Android et Java : Oracle reprend l'avantage sur Google

Le par  |  5 commentaire(s)
Android-java

L'affaire au long cours est relancée. La justice américaine ressuscite la rixe entre Google et Oracle autour de l'utilisation d'API Java avec Android.

C'est un litige sans fin. Un an après son rachat de Sun Microsystems en 2009, Oracle avait assigné Google en justice aux États-Unis, l'accusant de violation de brevets des API Java avec son système d'exploitation mobile Android.

bras-de-ferSun Microsystems est à l'origine du langage de programmation et de la plateforme Java pour l'ordinateur. Oracle estime que Google a violé des brevets avec la conception de sa propre version de la plateforme Java pour Android. A priori pour en accélérer le déploiement et faciliter le développement d'applications Android.

Dans cette affaire complexe, où Oracle aurait trahi les engagements de Sun Microsystems pour un code ouvert selon Google, plusieurs tentatives d'accord à l'amiable ont échoué. En mai 2012, la justice a statué en faveur de Google, en estimant qu'il n'avait pas enfreint les brevets Java et que les API ne pouvaient pas être soumises à un droit d'auteur.

En mai 2014, cette décision a été partiellement infirmée en faveur d'Oracle, et notamment sur la question d'une utilisation raisonnable d'éléments de code Java dans Android. En mai 2016, ce fair use a été maintenu en faveur de Google.

Aujourd'hui, une cour d'appel considère désormais qu'il n'y a pas eu d'utilisation raisonnable des API Java par Google. L'affaire devrait être renvoyée devant les tribunaux pour la détermination d'éventuels dommages-intérêts. Ils pourraient se chiffrer à près de 9 milliards de dollars selon Bloomberg. Google n'a toutefois pas encore épuisé tous les recours possibles.

Dans une courte réaction, Oracle écrit : " L'avis de la cour fédérale confirme les principes fondamentaux de la législation sur le droit d'auteur, et indique clairement que Google a violé la loi. Cette décision protège les créateurs et consommateurs contre les abus illégaux de leurs droits. "

De son côté, Google déclare : " Nous sommes déçus que la cour se soit prononcée à l'encontre des conclusions du jury selon lesquelles Java est ouvert et gratuit pour tout le monde. Ce type de décision rendra les applications et les services en ligne plus chers pour les utilisateurs. "

Rappelons que depuis Android Nougat en 2016, Google a basculé vers une version entièrement open source de Java en adoptant les API d'OpenJDK.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2007195
Toujours préférer ce qui est en open source !
Le #2007202
cycnus a écrit :

Toujours préférer ce qui est en open source !


libre surtout
Le #2007229
Il va falloir désactiver toutes les versions inférieures à la 7, comme ça plus de procès, et plus de fragmentation !
Le #2007261
LinuxUser a écrit :

cycnus a écrit :

Toujours préférer ce qui est en open source !


libre surtout


De là à dire qu'un smartphone sous Android, qui est fabriqué par n'importe quel acteurs du marché, est open source il y a un précipice
Le #2019362
Le développement avec Java permet de créer des applications très puissantes. Pour veiller à ce que ces applications soient sécurisées, vous devez appliquer les meilleures pratiques de développement. visitez le lien suivant pour une formation Java complète : https://www.mindtechub.com/formation-programmation.html
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme