L'UE accuse Amazon de pratiques anticoncurrentielles

Le par Jérôme G.  |  12 commentaire(s)
amazon-logo

Ce n'est pas encore l'heure de la grosse amende pour Amazon qui pourrait suivre. Comme attendu, la Commission européenne passe à la communication de griefs pour des pratiques anticoncurrentielles via l'accès à des données commerciales de vendeurs tiers sur sa marketplace.

Dans le jargon de la Commission européenne, c'est une communication de griefs. Elle peut être assimilée à un acte d'accusation - mais pas encore une sanction - faisant suite à une enquête approfondie lancée en juillet 2019.

L'exécutif européen accuse Amazon de pratiques anticoncurrentielles au regard de son accès et utilisation d'une grande quantité de données de détaillants indépendants qui vendent sur sa place de marché.

La Commission européenne avait pointé du doigt une dérive potentielle avec le double rôle d'Amazon qui met à disposition des vendeurs tiers sa Marketplace, tout en étant lui-même un vendeur pour des produits concurrents.

" Les données relatives à l'activité des vendeurs tiers ne devraient pas être utilisées au bénéfice d'Amazon lorsque celui-ci agit en tant que concurrent de ces vendeurs. Les conditions de concurrence sur la plateforme d'Amazon doivent également être équitables ", déclare Margrethe Vestager, vice-présidente de la Commission européenne.

europe
Une exploitation des données pour tuer la concurrence ?

Les griefs portent sur les plus gros marchés européens d'Amazon que sont l'Allemagne et la France. Les fameuses données sont détaillées comme des données commerciales non publiques des vendeurs tiers. À titre d'exemple, le nombre de produits commandés et expédiés, le nombre de visites sur les offres, les performances des vendeurs…

De telles données permettraient notamment à Amazon de développer et positionner des produits concurrents, d'ajuster ses offres et prix.

Comme à chaque fois avec une communication de griefs, la Commission européenne précise qu'elle ne préjuge pas de l'issue d'une enquête. Dans un communiqué (CNN), Amazon déclare : " Nous sommes en désaccord avec les affirmations préliminaires de la Commission européenne. Nous continuerons à faire tous les efforts possibles pour qu'elle ait une compréhension exacte des faits. "

La Commission européenne annonce par ailleurs l'ouverture d'une deuxième enquête visant Amazon. À un stade moins avancé, elle concerne des pratiques commerciales d'Amazon qui pourraient " favoriser artificiellement ses propres offres de vente au détail et les offres des vendeurs de sa place de marché qui utilisent les services logistiques et de livraison d'Amazon. "

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Trier par : date / pertinence
tmtisfree offline Hors ligne VIP icone 5706 points
Le #2112868
Ces enquêtes sont le type même de débilités illogiques pondues par des ignares en col blanc pour se mettre sous les projecteurs de l'actualité afin de justifier leurs salaires indécents, tout en rackettant les sociétés étrangères que la politique anti-business de l'UERSS a empêché de créer/croître en Europe.

Si le but d'Amazon est d'écraser les concurrents, pourquoi leur permettre de vendre sur sa place de marché et d'utiliser sa plateforme ? Les produits Basics sont tellement basiques, justement, qu'il existe pour chacun plusieurs dizaines de propositions similaires.

La 2nde enquête est tout aussi stupide : en quoi favoriser son business est illégal dépasse l'entendement.

On est vraiment sous le joug d'incultes crétinisants non élus.
cycnus offline Hors ligne VIP avatar 15596 points
Le #2112877
En plus ce qui est reproché à AMazon est vrai aussi pour CDiscount et toutes les platteformes de vente avec marketplace !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Anonyme offline Hors ligne Junior avatar 72 points
Le #2112871
tmtisfree a écrit :

Ces enquêtes sont le type même de débilités illogiques pondues par des ignares en col blanc pour se mettre sous les projecteurs de l'actualité afin de justifier leurs salaires indécents, tout en rackettant les sociétés étrangères que la politique anti-business de l'UERSS a empêché de créer/croître en Europe.

Si le but d'Amazon est d'écraser les concurrents, pourquoi leur permettre de vendre sur sa place de marché et d'utiliser sa plateforme ? Les produits Basics sont tellement basiques, justement, qu'il existe pour chacun plusieurs dizaines de propositions similaires.

La 2nde enquête est tout aussi stupide : en quoi favoriser son business est illégal dépasse l'entendement.

On est vraiment sous le joug d'incultes crétinisants non élus.


C'est trop facile !
jacob13 offline Hors ligne VIP icone 6356 points
Le #2112888
tmtisfree a écrit :

Ces enquêtes sont le type même de débilités illogiques pondues par des ignares en col blanc pour se mettre sous les projecteurs de l'actualité afin de justifier leurs salaires indécents, tout en rackettant les sociétés étrangères que la politique anti-business de l'UERSS a empêché de créer/croître en Europe.

Si le but d'Amazon est d'écraser les concurrents, pourquoi leur permettre de vendre sur sa place de marché et d'utiliser sa plateforme ? Les produits Basics sont tellement basiques, justement, qu'il existe pour chacun plusieurs dizaines de propositions similaires.

La 2nde enquête est tout aussi stupide : en quoi favoriser son business est illégal dépasse l'entendement.

On est vraiment sous le joug d'incultes crétinisants non élus.


Le problème est aussi la visibilité sur le store car si l'on est à la 100 place on ne vend rien.
Jeanlucesi offline Hors ligne Vétéran icone 1582 points
Premium
Le #2112899
jacob13 a écrit :

tmtisfree a écrit :

Ces enquêtes sont le type même de débilités illogiques pondues par des ignares en col blanc pour se mettre sous les projecteurs de l'actualité afin de justifier leurs salaires indécents, tout en rackettant les sociétés étrangères que la politique anti-business de l'UERSS a empêché de créer/croître en Europe.

Si le but d'Amazon est d'écraser les concurrents, pourquoi leur permettre de vendre sur sa place de marché et d'utiliser sa plateforme ? Les produits Basics sont tellement basiques, justement, qu'il existe pour chacun plusieurs dizaines de propositions similaires.

La 2nde enquête est tout aussi stupide : en quoi favoriser son business est illégal dépasse l'entendement.

On est vraiment sous le joug d'incultes crétinisants non élus.


Le problème est aussi la visibilité sur le store car si l'on est à la 100 place on ne vend rien.


Mettre tout le monde sur la première page serait difficile.
tmtisfree offline Hors ligne VIP icone 5706 points
Le #2112911
jacob13 a écrit :

tmtisfree a écrit :

Ces enquêtes sont le type même de débilités illogiques pondues par des ignares en col blanc pour se mettre sous les projecteurs de l'actualité afin de justifier leurs salaires indécents, tout en rackettant les sociétés étrangères que la politique anti-business de l'UERSS a empêché de créer/croître en Europe.

Si le but d'Amazon est d'écraser les concurrents, pourquoi leur permettre de vendre sur sa place de marché et d'utiliser sa plateforme ? Les produits Basics sont tellement basiques, justement, qu'il existe pour chacun plusieurs dizaines de propositions similaires.

La 2nde enquête est tout aussi stupide : en quoi favoriser son business est illégal dépasse l'entendement.

On est vraiment sous le joug d'incultes crétinisants non élus.


Le problème est aussi la visibilité sur le store car si l'on est à la 100 place on ne vend rien.


Quoi d'anormal à cela ? Qu'Amazon mette en avant ses produit sur SA plateforme n'a rien de choquant, tout comme Google sur SON propre moteur.

Les Kommissars UE sont tellement infectés par le parasite de l'égalitarisme à outrance -- disséminé par l'exécrable et obsolète socialo-politique française marxisante il faut le répéter -- qu'ils ne s'imaginent pas que le marché a, de par sa nature propre, toutes les capacités pour résoudre ces supposés problèmes, qui ne sont en fait que des opportunités à saisir pour la concurrence : même les pires idéologues du PCC Chinois l'ont compris.

Pas étonnant qu'au fur et à mesure que le temps passe l'Europe et en particulier la France deviennent des moins que rien sur la scène mondiale.
mimininique offline Hors ligne Héroïque icone 827 points
Le #2112924
Amazon, Amazon, Amazon !!!!!!

Pour les politicars, on dirait que c'est le seul site de vente en ligne.

Il faut dire qu'il ne faut pas oser critiquer les autres majors français sans avoir les foudres des politiciens français qui ne veulent pas que l'on égratigne leurs amis:

FNAC DARTY : Famille Pinault (Groupe Vivendi) et Bolloré (Groupe Artemis)
CDISCOUNT : Groupe Casino
Anonyme
Le #2112929
mimininique a écrit :

Amazon, Amazon, Amazon !!!!!!

Pour les politicars, on dirait que c'est le seul site de vente en ligne.

Il faut dire qu'il ne faut pas oser critiquer les autres majors français sans avoir les foudres des politiciens français qui ne veulent pas que l'on égratigne leurs amis:

FNAC DARTY : Famille Pinault (Groupe Vivendi) et Bolloré (Groupe Artemis)
CDISCOUNT : Groupe Casino


Tu as des sources qui prouvent que FNAC, DARTY et CDISCOUNT ont "des pratiques anticoncurrentielles via l'accès à des données commerciales de vendeurs tiers sur sa marketplace." ?
Araldwenn offline Hors ligne Vénéré icone 2978 points
Le #2112949
tmtisfree a écrit :

Ces enquêtes sont le type même de débilités illogiques pondues par des ignares en col blanc pour se mettre sous les projecteurs de l'actualité afin de justifier leurs salaires indécents, tout en rackettant les sociétés étrangères que la politique anti-business de l'UERSS a empêché de créer/croître en Europe.

Si le but d'Amazon est d'écraser les concurrents, pourquoi leur permettre de vendre sur sa place de marché et d'utiliser sa plateforme ? Les produits Basics sont tellement basiques, justement, qu'il existe pour chacun plusieurs dizaines de propositions similaires.

La 2nde enquête est tout aussi stupide : en quoi favoriser son business est illégal dépasse l'entendement.

On est vraiment sous le joug d'incultes crétinisants non élus.


Le commerce a ses lois, si Amazon ne les respecte pas, alors qu'ils soient entendus et jugés, point.
mimininique offline Hors ligne Héroïque icone 827 points
Le #2112955
sansimportance a écrit :

mimininique a écrit :

Amazon, Amazon, Amazon !!!!!!

Pour les politicars, on dirait que c'est le seul site de vente en ligne.

Il faut dire qu'il ne faut pas oser critiquer les autres majors français sans avoir les foudres des politiciens français qui ne veulent pas que l'on égratigne leurs amis:

FNAC DARTY : Famille Pinault (Groupe Vivendi) et Bolloré (Groupe Artemis)
CDISCOUNT : Groupe Casino


Tu as des sources qui prouvent que FNAC, DARTY et CDISCOUNT ont "des pratiques anticoncurrentielles via l'accès à des données commerciales de vendeurs tiers sur sa marketplace." ?


Dans tous les médias, la semaine passée, les politiciens attaquaient "Amazon" comme quoi il faisait concurrence aux libraires et bouquinistes et parlaient même de créer des livraisons postales gratuites pour ces même petits commerces.
FNAC et Cdiscount ne vendent pas de livres, cd's et autres??

FNAC-DARTY & Cdiscount ont eux aussi une marketplace et bien sur qu'ils surveillent les prix des articles et s'adaptent afin de ne pas perdre de part de marché et même vis à vis de Amazon ou d'autres e-commerces délivrant en France.

Cette pratique est vieille comme le commerce et une marque de supermarché a même osé en créer un spot publicitaire sur cette pratique:
https://youtu.be/9rZlStPwsCg
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire