Android : Google dévoile l'écran de choix du navigateur et moteur de recherche

Le par  |  2 commentaire(s)
android

Google dévoile la teneur de ses écrans de choix sur Android en Europe pour le navigateur web et le moteur de recherche. Ils sont liés à Google Play.

Directeur juridique de Google, Kent Walker avait publié le mois denier un billet de blog intitulé " Soutenir le choix et la concurrence en Europe " et avait évoqué la possibilité pour les détenteurs d'appareils Android en Europe de choisir les navigateurs et applications de recherche qu'ils souhaitent utiliser.

" Nous allons désormais faire davantage pour que les propriétaires de smartphones Android connaissent le large choix de navigateurs et moteurs de recherche pouvant être téléchargés sur leurs smartphones. " Pas de hasard, puisque Google a écopé d'une amende de 4,34 milliards d'euros de la Commission européenne pour abus de position dominante avec Android, et notamment afin de protéger sa position dominante dans la recherche en ligne.

Au cours des prochaines semaines, des écrans seront déployés aussi bien pour les smartphones Android existants que pour les nouveaux appareils en Europe. Ils proposeront un choix parmi cinq navigateurs web et cinq moteurs de recherche.

Google dévoile la teneur de tels écrans avec des applications exposées qui varieront selon la localisation géographique. Après la réception d'une mise à jour, ils s'afficheront la première fois qu'un utilisateur ouvrira Google Play.

Ces écrans proposeront les applications déjà installées. Pour les applications qui ne sont pas déjà installées sur l'appareil, elles seront choisies en fonction de leur popularité et affichées dans un ordre aléatoire.

android-ecran-choix-europe-moteur-recherche-navigateur
Si un utilisateur opte pour l'installation supplémentaire d'un navigateur ou d'une application de recherche, des instructions apparaîtront pour une configuration, comme l'ajout d'icônes et widgets, un paramétrage par défaut. Pour le cas d'une application de recherche, il pourra aussi être demandé si l'utilisateur souhaite modifier le moteur de recherche par défaut dans Chrome lors de la prochaine ouverture du navigateur.

android-chrome-moteur-recherche-defaut

L'implémentation de tels changements est susceptible d'évoluer dans le temps. Il faudra notamment voir quelle sera la réaction de la Commission européenne et celle des concurrents de Google. Mozilla salue par exemple l'arrivée d'un nouvel écran de choix du navigateur en Europe, mais souligne que les détails ont leur importance. Mozilla fera ainsi part de ses impressions et de l'impact observé concernant Firefox pour Android.

Pour le groupe et lobby FairSearch, qui pointe du doigt la position dominante de Google et son abus dans la recherche en ligne, la proposition de Google avec son écran de choix est d'ores et déjà jugée " totalement inefficace. […] L'écran de choix de Google pour Android ne fait rien pour corriger le problème central que les applications Google resteront par défaut sur tous les appareils Android. "

Qwant est moins critique dans l'immédiat. " Il est désormais possible de choisir Qwant en tant que moteur de recherche par défaut sur Android. " Qwant en profite pour lancer un appel du pied à Apple.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2059678
Oui enfin tant que Chrome apparaitra comme installé dans l'écran de choix, je pense que pas mal de monde va pas regarder plus loin et garder ce qui est déjà installé...
Le #2059815
Crevax a écrit :

Oui enfin tant que Chrome apparaitra comme installé dans l'écran de choix, je pense que pas mal de monde va pas regarder plus loin et garder ce qui est déjà installé...


Exactement, c'est tout le problème.
Bref, Google a fait le minimum pour se conformer aux attentes de la Commission Européenne, tout en laissant ses options installées par défaut. La commission sera satisfaite et les utilisateurs feront "suivant" sans rien changer.

En pratique, le capital "éducation" et "information" de ce ballot screen est quasi nul, parce que Google devrait reconnaître les torts de son produit pour inciter les utilisateurs à changer (par torts, j'entends siphonnage de données et exploitation de la vie privée). Or eux ne diront jamais ça, c'est leur produit de leur entreprise, bien sûr qu'ils diront que c'est le meilleur et qu'il n'a aucun inconvénient, que des avantages. En plus ils sont largement déjà en position dominante.

Oh et pour enfoncer le clou, évidemment ce ballot screen ne sera présent qu'en Europe. Faudrait pas non plus perdre des parts de marché là où on peut les garder hein.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme