C'est un fait, sur Facebook tout le monde est beau, tout le monde est gentil, et tout le monde " aime" les publications de ses amis, qu'elles soient joyeuses, tristes ou dramatiques.

j'aime pas Cela fait plusieurs années que la communauté en ligne demande à Facebook la mise en place d'un bouton " je n'aime pas", afin de pouvoir partager davantage d'avis avec ses amis, et notamment pour notifier un sentiment de compassion dans le cadre d'une publication à connotation triste.

Bret Taylor, le créateur du fameux bouton " j'aime" a récemment expliqué pourquoi son pendant négatif n'était pas prévu sur le réseau social. Au départ, le bouton devait simplement servir de raccourci pour les utilisateurs ne souhaitant pas commenter les publications, tout en notifiant avoir repéré cette dernière. Une sorte de "+1" ou de " Chouette".

De la sorte, le bouton " Je n'aime pas" n'a pas de raison d'être, puisqu'il engagerait à débattre ou à expliquer sa pensée... Ce que les utilisateurs peuvent déjà faire dans les commentaires finalement.

En outre, il a été déclaré que le bouton " Je n'aime pas" introduirait la négativité dans le réseau, ce qui pourrait perturber certains utilisateurs, amènerait des tensions, rivalités et autres dérives déjà suffisamment développées.

Mais plus que tout, le bouton "j'aime" est un élément intéressant pour les annonceurs, tandis qu'un bouton " Je n'aime pas" ne représente aucun intérêt, sinon celui de risquer des vagues de dénigrement.

Malgré tout, Facebook pourrait proposer une alternative pour satisfaire les utilisateurs : un bouton " je compatis", en plus des émoticônes ou autocollants suffisamment expressifs permettant déjà de partager ce sentiment avec ses contacts.

Source : TechRadar