Anses : gare aux mobiles portés trop près du corps

Le par  |  22 commentaire(s) Source : Anses
Anses logo

La mesure du DAS permet déjà de protéger les utilisateurs contre des expositions trop importantes mais l'Anses veut prendre en compte les nouveaux usages et le fait que les téléphones portables sont maintenant souvent très près du corps.

Pour les smartphones commercialisés en Europe, la limite d'exposition aux ondes électromagnétiques des téléphones portables est de 2 Watts / Kg et cette valeur conduit parfois à faire retirer des appareils mobiles émettant au-delà. Elle permet d'éviter l'effet thermique des ondes sur les tissus, seul actuellement reconnu et attribué aux rayonnements électromagnétiques tels que ceux émis par les téléphones portables.

Anses logoAvec la limite imposée par la réglementation, l'échauffement thermique est suffisamment faible pour pouvoir être régulé par l'organisme et ne pas avoir de conséquence sur le fonctionnement habituel des mécanismes biologiques.

Les mesures du DAS (débit d'aborption spécifique) se font selon un protocole codifié au niveau de la tête et du tronc. Mais les usages ont évolué et les téléphones portables font de plus en plus partie de la vie quotidienne des utilisateurs et, à ce titre, sont placés très près du corps pendant des intervalles de temps étendus.

DAS

L'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire) s'est intéressée à ces nouveaux cas d'usage, alors que des tests ont démontré que des téléphones placés à moins de 5 mm de distance du corps pouvaient voir leur DAS dépasser largement la limite des 2 W/Kg pour aller jusqu'à 7 W/Kg.

L'agence a fait une synthèse des études portant sur la recherche d'effets biologiques potentiels non thermiques et qui pourraient apparaître pour des niveaux d'exposition plus faibles, et donc en-dessous de la limite des 2 W/Kg.

Autrement dit, les radiofréquences émises continuellement par les téléphones peuvent-elles engendrer des perturbations des mécanismes biologiques en-dessous de l'effet thermique ?

DAS mobile radiofrequences

Cette question revient régulièrement au fil des générations de réseaux mobiles mais ces effets biologiques éventuels et leurs conséquences (s'exprimant peut-être au bout de dizaines d'années d'exposition ambiante) restent difficiles à démontrer (variation de l'EEG, augmentation de la perméabilité de certaines membranes cellulaires), malgré un certain nombre d'indices mis en évidence ici ou là dans les études, sans pouvoir créer de corrélations franches (c'est du moins la position des grands organismes sanitaires).

Sachant que ces études ont été réalisées sur animaux et cultures de cellules mais pas directement sur l'homme, l'évaluation des données a donc été adaptée en conséquence.

Et pour l'Anses, il existe, "avec des éléments de preuve limités, des effets biologiques sur l'activité cérébrale, liés à des expositions supérieures à 2 W/Kg, mais [les résultats de l'évaluation] ne permettent pas de conclure à l'existence ou non d'effets sur d'autres fonctions biologiques spécifiquement associées à de telles expositions au niveau du tronc".

L'Anses note tout de même que les tests de mesure du DAS sont menés dans des situations dites de "pire cas" dans lesquelles les appareils mobiles émettent en permanence à pleine puissance, ce qui n'est pas forcément représentatif de situations réelles, où la puissance est beaucoup plus fluctuante et n'atteint des pointes que ponctuellement.

Malgré tout, les "incertitudes qui subsistent sur les éventuels effets sanitaires à long terme en lien avec les ondes émises par les téléphones" conduisent l'agence à recommander le maintien d'une surveillance stricte du DAS passant par le rappel des smartphones émettant trop d'ondes et des corrections logicielles et à appeler à une modification des protocoles pour inclure des mesures du DAS tronc au contact du corps.

Elle enjoint également " les utilisateurs de ces téléphones, lorsqu'ils sont placés près du corps, à se conformer aux modalités d'utilisation, notamment les distances d'éloignement mentionnées dans les notices des téléphones".

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2081464
"et le fait que les téléphones portables sont maintenant souvent très près du corps"

"maintenant"

Je pige pas, ça fait pas 20 ans qu'on met les portables dans la poche ?
Le #2081465
Perso je mets souvent le phone en mode haut parleur pour un appel, ou bien j'utilise les ecouteurs filaires, ou encore en bluetooth dans la voiture avec le phone dans le vide poche. Peu de fois j'ai le mobile directement porte a l'oreille, et la nuit je mets le mode avion. Le phone en journee est pose sur un meuble ou sur mon bureau au travail.

Je trouve que c'est deja mieux que le phone dans la poche et a l'oreille la majeure partie du temps.
Le #2081466
LinuxUser a écrit :

"et le fait que les téléphones portables sont maintenant souvent très près du corps"

"maintenant"

Je pige pas, ça fait pas 20 ans qu'on met les portables dans la poche ?


ca dépend sans doute de quoi on parle :

-d'un portable pas en communication, sans data allumées
-d'un portable pas en communication, avec data allumées
-d'un portable en communication captant bien
-d'un portable en communication captant mal
-etc.

Selon le cas, les ondes émises doivent pas mal varier.
Le #2081468
LinuxUser a écrit :

"et le fait que les téléphones portables sont maintenant souvent très près du corps"

"maintenant"

Je pige pas, ça fait pas 20 ans qu'on met les portables dans la poche ?


L'OMS sait depuis les années 70 que les ondes sont nocives...

https://lesmoutonsenrages.fr/2019/07/26/alerte-lancee-par-une-ex-employee-de-loms-sur-les-ondes-5g-par-olga-sheean/#more-122445
Le #2081469
odysseus a écrit :

LinuxUser a écrit :

"et le fait que les téléphones portables sont maintenant souvent très près du corps"

"maintenant"

Je pige pas, ça fait pas 20 ans qu'on met les portables dans la poche ?


ca dépend sans doute de quoi on parle :

-d'un portable pas en communication, sans data allumées
-d'un portable pas en communication, avec data allumées
-d'un portable en communication captant bien
-d'un portable en communication captant mal
-etc.

Selon le cas, les ondes émises doivent pas mal varier.


Oui ça a effectivement du sens.
Donc ce qui serait nouveau ce sont les usages (data, gps, wifi toujours allumés pour certains), mais pas la façon de porter le tel.
Sur qu'un Nokia 3310 dans la poche doit émettre moins qu'un smartphone avec data + gps + wifi...
Le #2081470
Intéressant ce sujet.

Perso en extérieur, j'ai toujours mon smartphone dans la poche avant de mon froc ... Nocif ou pas ?
Le #2081473
FRANCKYIV a écrit :

Intéressant ce sujet.

Perso en extérieur, j'ai toujours mon smartphone dans la poche avant de mon froc ... Nocif ou pas ?


Si c'est toujours dans la même poche et que t'en as une plus lourde que l'autre, on peut supposer que oui.

-->[ ]
Le #2081474
LinuxUser a écrit :

odysseus a écrit :

LinuxUser a écrit :

"et le fait que les téléphones portables sont maintenant souvent très près du corps"

"maintenant"

Je pige pas, ça fait pas 20 ans qu'on met les portables dans la poche ?


ca dépend sans doute de quoi on parle :

-d'un portable pas en communication, sans data allumées
-d'un portable pas en communication, avec data allumées
-d'un portable en communication captant bien
-d'un portable en communication captant mal
-etc.

Selon le cas, les ondes émises doivent pas mal varier.


Oui ça a effectivement du sens.
Donc ce qui serait nouveau ce sont les usages (data, gps, wifi toujours allumés pour certains), mais pas la façon de porter le tel.
Sur qu'un Nokia 3310 dans la poche doit émettre moins qu'un smartphone avec data + gps + wifi...


Avant c’était la mode des pantalons baggy donc plutôt large voir très large, maintenant des ultra slim pour eunuques (j'en est testé un pt1 comment çà te les écrases... faut être gaulé comme un hamster).... donc ouep j'imagine que les mobiles aujourd’hui sont porté plus prés du corps.
Le #2081475
drahus a écrit :

LinuxUser a écrit :

odysseus a écrit :

LinuxUser a écrit :

"et le fait que les téléphones portables sont maintenant souvent très près du corps"

"maintenant"

Je pige pas, ça fait pas 20 ans qu'on met les portables dans la poche ?


ca dépend sans doute de quoi on parle :

-d'un portable pas en communication, sans data allumées
-d'un portable pas en communication, avec data allumées
-d'un portable en communication captant bien
-d'un portable en communication captant mal
-etc.

Selon le cas, les ondes émises doivent pas mal varier.


Oui ça a effectivement du sens.
Donc ce qui serait nouveau ce sont les usages (data, gps, wifi toujours allumés pour certains), mais pas la façon de porter le tel.
Sur qu'un Nokia 3310 dans la poche doit émettre moins qu'un smartphone avec data + gps + wifi...


Avant c’était la mode des pantalons baggy donc plutôt large voir très large, maintenant des ultra slim pour eunuques (j'en est testé un pt1 comment çà te les écrases... faut être gaulé comme un hamster).... donc ouep j'imagine que les mobiles aujourd’hui sont porté plus prés du corps.


Oui ça se comprend aussi, mais il y a 20 ans tous le monde ne portait pas de baggys, loin de la (même si c’était à la mode).
Le #2081476
LinuxUser a écrit :

drahus a écrit :

LinuxUser a écrit :

odysseus a écrit :

LinuxUser a écrit :

"et le fait que les téléphones portables sont maintenant souvent très près du corps"

"maintenant"

Je pige pas, ça fait pas 20 ans qu'on met les portables dans la poche ?


ca dépend sans doute de quoi on parle :

-d'un portable pas en communication, sans data allumées
-d'un portable pas en communication, avec data allumées
-d'un portable en communication captant bien
-d'un portable en communication captant mal
-etc.

Selon le cas, les ondes émises doivent pas mal varier.


Oui ça a effectivement du sens.
Donc ce qui serait nouveau ce sont les usages (data, gps, wifi toujours allumés pour certains), mais pas la façon de porter le tel.
Sur qu'un Nokia 3310 dans la poche doit émettre moins qu'un smartphone avec data + gps + wifi...


Avant c’était la mode des pantalons baggy donc plutôt large voir très large, maintenant des ultra slim pour eunuques (j'en est testé un pt1 comment çà te les écrases... faut être gaulé comme un hamster).... donc ouep j'imagine que les mobiles aujourd’hui sont porté plus prés du corps.


Oui ça se comprend aussi, mais il y a 20 ans tous le monde ne portait pas de baggys, loin de la (même si c’était à la mode).


C’était juste un exemple en prenant le pantalon le plus large de l'époque même les jeans de l'époque était plus large qu'un slim idem pour les pantalons de costume.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme