Bandes 5G : l'Arcep lance une consultation publique pour les fréquences en 26 GHz

Le par  |  7 commentaire(s)
Arcep logo vignette

Après s'être intéressée à la bande 3,5 GHz pour les besoins de la 5G, l'Arcep considère désormais la tranche supérieure (la bande millimétrique) et lance une consultation publique sur la libération de la bande 26 GHz apportant des débits très élevés à courte portée.

L'autorité de régulation des télécommunications et des postes prépare le cadre qui facilitera l'émergence des futurs réseaux 5G attendus à partir de 2020. A côté de la technique, il y a la question de l'identification des bandes de fréquences nécessaires.

Arcep logoL'Arcep a déjà commencé à travailler sur la question de la mise à disposition de la bande 3,5 GHz, avec une consultation publique qui a permis de préparer le terrain et de donner la possibilité aux opérateurs de lancer de premières expérimentations.

Après avoir caractérisé cette bande dans la partie sub-6 GHz du spectre, c'est désormais du côté de la bande millimétrique que l'Autorité veut trouver une bande de fréquences.

Elle lance donc une consultation publique sur la libération de la bande 26 GHz, qualifiée de "bande "pionnière" pour le coup d'envoi des réseaux 5G". Rappelant que la prochaine génération de réseaux mobiles doit multiplier les débits par 10 et diviser le temps de latence par 10, il est nécessaire de trouver des ressources dans le spectre des bandes millimétriques, au-delà de 24 GHz.

Si les Etats-Unis tendent vers la bande 28 GHz, l'Europe a trouvé un consensus pour destiner la bande 26 GHz aux usages de la 5G dès 2020. Toutefois, cette bande est utilisée par des faisceaux hertziens.

L'Arcep rappelle que la bande 25,5 - 27 GHz est attribuée aux ministère des Armées, au CNES (Centre National d'Etudes Spatiales) et aux services de météorologie.

La bande 26 GHz est ainsi actuellement utilisée par des stations terrestre d'observation de la Terre par satellite et de service fixe par satellite. La consultation publique doit donc poser la question de la possibilité de la coexistence de services 5G avec ces services destinés aux satellites et étudier la réorganisation de la bande en faisant migrer éventuellement ces services sur d'autres fréquences.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2014374
Ça doit être tellement le casse tête pour se mettre d'accord dans toute l'Europe.
Le #2014389
Safirion a écrit :

Ça doit être tellement le casse tête pour se mettre d'accord dans toute l'Europe.


Tu m'étonnes !

Mais bon, le jeu en vaut la chandelle :
"Rappelant que la prochaine génération de réseaux mobiles doit multiplier les débits par 10 et diviser le temps de latence par 10"

C'est théorique, comme la vitesse des normes Wifi, mais même si on a la moitié ce sera le top ...
Le #2014393
skynet a écrit :

Safirion a écrit :

Ça doit être tellement le casse tête pour se mettre d'accord dans toute l'Europe.


Tu m'étonnes !

Mais bon, le jeu en vaut la chandelle :
"Rappelant que la prochaine génération de réseaux mobiles doit multiplier les débits par 10 et diviser le temps de latence par 10"

C'est théorique, comme la vitesse des normes Wifi, mais même si on a la moitié ce sera le top ...


Exact,n'oublions pas qu'en mobile la bande passante est partagé entre les utilisateurs qui sont sur le pylône''.
Le #2014397
skynet a écrit :

Safirion a écrit :

Ça doit être tellement le casse tête pour se mettre d'accord dans toute l'Europe.


Tu m'étonnes !

Mais bon, le jeu en vaut la chandelle :
"Rappelant que la prochaine génération de réseaux mobiles doit multiplier les débits par 10 et diviser le temps de latence par 10"

C'est théorique, comme la vitesse des normes Wifi, mais même si on a la moitié ce sera le top ...


Moi aussi.....cette phrase me résonne dans les oreilles !!

===>''la prochaine génération de réseaux mobiles doit multiplier les débits par 10 et diviser le temps de latence par 10.'' .................

Je ne veux pas etre pessimiste.....mais au regard des témoignages postés sur GNT et ailleurs, on est encore très loin des débits 4G sur tout le territoire français !!
Le #2014400
Narcos a écrit :

skynet a écrit :

Safirion a écrit :

Ça doit être tellement le casse tête pour se mettre d'accord dans toute l'Europe.


Tu m'étonnes !

Mais bon, le jeu en vaut la chandelle :
"Rappelant que la prochaine génération de réseaux mobiles doit multiplier les débits par 10 et diviser le temps de latence par 10"

C'est théorique, comme la vitesse des normes Wifi, mais même si on a la moitié ce sera le top ...


Moi aussi.....cette phrase me résonne dans les oreilles !!

===>''la prochaine génération de réseaux mobiles doit multiplier les débits par 10 et diviser le temps de latence par 10.'' .................

Je ne veux pas etre pessimiste.....mais au regard des témoignages postés sur GNT et ailleurs, on est encore très loin des débits 4G sur tout le territoire français !!


Oui, il faut tout diviser par deux en moyenne ...

je me souviens des routeurs Wifi 802.11 G, à 54 Mbits ... quand tu avais 25 tu étais content. Et ça sur tous les routeurs vendus !!
Le #2014405
Contrairement à la 4G, la 4G+ (et supérieure) permettent de répondre à un appel téléphonique tout en restant connecté sur internet en 4G+. Auparavant, le réseau bridait automatiquement le réseau en 3G ou 3G+, limitant les possibilités de navigation durant un appel téléphonique simultané.

Le réseau 4G+ UHD pour Ultra Haut Débit Mobile (ou 4G++) offre un débit 3 fois plus rapide que la 4G classique que l’on connait. En pratique, les opérateurs s’appuient sur plusieurs bandes de fréquences qu’ils cumulent pour pouvoir proposer davantage de bande passante, à savoir les 800, 1800 et 2600 mégahertz. Les smartphones restent encore rares à proposer une compatibilité avec la 4G+ UHD. On parle ainsi des smartphones récents et clairement haut de gamme....
Le #2014426
Narcos a écrit :

Contrairement à la 4G, la 4G+ (et supérieure) permettent de répondre à un appel téléphonique tout en restant connecté sur internet en 4G+. Auparavant, le réseau bridait automatiquement le réseau en 3G ou 3G+, limitant les possibilités de navigation durant un appel téléphonique simultané.

Le réseau 4G+ UHD pour Ultra Haut Débit Mobile (ou 4G++) offre un débit 3 fois plus rapide que la 4G classique que l’on connait. En pratique, les opérateurs s’appuient sur plusieurs bandes de fréquences qu’ils cumulent pour pouvoir proposer davantage de bande passante, à savoir les 800, 1800 et 2600 mégahertz. Les smartphones restent encore rares à proposer une compatibilité avec la 4G+ UHD. On parle ainsi des smartphones récents et clairement haut de gamme....


C'est le top... Ma VoLTE fonctionne à merveille
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme