Airbus, Siemens et Rolls-Royce réunis autour d'un avion hybride pour 2020

Le par  |  7 commentaire(s)
Airbus A380Plus

Les trois industriels Airbus, Rolls Royce et Siemens ont annoncé avoir noué un partenariat dans le but de développer un avion hybride dont les tests en vol sont prévus pour 2020.

Airbus, Siemens et Rolls-Royce ont annoncé ce début de semaine avoir signé un partenariat dans le but de développer un avion d'essai (prototype) doté d'un système de propulsion hybride dont les premiers tests en vol sont prévus pour 2020.

Les trois géants de l'aéronautique en Europe devraient mener des essais préliminaires sur un avion BAe 146 dont un des quatre réacteurs sera remplacé par un moteur électrique. Selon les résultats obtenus, le design et la configuration finale du prototype, baptisé E-Fan X devrait varier.

BAE 146

La plateforme ainsi créée sera orientée vers les avions régionaux et non les gros transporteurs ou longs courriers. Rolls Royce a déjà annoncé qu'il pourrait être possible pour les utilisateurs d'embarquer dans des avions régionaux hybrides d'une capacité de 100 passagers d'ici 2030.

Boeing pour sa part a indiqué avoir investi dans Zunum Aero, une société localisée à Kirkland dans l'État de Washington et qui se spécialise dans le développement de systèmes de propulsion électrique. La société travaille ainsi depuis plusieurs années à la mise au point d'un avion électrique capable d'embarquer 12 passagers et dont la mise en service pourrait se profiler à l'horizon 2022.

Cette bascule du secteur de l'aéronautique vers les systèmes hybride pourrait être l'étape indispensable avant d'envisager une orientation plus large vers le tout électrique.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1990326
le kérosène donne 43 MJ par kilogramme
l’accumulateur lithium-ion 0,72 MJ par kilogramme
https://fr.wikipedia.org/wiki/Densit%C3%A9_d%27%C3%A9nergie

L'avion servira tout juste a transporter nicolas hulot notre ministre
Le #1990344
Tient donc intéressant ta page Wikipedia, j'apprend que l'antimatière est aussi une source d’énergie
Le #1990358
iFlo59 a écrit :

Tient donc intéressant ta page Wikipedia, j'apprend que l'antimatière est aussi une source d’énergie


Cherche une autre source plus sérieuse si tu veux mais tu auras le mème résultat sur le MJ par kilogramme du gazoil et de la batterie
Le #1990373
iFlo59 a écrit :

Tient donc intéressant ta page Wikipedia, j'apprend que l'antimatière est aussi une source d’énergie


Utilisable en théorie.

Pour revenir à l'article, on pourrait aussi mentionner que le trafic aérien est une part minoritaire des émissions de CO2 (pas négligeable, mais quand même minoritaire). Si Airbus veut faire des avions hybrides qu'il le fassent, mais c'est pas une urgence. Ils ont meilleur temps de développer des avions plus petits, plus lents, mais avec un meilleur ratio conso de carburant/passager.
Le #1990408
C'est pas tout la densité énergetique parce qu'une grande partie de cette énergie se perd en chaleur et en résidus toxiques. Ce qui n'est pas le cas du moteur électrique, beaucoup plus efficace.
Le #1990467
Lustuccc a écrit :

C'est pas tout la densité énergetique parce qu'une grande partie de cette énergie se perd en chaleur et en résidus toxiques. Ce qui n'est pas le cas du moteur électrique, beaucoup plus efficace.


La batterie et le moteur électrique ne chauffent pas ?
Le #1990490
iFlo59 a écrit :

Tient donc intéressant ta page Wikipedia, j'apprend que l'antimatière est aussi une source d’énergie


grave
le problème c'est le confinement magnétique pour l'antimatière
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme