MaJ 19/11 : le cours de Nvidia continue de chuter ce lundi avec -8% à l'ouverture des marchés avant de revenir vers -6%.

---

Les cartes graphiques se révèlent de très bons outils pour miner des cryptomonnaies et ont amené les grands fabricants à se retrouver à la limite de situations de pénurie face à une forte demande alimentée par la poussée de fièvre du Bitcoin, avec des retombées pour bon nombre de monnaies virtuelles.

Cependant, dans un contexte de repli des valeurs de cryptomonnaie et de difficultés grandissantes pour générer ces devises virtuelles, le coup d'arrêt de la demande en GPU pour du minage a de lourdes conséquences pour Nvidia.

Nvidia-logoLe groupe a dévoilé des résultats financiers mitigés pour le troisième trimestre 2018 et se montre très prudent sur la fin d'année.

La montée des prix provoquées par la demande pour du minage a fini par faire fuir les acheteurs réguliers de cartes graphiques et le retour à une situation plus normale prend plus de temps que prévu.

Nvidia se retrouve donc avec des stocks sur les bras, sans espoir de retour à la normale avant la fin du trimestre en cours, avec des interruptions de livraisons pour certains produits, le temps que les stocks accumulés chez ls revendeurs soient écoulés.

Le groupe indique que le coût de cet excès d'inventaire est de 70 millions de dollars, soit cinq fois plus que la normale, pesant sur ses marges. Le chiffre d'affaires pour le troisième trimestre devrait atteindre 2,7 milliards de dollars, assez loin des 3,4 milliards de dollars attendus par les analystes.

Nvidia Tesla T4

La demande pour des GPU pour datacenters, pour des traitements d'intelligence artificielle, a progressé, générant 792 millions de dollars, mais là aussi moins que ce qu'espéraient les analystes (vers 820 millions de dollars). Nvidia a expliqué que les grands groupes du cloud avaient ralenti leurs dépenses.

Ces différentes informations ont eu de lourdes conséquences pour le cours en Bourse de Nvidia qui a chuté de 17% après les annonces, vers 168 dollars.

Source : Reuters