À 384 voix pour, 174 voix contre et 56 abstentions, les eurodéputés ont adopté une résolution visant à lever les " obstacles à la croissance du marché unique numérique en Europe ". C'est dans ce texte qu'il est proposé de séparer les moteurs de recherche des autres services commerciaux.

GoogleIl va sans dire qu'avec sa part de marché en Europe de plus de 90 % sur la recherche Web, Google est directement visé d'autant qu'il fait l'objet depuis près de quatre ans d'une enquête pour des abus de position dominante. Jusqu'à présent, les remèdes proposés à trois reprises par Google pour aboutir à un accord amiable n'ont pas fait consensus en Europe.  

L'idée des eurodéputés est donc de scinder Google pour mettre d'un côté le moteur de recherche et de l'autre les activités commerciales en s'assurant ainsi d'éviter un mélange des genres où le moteur profite de sa situation de domination pour faire la promotion de ses propres services au détriment des concurrents.

Le vote du Parlement européen est cependant de nature symbolique. C'est un moyen de pression afin d'accélérer le traitement du dossier Google par la Commission européenne. C'est l'exécutif européen qui garde la main et peut décider d'une mesure contraignante au niveau législatif. On est donc encore très loin d'un possible démantèlement de Google.

Co-auteur de la motion, l'eurodéputé Ramon Tremosa a déclaré (propos rapportés par Bloomberg) :

" Des entreprises européennes perdent des revenus et des gens sont licenciés. [...] Les consommateurs européens n'ont pas le choix le plus pertinent à cause du traitement préférentiel de Google pour ses propres services. "

L'idée d'un démantèlement avait déjà germé dans la tête de l'Open Internet Project qui regroupe des éditeurs de sites en France et en Allemagne. Pour ce front anti-Google, " la racine du problème vient du conflit d’intérêt inhérent à Google. "

" Puisque Google propose d'un côté un moteur de recherche en situation de monopole, et de l'autre des services non reliés à la recherche, il est incité à - et en mesure de - utiliser son moteur de recherche pour détourner les consommateurs d'autres offres. Attirer les utilisateurs vers ses propres sites confère en définitive à Google un avantage comparatif qu'aucun rival ne peut surmonter "

, tone l'Open Internet Project dans son manifeste.