L'iPhone représente moins de la moitié des gros revenus d'Apple

Le par  |  3 commentaire(s)
Apple-logo

L'iPhone tombe à moins de 50 % du dernier chiffre d'affaires trimestriel d'Apple qui parvient néanmoins à rassurer les investisseurs avec sa nouvelle stratégie de diversification, notamment autour des services.

C'est devenu un réflexe. À chaque publication des résultats d'Apple, la question est de savoir comment se comportent les ventes d'iPhone, tant la firme de Cupertino est encore largement associée - financièrement - au succès de son smartphone dans tous les esprits.

Pour les résultats du troisième trimestre de son exercice 2019 décalé clos le 30 juin, Apple a enregistré une nouvelle baisse des ventes de l'iPhone dont le chiffre d'affaires atteint 26 milliards de dollars (-12 % sur un an).

Ces ventes d'iPhone à 26 milliards de dollars (Apple ne communique plus sur le nombre d'iPhone vendus) dénotent néanmoins une amélioration par rapport à la baisse annuelle de 17 % du trimestre précédent.

Désormais, et c'est une première depuis 2012, l'iPhone compte pour moins de la moitié (48%) du chiffre d'affaires trimestriel d'Apple… qui a toutefois progressé de 1 % à 53,8 milliards de dollars, tandis que le bénéfice net trimestriel atteint 10 milliards de dollars (-13 % sur un an).

Apple-Tim-Cook

" Cela a été notre plus gros trimestre de juin depuis toujours, sous l'impulsion du chiffre d'affaires record des services, l'accélération de la croissance des wearables, la forte performance de l'iPad et du Mac et l'amélioration significative des tendances pour l'iPhone ", déclare Tim Cook, le patron d'Apple. " Ces résultats sont prometteurs dans tous nos secteurs géographiques et nous sommes confiants quant à l'avenir. "

Les services (Apple Pay, App Store, iTunes, Apple Music ou encore iCloud) progressent de 12,6 % à 11,5 milliards de dollars et représentent plus de 21 % des ventes totales, sachant que de gros lancements se préparent avec Apple TV+, Apple Arcade et Apple Card.

Les ventes d'ordinateurs Mac atteignent 5,8 milliards de dollars (+5 %), tandis que celles de l'iPad progressent de 8,4 % à 5 milliards de dollars. Quant aux wearables et accessoires (AirPods, Apple TV, Apple Watch, Beats, HomePod…), c'est un chiffre d'affaires de 5,5 milliards de dollars, soit +48 % !

En dépit de la baisse des revenus liés à l'iPhone, le titre Apple a progressé dans les échanges après-Bourse (+4,5 %). Signe que le changement stratégique autour des services est de nature à rassurer les investisseurs.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2074080
L'abus de position dominante a permis à Apple de prendre pied dans des services où pourtant il n'apporte aucune valeur ajoutée. Seulement etre impossé sur ses plateformes
Le #2074083
Magic2016 a écrit :

L'abus de position dominante a permis à Apple de prendre pied dans des services où pourtant il n'apporte aucune valeur ajoutée. Seulement etre impossé sur ses plateformes


Où y a t-il une position dominante ?
Le #2074088
Magic2016 a écrit :

L'abus de position dominante a permis à Apple de prendre pied dans des services où pourtant il n'apporte aucune valeur ajoutée. Seulement etre impossé sur ses plateformes


Vas pas me dire qu’on te force à acheter Apple et à payer leurs services
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme