Pour le fabricant de batteries électriques A123, Apple cherche à développer ses propres technologies en la matière, et peut-être un véhicule électrique, et pour ce faire a débauché plusieurs experts en la matière afin de monter sa propre filière.

logo_pro_apple La plainte fait également valoir que le groupe de Cupertino tente également de recruter de la matière grise dans différentes entreprises, dont LG Chem ou Samsung SDI.

Et justement, le Korea Times indique à son tour que la firme à la pomme joue la carte de la séduction auprès des ingénieurs de Samsung Electronics spécialisés dans les composants électroniques mais aussi dans la filiale Samsung SDI qui fabrique des batteries électriques pour plusieurs constructeurs automobiles.

Les salariés de Samsung présenteraient une valeur ajoutée par leur plasticité et seraient détournés du géant coréen par la promesse de disposer de plus de latitude dans la gestion des projets. L'article du Korea Times ne précise cependant pas si cet appétit du groupe californien pour les cadres de Samsung sort de l'ordinaire alors que les récupérations de salariés venant de la concurrence ne sont pas rares entre grands groupes.

La rumeur d'une entrée d'Apple sur le secteur automobile à l'horizon 2020 avec un véhicule électrique qui pourrait être doté de certains automatismes (pour se garer seul, par exemple) fait couler beaucoup d'encre et entraîne toutes les réactions, de l'incrédulité à l'enthousiasme.

Source : Korea Times