Alexa : des milliers d'employés d'Amazon écoutent des conversations

Le par  |  77 commentaire(s)
Amazon-Echo

Cela va faire hérisser le poil des plus réfractaires aux enceintes connectées et assistants vocaux dits intelligents. Alexa s'améliore avec la contribution d'une écoute de milliers d'employés d'Amazon.

Dans un article, Bloomberg détaille comment des milliers de personnes employées par Amazon à travers le monde aident à améliorer l'assistant personnel Alexa… en écoutant des enregistrements audio d'appareils Echo.

Certes, Amazon ne cache pas que pour l'amélioration d'Alexa, des enregistrements vocaux de clients sont utilisés. Néanmoins, il est sous-entendu un système automatisé pour du machine learning. La contribution de " l'oreille humaine " n'est pas explicite.

Amazon-Echo-Dot
Mélange entre des prestataires et des employés à temps plein d'Amazon, les milliers de collaborateurs travaillent à Boston, au Costa Rica, en Inde ou encore en Roumanie. Leur mission principale est de transcrire et annoter des enregistrements audio qu'ils réintroduisent ensuite pour éliminer les lacunes de compréhension d'Alexa et de ses algorithmes.

Un tel labeur n'évite pas l'écueil de tomber sur l'écoute de conversations privées captées par Alexa. Dans une déclaration par email obtenue par Bloomberg, un porte-parole d'Amazon écrit que la sécurité et la confidentialité des données personnelles des clients sont prises au sérieux.

" Nous n'annotons qu'un très petit échantillon d'enregistrements vocaux d'Alexa afin d'améliorer l'expérience client. Par exemple, cette information nous aide à former nos systèmes de reconnaissance vocale et de compréhension du langage naturel. […] Nous avons une politique de tolérance zéro en cas d'abus de notre système. Les employés n'ont pas d'accès direct à l' information permettant d'identifier la personne ou le compte. "

Les algorithmes d'intelligence artificielle s'améliorent en fonction des données auxquelles ils ont accès. Un coup de pouce dans le traitement et pour la catégorisation peut être nécessaire. C'est de l'apprentissage semi-supervisé.

Bloomberg souligne que pour Apple (Siri) et Google (Google Assistant), ce coup de pouce humain - avec des enregistrements anonymes - est aussi d'actualité. Toutefois, en évoquant des milliers d'employés d'Amazon à la manœuvre, c'est sans doute plus impactant auprès de l'opinion publique.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 8

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #2058480
Mais LOL.

Cortana nous écoute, notre téléphone Android nous espionne aussi, ou est la nouveauté.
Le #2058481
La nouveauté ce sera quand ils vont s' "amuser" à répondre au questions pas toujours correcte des utilisateurs

Mais bon ils n'iront jamais jusque là ... J’espère
Le #2058482
Comme si on avait encore une vie privée...
Le #2058484
Lustuccc a écrit :

Comme si on avait encore une vie privée...


Disons que nous avons plus ou moins une vie privée
Celui qui a facebook, whatapp, Alexa et consœurs et tous ces soit-disant réseaux sociaux a surement moins de vie privée que celui qui n'en a pas.
Le #2058486
Etonnant, non ?
Le #2058487
SI vous croyez que "la protection de votre vie privée est importante pour nous", pensez-y 2 fois quand on voit les GAFAM échapper des millions de comptes dans la nature, sans même s' être donné la peine de les encrypter...

De nos jours je sais pas, mais à l'époque doré du spam, UN MILLION d'adresses courriels se vendait environ 15$ !
Vie privée mon cul.
Le #2058488
Une fois de plus, c'est dans le but d'améliorer l'expérience utilisateur. Elle a quand même bon dos

Sinon j'imagine bien le couple en train de fourer dont la fille s'appelle Alexa...
Le #2058491
Tchabada a écrit :

Une fois de plus, c'est dans le but d'améliorer l'expérience utilisateur. Elle a quand même bon dos

Sinon j'imagine bien le couple en train de fourer dont la fille s'appelle Alexa...


"Sinon j'imagine bien le couple en train de fourer dont la fille s'appelle Alexa" ... Quelle élégance pour exprimer son idée.

Bref, pour revenir à la news, ceux qui ont cru à la confidentialité des échanges vocaux avec ce genre de terminal en croiront d'autres mais vu tout ce qui peut se déballer sur FB & Cie, c'est bien peu de chose face aux énormités que peuvent raconter les utilisateurs sur leur vie privée.
Le #2058494
De mieux en mieux.

Ils auraient commencé par mettre du Alexa absolument partout dans les locaux d'Amazon, ou au moins dans le département dev, pour justement récolter des trucs, et pas (ou moins) sensibles, c'eut été un meilleur début, sûr qu'ils auraient déjà pu faire plein de choses avec ça.

Mais bon, peut-être que les employés n'ont pas envie de se servir de ça, ce n'est pas naturel, ce serait les forcer, et ils n'auraient peut-être pas tant d'échantillons que ça.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme