dans ses retranchements au terme d'un match très dense.

Cette victoire de l'intelligence artificielle sur l'humain au  jeu de go n'était en principe pas attendue avant plusieurs années et démontre les progrès rapides des technologies et des travaux dans ce domaine.

AlphaGo doit encore jouer les coéquipiers à des joueurs humains dans un prochain match, puis se retrouver face à une équipe de cinq champions chinois, avant la dernière partie face à Ke Jie.