Logo NRJ MobileLe 2 novembre 2005, le groupe NRJ et la banque Crédit Mutuel-CIC ont lancé un opérateur mobile virtuel s'appuyant sur l'infrastructure de SFR, second opérateur mobile en France. Baptisé NRJ Mobile et ciblant plus particulièrement les 18-25 ans, le MVNO ( Mobile Virtual Network Operator ) s'était fixé pour objectif le million d'abonnés en 3 années d'existence. Comme nous le notions lors d'une récente actualité, à quelques mois de l'échéance, la chose paraissait encore envisageable. L'opérateur atteignait en effet les 740 000 clients, avec 75 000 abonnés supplémentaires en l'espace d'un mois.

Malgré cela, le secteur n'est pas du tout rentable pour le groupe NRJ. En effet, l'année dernière, NRJ Mobile a perdu de l'argent et cela s'est fortement ressenti dans les finances du groupe. Sur les 35 millions d'euros de pertes, 19,2 millions ont été supportés par NRJ qui avait dégagé 34 millions de bénéfices. Cela s'explique par le fait que moins de 70 000 clients utilisent un forfait. Les autres optent pour les offres prépayées et ne sont par conséquent pas des rentrées d'argent sûres et régulières.

Le fait qu' Éric Besson, secrétaire d'État au développement de l'économie numérique, a annoncé qu'il fera en sorte d'aider les MVNO à se développer en France n'a pas empêché le groupe NRJ de prendre une décision radicale en abandonnant le secteur de la téléphonie mobile. Le groupe NRJ vient ainsi de vendre 40 des 50 % qu'il détenait dans NRJ Mobile au second actionnaire Crédit Mutuel-CIC, qui voit ainsi sa participation passer à 90 %.