En novembre 2011, le groupe HP avait dévoilé son projet Moonshot destiné à concevoir des serveurs basse consommation exploitant des processeurs ARM et passant par le nouveau jeu d'instructions ARMv8 dévoilé peu de temps auparavant.

Le projet Moonshot est l'une des premières grosses initiatives officialisées préparant l'arrivée des processeurs ARM dans le secteur des serveurs grâce aux dernières avancées de son architecture qui permet de passer outre certaines limitations.

Mais HP est loin d'être le seul fabricant de serveurs à surveiller de près l'évolution des processeurs ARM vers de nouveaux domaines. Son concurrent Dell travaille également au développement d'un gamme de serveurs ARM.

Déjà, en mars 2011, le groupe avait indiqué qu'il avait des projets en cours et serait capable de lancer des produits dès que les conditions seraient réunies. Il indiquait cependant qu'il restait encore beaucoup de chemin à parcourir.


Ne pas brûler les étapes
Dell-LogoUn an plus tard, Michael Dell, en marge de la présentation des résultats financiers trimestriels de la société, a confirmé que cela faisait plus d'un an que Dell testait des solutions serveurs utilisant des processeurs ARM mais que la couche logicielle n'était pas encore prête.

L'annonce il y a quelques mois du projet Moonshot de HP ne l'inquiète donc pas plus que nécessaire, sachant que l'écosystème n'est pas encore paré, même si lui aussi y voit des opportunités à venir. Si l'architecture ARM Cortex-A15 apporte un début de réponse aux problématiques des serveurs, les fabricants attendent peut-être aussi l'émergence des premiers processeurs ARM 64 bit, dont les designs devraient commencer à émerger d'ici la fin 2012 et les premiers processeurs en 2014.

2014 semble donc être toujours la fenêtre d'émergence de l'architecture ARM dans les serveurs même si des tentatives d'attaque du marché pourraient intervenir dès 2013 et venir se frotter à la domination de des processeurs x86.

Source : Engadget