La valorisation boursière d'Apple dépasse désormais la somme de tous les groupes du CAC 40

Le par Christian D.  |  5 commentaire(s) | Source : Le Figaro
logo-apple

Avec toujours de bons résultats au deuxième trimestre et de solides ventes en Chine, Apple poursuit son ascension en Bourse, au point de peser désormais plus lourd que toutes les entreprises du CAC 40 réunies.

Malgré la crise mondiale du coronavirus, Apple s'en est plutôt bien tirée au deuxième trimestre et a affiché de solides résultats financiers. La bonne santé de ses iPhone en Chine a contribué à rassurer les investisseurs et à continuer de faire grimper son cours en Bourse.

A plus de 1900 milliards de dollars de capitalisation boursière, l'entreprise est représentative de la vitalité des GAFA malgré les épreuves du début d'année. Avec un gain de plus de 10% de la valeur du cours à l'annonce des résultats financiers et encore quelques pourcents en ce début de semaine, Apple pèse désormais plus lourd en Bourse que l'ensemble des entreprises françaises du CAC 40, dont la valorisation totale atteint 1506 milliards d'euros (1770 milliards de dollars environ).

iPhone 11 pro caviar 1

La firme a annoncé une nouveau fractionnement de ses actions, permettant aux actionnaires de récupérer 3 actions de plus par action détenue, ce qui ramènera le cours de l'action vers 100 dollars, au lieu de 440 dollars actuellement.

Le cap d'une capitalisation boursière à 2000 milliards de dollars semble plus que jamais à portée, même si Apple n'a pas fait de prévisions pour le trimestre en cours, dans le contexte d'incertitude économique et géopolitique actuel.

L'annonce de la série iPhone 12 en septembre constituera un moment charnière pour la firme à la pomme, même avec un lancement retardé de plusieurs semaines, de l'aveu même de son directeur financier.

Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Le #2105478
C'est sur qu'avec Trump pour saborder Huawei ,ça aide indirectement Apple car autrement le secteur serait encore plus en plein marasme .Mais rien ne justifie une telle valorisation quand la bulle éclatera certain vont pleurer.
Le #2105482
Ca ressemble à la bulle Internet du début des années 2000. Et ça dépasse les Gafa (Tesla, Uber, etc.). L'explication est simple : les politiques monétaires délirantes de ces 20 dernières années font que l'argent doit bien aller quelque part. Au lieu de se transformer en inflation, il se transforme en bulles (ce qui est peut-être un moindre mal, les ultra riches ne feront qu'apprendre qu'ils sont 5 fois moins riches, sans réelle conséquences (si les banques n'ont pas mis les mains dans l'engrenage). La deuxième explication est sans doute la montée des inégalités dans le monde (à part peut-être en France) non pas entre le 0,01 % les plus riches et les autres (cette inégalité n'a aucune importance) mais entre les travailleurs les mieux rémunérés et les autres. Les 10 % des travailleurs les mieux rémunérés percevant des rémunérations totalement anormales ces derniers temps, ils sont prêts à acheter des produits à n'importe quel prix. Ce qui favorise les bénéfices totalement anormaux de certaines entreprises comme Apple et Tesla. Sans oublier les positions de monopole que les politiques de la concurrence n'attaquent plus. Des politiques de justice sociale et de lutte contre les monopoles feraient alors aussi immédiatement éclater cette bulle.
Le #2105488
En tous les cas, l'exceptionnelle réussite d'Apple n'est pas du au fruit du hasard...

Dans les années 90 Apple était au bord de la faillite. Steve Jobs est revenu en 97, a adopté une stratégie payante en supprimant les produits inutiles et non rentables, se développer sur tous les segments de marché, produire de l'innovation de grande qualité, séduire les professionnels et les particuliers avec des produits affinés et aboutis. Tim Cook a développé un bon leadership et a continué a investir des milliards/an dans la R&D.

Apple est à l'image d'une startup. La marque ne se base pas sur les procédures, mais plutôt sur les idées. Elle dispose d’équipes très limitées qui ne perdent pas leur temps en réunions inutiles. En effet, chacun a un pouvoir de décision sur chaque projet.

Apple offre aussi la simplicité aux utilisateurs a des prix très élevés. Apple c'est ou on adore ou on déteste!!
Le #2105498
Narcos a écrit :

En tous les cas, l'exceptionnelle réussite d'Apple n'est pas du au fruit du hasard...

Dans les années 90 Apple était au bord de la faillite. Steve Jobs est revenu en 97, a adopté une stratégie payante en supprimant les produits inutiles et non rentables, se développer sur tous les segments de marché, produire de l'innovation de grande qualité, séduire les professionnels et les particuliers avec des produits affinés et aboutis. Tim Cook a développé un bon leadership et a continué a investir des milliards/an dans la R&D.

Apple est à l'image d'une startup. La marque ne se base pas sur les procédures, mais plutôt sur les idées. Elle dispose d’équipes très limitées qui ne perdent pas leur temps en réunions inutiles. En effet, chacun a un pouvoir de décision sur chaque projet.

Apple offre aussi la simplicité aux utilisateurs a des prix très élevés. Apple c'est ou on adore ou on déteste!!


Alors qu'en France, tout est sujet à réunion. Ça en devient ridicule, on fait même des réunions pour organiser.... des réunions !

Et qui font ces réunions ? Les cadres "overbookés" et "overpayés". Y'a pas à dire, le management à la Française c'est le niveau zéro de la performance.
Le #2105553
Ça va bien s'arrêter un jour. Non?
Ils font du bon matos c'est une certitude, mais trop cher pour moi. Je cracherais pas sur un iPhone 11 a 300€
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar