Square Enix   logoDepuis quelques mois, on constate que les jeux typiquement nippons arrivent de plus en plus à trouver des distributeurs européens, même si parfois la traduction n'est pas au rendez-vous. Cette stratégie est sans cesse en évolution et Square Enix l'indique encore aujourd'hui.

Yoichi Wada, le président de la société, s'est entretenu avec le site Gamesindustry au sujet du marché occidental. Selon lui, l'Europe et plus particulièrement la France est un marché réellement juteux pour leurs produits.


La France en tête de gondole
Yoichi Wada - président EnixCe n'est pas la première fois que Square Enix commente au sujet du marché occidental puisque la firme avait précisé il y a quelques mois qu'elle cherchait activement un éditeur américain qui se chargerait de localiser efficacement leurs licences. Y.Wada a bien indiqué que le marché japonais est assez faible lorsqu'il est cas de jeux pour les gros joueurs, tandis que les marchés européens et américains grandissent à une vitesse incroyable à ce sujet.

Il a ensuite indiqué « [...] Par exemple en France, l'animation et les mangas japonais sont très populaires, donc ils ont une culture dans laquelle le character design japonais est très apprécié ». Le président a reconnu que d'autres distributeurs nippons visent le marché occidental. En guise d'exemple, on peut citer le cas d'Atlus qui compte distribuer des titres sur Xbox 360 cette année. « Nous voudrions développer une stratégie pour égaler les actions menées par Sega et Capcom, où peut-être les dépasser » a-t-il ajouté.
Source : Gamesindustry