AppStore : Apple ne veut plus entendre parler de vapotage

Le par  |  5 commentaire(s)
applications appstore

La situation est sans doute un peu extrême : Apple vient de supprimer toutes les applications mobiles en rapport avec le vapotage de son AppStore.

Au total, ce sont presque 200 applications liées de près ou de loin à l'utilisation de la cigarette électronique qui viennent de disparaitre du marché applicatif d'Apple sur iOS.

cigarette-electronique-1

Le vapotage n'est ainsi plus une thématique bienvenue sur l'App Store, Apple expliquant ainsi mettre en place une mesure de précaution en pointant du doigt les risques sanitaires liés au vapotage. 181 applications ont ainsi été retirées de l'App Store la semaine dernière, qu'il s'agisse de jeux ou d'applications permettant de gérer sa consommation.

C'est la situation actuellement complexe du marché américain qui trouve ainsi son écho jusqu'au sein de l'AppStore. Depuis quelques mois, les cas de sérieuses affections pulmonaires liées au vapotage se multiplient aux USA. Et même s'il semble que l'utilisation d'huiles ou de produits impropres à la consommation ont été utilisés dans la majorité des cas, le vapotage est directement mis en cause, au point que les USA ont proclamé l'interdiction de certaines catégories de ces produits sur le marché (notamment les versions aromatisées).

Apple joue là une carte politique tout en prenant ses précautions vis-à-vis d'éventuelles poursuites d'utilisateurs d'autant que la majorité des cas de malades concerne des adolescents.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2083825
à se demander si l'industrie du tabac n'est pas là-dessous. Car en effet la plupart des problèmes venaient de personnes qui mettaient n'importe quoi dans leur appareil. s'il est clair qu'il vaut mieux ne pas papoter, il est clair également qu'il vaut mieux vapoter plutôt que fumer. Et j'ai peur que si l'on réduit le papotage, on augmente la cigarette.
Le #2083828
"P"apoter on peut, c'est "V"apoter qui est risqué... quoique...

https://www.linternaute.fr/dictionnaire/fr/definition/papoter/

Le #2083855
Le problème, c'est que certaines personnes sont décédées après avoir mis des substances non validées dans des vapoteuses.
Et les effets indésirables sont bien documentés actuellement (fibrose, emphysème, inflammation, modifications cellulaires, etc). Dans le fond, ces applis ne devraient pas être plus autorisées que les applis liées aux cigarettes "classiques" puisque aucune n'est inoffensive. Ce serait un traitement de faveur. Je ne pense pas que l'objectif de toutes ces applications étaient l'arrêt pur et simple du tabagisme...
Le #2083864
justme123 a écrit :

Le problème, c'est que certaines personnes sont décédées après avoir mis des substances non validées dans des vapoteuses.
Et les effets indésirables sont bien documentés actuellement (fibrose, emphysème, inflammation, modifications cellulaires, etc). Dans le fond, ces applis ne devraient pas être plus autorisées que les applis liées aux cigarettes "classiques" puisque aucune n'est inoffensive. Ce serait un traitement de faveur. Je ne pense pas que l'objectif de toutes ces applications étaient l'arrêt pur et simple du tabagisme...


"Je ne pense pas que l'objectif de toutes ces applications étaient l'arrêt pur et simple du tabagisme..."
Mode second degré : ben si puisque certains en sont mort(*), ils ont donc arrêtés le tabagisme

(*) je dis ça mais en vrai je ne sais pas s'il y a eue ou pas de mort, c'est plus que du second degré, merci de ne pas le sortir du contexte
Le #2083951
On est autour de 40 morts probables d'après des chiffres récents.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme