Arcep : les redevances sur les fréquences mobiles réaménagées en échange d'investissements en 4G

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Les Echos
Arcep-logo

Comment sortir d'une situation qui classe la France en fin du classement européen des couvertures 4G ? En imposant des obligations plus lourdes en échange d'un renouvellement précoces des redevances, sans enchères.

Avec les opérateurs télécoms, l'Arcep, régulateur français des télécommunications, entend manier la carotte et le bâton pour faire évoluer une situation qui place la France au 24ème rang en matière de couverture 4G en Europe.

Arcep logo vignetteLe président de l'Autorité, Sébastien Soriano, propose ainsi de profiter du processus à venir de réaffection des fréquences mobiles de la 3G pour des services 4G pour imposer des objectifs de couverture plus élevés en échange d'un assouplissement de l'accès aux fréquences pour les opérateurs.

Le journal Les Echos note qu'il s'agirait ainsi d'avancer la date du renouvellement des fréquences, initialement prévu pour 2021, et sans passer par une remise aux enchères, avec en contrepartie des obligations de couverture révisées à la hausse.

Sébastien Soriano en profite pour mettre en garde l'Etat contre "une addiction excessive aux enchères juteuses par souci budgétaire", dont les redevances remplissent facilement le Trésor public mais ne freinent les capacités d'investissement.

"L'effort demandé doit porter sur l'investissement plutôt que d'éventuelles redevances", affirme donc le président de l'Arcep. Il reste que la dernière enchère pour la bande 700 MHz a rapporté à l'Etat près de 3 milliards d'euros, et que l'organisation d'une nouvelle cagnotte doit déjà trotter dans les esprits...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme