Android : une idée du coût des applications Google par smartphone en Europe

Le par  |  6 commentaire(s)
Android-Marshmallow

Sans Chrome et Google Search, l'intégration de la suite d'applications mobiles Google - Google Play Store compris - pourra coûter jusqu'à 40 $ par appareil pour un fabricant de terminaux Android vendant en Europe.

La semaine dernière, Google a annoncé du changement concernant les fabricants d'appareils Android vendant leurs produits dans l'Espace économique européen (EEE ; les pays membres de l'Union européenne, la Norvège, l'Islande et le Liechtenstein).

Afin de se conformer à la décision de la Commission européenne et la sanction de 4,34 milliards d'euros infligée pour ses pratiques jugées illégales avec Android dans le but de protéger sa position dominante dans la recherche en ligne, Google met en place un nouveau contrat de licence payant pour les smartphones et tablettes livrés dans l'EEE.

commission-europeenne-google-android-abus-position-dominante

Le point essentiel est l'introduction de licences distinctes pour l'application Google Search et pour Chrome. Si Android demeure gratuit et open source, les fabricants devront payer pour l'installation de la suite d'applications mobiles Google (essentiellement Gmail, Google Maps, YouTube et Google Play Store) sans Google Search et Chrome.

Avec la préinstallation de Google Search et Chrome, d'autres licences entreront en jeu et avec en quelque sorte des remises sur le prix à payer (tout ou partie). Les explications de Google ont été succinctes et avec un certain manque de clarté, notamment en raison d'un mystère pour le prix à payer par les fabricants.

The Verge a pu consulter des documents donnant une idée de la tarification qui sera possiblement appliquée. Sur la base de ces documents, le prix sera fonction du pays pour la commercialisation et de la densité de pixels de l'appareil. Ce second critère permettrait a priori de faire la distinction entre des appareils bas, moyen et haut de gamme.

Dans le haut du panier, le Royaume-Uni, Suède, Allemagne, Norvège et les Pays-Bas. Dans ces pays, une licence par appareil avec une densité de pixels supérieure à 500 ppp (point par pouce) coûtera 40 $ (près de 35 € ; pour la suite d'applications mobiles Google). Ce sera 20 $ (17 €) pour un terminal avec une résolution entre 400 et 500 ppp. En dessous de 400 ppp, la tarification sera de 10 $ (8,5 €) par appareil. Pour d'autres pays, la seule indication est que le coût de la licence pourra descendre à 2,5 $ (2 €) pour un appareil bas de gamme.

Toujours d'après The Verge, les fabricants qui ne procèdent pas à la préinstallation de Google Chrome - et ne le place pas au niveau des icônes d'applications en page d'accueil - feront une croix sur le partage des revenus générés avec la recherche depuis le navigateur, en plus de devoir s'acquitter du paiement précédent. The Verge ne précise pas si le même type de mesure incitative sera en vigueur avec la préinstallation de l'application Google Search pour un appareil dit qualifié.

Android-Pie-statue

Il est assez clair que par le biais d'incitations financières, Google fait son possible pour que la situation reste comparable à celle d'avant sa sanction européenne. Est-ce compatible avec l'esprit des mesures exigées par Bruxelles ? Ce sera aussi aux acteurs qui avaient porté plainte de le dire ultérieurement. On peut par exemple douter que Qwant (un des plaignants) verra une évolution de sa situation.

Rappelons que dans cette affaire, Google a fait appel, mais ce n'est pas suspensif. Le géant américain doit provisionner la grosse amende et mettre en œuvre des remèdes afin de se mettre en conformité avec les demandes de la Commission européenne.

Au final, l'avancée qui ne souffre pas de discussion est le fait qu'un fabricant d'appareils Android qui distribue des applications Google pourra désormais également commercialiser des terminaux avec un fork d'Android.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2037632
"les fabricants qui ne procèdent pas à la préinstallation de Google Chrome - et ne le place pas au niveau des icônes d'applications en page d'accueil - feront une croix sur le partage des revenus générés avec la recherche depuis le navigateur, en plus de devoir s'acquitter du paiement précédent."

Ok donc je viens d'apprendre qu'actuellement un fabriquant de smartphone Android gagne non seulement du beurre avec la vente de l'appareil mais touche de l'argent du business pub de Google.

c'est vrai qu'ils sont à peindre les pauvres
Le #2037639
Le prix varie selon le pays, mais il n'y a pas de douannes entre pays europeens.
Un telephone vendu sur amazon pologne sera moins cher que exactement le meme vendu sur amazon.fr?
Il y en a qui vont pas etre contants!
Le #2037651
zac206 a écrit :

Le prix varie selon le pays, mais il n'y a pas de douannes entre pays europeens.
Un telephone vendu sur amazon pologne sera moins cher que exactement le meme vendu sur amazon.fr?
Il y en a qui vont pas etre contants!


Dans l'espace UE:

''Sauf exception, vous n'avez pas à acquitter des droits et taxes sur vos achats réalisés dans d'autres pays de l'Union européenne, si vous effectuez des achats réservés à un usage personnel, vous n'aurez pas à remplir de déclaration ni à payer de droits et taxes à votre retour en France. ''

http://www.douane.gouv.fr/articles/a10798-calcul-des-droits-et-taxes-sur-les-achats-a-l-etranger
Le #2037723
Gros mensonge de Google pour faire passer l'amende sur le dos des acheteurs de smartphone....
Il n'y a aucun surplus et les fabricants ne sont pas rémunérés...
Il faut aller encore plus loin devant tant de mauvaise foi ! Il faut obliger Google à livrer un vrai android nettoyé de toutes ses applis nauséabondes gratuitement pour toute personne qui achète un android avec ses applis. Tout doit etre desinstalable.
Ensuite il faut l'obliger à mettre à disposition toutes les versions anciennes pour faire des réinstallations et rendre les mises à jours desactivables !
Le #2037728
Magic2016 a écrit :

Gros mensonge de Google pour faire passer l'amende sur le dos des acheteurs de smartphone....
Il n'y a aucun surplus et les fabricants ne sont pas rémunérés...
Il faut aller encore plus loin devant tant de mauvaise foi ! Il faut obliger Google à livrer un vrai android nettoyé de toutes ses applis nauséabondes gratuitement pour toute personne qui achète un android avec ses applis. Tout doit etre desinstalable.
Ensuite il faut l'obliger à mettre à disposition toutes les versions anciennes pour faire des réinstallations et rendre les mises à jours desactivables !


C'est tout a fait logique que l'amende passe sur les consomateurs.
Actuelement Google fournissent 'gratuitement' Android aux fournisseurs. Les fournisseurs vendent des telephone (et gagnent de l'argent comme ca), et Google les oblige a installer leurs applis, et donc se remunere grace aux donnes recoltes par leur appli.

Si maintenant ils ont plus le droit d'obliger les constructeurs a installer leurs applis, Google, comme c'est une entreprise qui veut gagner de l'argent, vont facturer aux constructeurs de telephones (qui eux meme repercuteront ce prix aux consomateurs).
Le #2037933
zac206 a écrit :

Magic2016 a écrit :

Gros mensonge de Google pour faire passer l'amende sur le dos des acheteurs de smartphone....
Il n'y a aucun surplus et les fabricants ne sont pas rémunérés...
Il faut aller encore plus loin devant tant de mauvaise foi ! Il faut obliger Google à livrer un vrai android nettoyé de toutes ses applis nauséabondes gratuitement pour toute personne qui achète un android avec ses applis. Tout doit etre desinstalable.
Ensuite il faut l'obliger à mettre à disposition toutes les versions anciennes pour faire des réinstallations et rendre les mises à jours desactivables !


C'est tout a fait logique que l'amende passe sur les consomateurs.
Actuelement Google fournissent 'gratuitement' Android aux fournisseurs. Les fournisseurs vendent des telephone (et gagnent de l'argent comme ca), et Google les oblige a installer leurs applis, et donc se remunere grace aux donnes recoltes par leur appli.

Si maintenant ils ont plus le droit d'obliger les constructeurs a installer leurs applis, Google, comme c'est une entreprise qui veut gagner de l'argent, vont facturer aux constructeurs de telephones (qui eux meme repercuteront ce prix aux consomateurs).


Tellement logique
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme