Ariane 5 réussit son premier lancement de l'année

Le par  |  5 commentaire(s)
Ariane-5-VA247-lancement

Notamment pour le compte de l'agence spatiale indienne, la première fusée Ariane 5 de 2019 a décollé et réussi sa mission.

Mardi soir, le lanceur lourd européen Ariane 5 a décollé depuis le Centre Spatial Guyanais à Kourou. Pour ce premier lancement de l'année, Ariane 5 a placé en orbite géostationnaire les satellites de télécommunications HS-4/SGS-1 et GSAT-31. Avec ce vol couronné de succès, la performance demandée au lanceur était de 10 tonnes, dont 9 tonnes pour les deux satellites.

Pour le compte des opérateurs KACST et Hellas Sat (Arabsat), le satellite Saudi Geostationary Satellite 1/Hellas Sat 4 est composé de deux charges utiles afin de couvrir l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique du Sud.

Lancé pour le compte de l'agence spatiale indienne (ISRO ; Indian Space Research Organisation), le satellite GSAT-31 vise à " réduire la fracture numérique en Inde. " Actuellement, l'Inde a encore besoin de faire appel à des acteurs étrangers comme Arianespace pour placer sur orbite géostationnaire des satellites de plusieurs tonnes (2,5 tonnes pour GSAT-31).

Arianespace a ainsi procédé au lancement de GSAT-11 (5,8 tonnes) pour ce qui était le dernier vol d'Ariane 5 en 2018, et s'occupera en mai 2019 du lancement du prochain satellite géostationnaire GSAT-30 pour l'ISRO.

Hier, il s'agissait du 103e lancement d'une fusée Ariane 5. L'année dernière, Ariane 5 a effectué six lancements. Pour cette année 2019, il est prévu un total de cinq lancements avec Ariane 5. Avec les trois lanceurs de sa gamme actuelle (Ariane 5, Soyuz et Vega), Arianespace doit effectuer cette année douze missions (contre onze en 2018).

En parallèle, Arianespace prépare l'arrivée des lanceurs Vega-C et Ariane 6 avec la poursuite de leur commercialisation. Un vol de qualification de Vega-C est prévu pour la fin de cette année.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2050168
J'ai quand même l'impression que l'on n'a pas su évoluer assez vite et que dans 10 ans tout sera fermé... ou financé par des impôts européens.
Le #2050174
cycnus a écrit :

J'ai quand même l'impression que l'on n'a pas su évoluer assez vite et que dans 10 ans tout sera fermé... ou financé par des impôts européens.


si tu fais référence à spacex ... il ny' a rien de nouveau chez eux... de vieilles technos de la NASA parfaitement marketées par l'agité du bocal Musk...
Juste du dumping pour nuire aux agences spatiales concurrentes européennes et russes.
La rentabilité supposée de spacex et de la réutilisation n'a jamais été divulguée ! Et pour cause !
Au delà de ca... Il y a quand même Ariane 6 qui est une rationalisation industrielle d'Ariane 5 ... mais nous manquons cruellement d'investissements et d'ambitions européens... sans parler des traitres habituels de service à la solde des US !

J'oubliais on parle de reutilisation... mais il faut 2 falcon 9 pour emporter ce qu'emporte Ariane 5 et 3 premiers étages de falcon 9 pour arriver au même niveau (car Ariane n'a pas jugé utile commercialement d'adjoindre Vinci à Ariane 5 ce qui l'aurait amené à la même puissance ou presque)
Le #2050184
cycnus a écrit :

J'ai quand même l'impression que l'on n'a pas su évoluer assez vite et que dans 10 ans tout sera fermé... ou financé par des impôts européens.


Space X n'a jamais envoyé + de 10t dans l'espace et la moyenne des lancements en est très loin... C'est sympa les mini fusées mais c'est comparable à Ariane en aucun point (carburant, techno moteurs, charge,...)
Après d'un point de vue économique, on envoie plein de mini satellites maintenant et Ariane 6 s'y est adapté pour y répondre (tout comme la réutilisation raisonnée)
Le #2050243
Magic2016 a écrit :

cycnus a écrit :

J'ai quand même l'impression que l'on n'a pas su évoluer assez vite et que dans 10 ans tout sera fermé... ou financé par des impôts européens.


si tu fais référence à spacex ... il ny' a rien de nouveau chez eux... de vieilles technos de la NASA parfaitement marketées par l'agité du bocal Musk...
Juste du dumping pour nuire aux agences spatiales concurrentes européennes et russes.
La rentabilité supposée de spacex et de la réutilisation n'a jamais été divulguée ! Et pour cause !
Au delà de ca... Il y a quand même Ariane 6 qui est une rationalisation industrielle d'Ariane 5 ... mais nous manquons cruellement d'investissements et d'ambitions européens... sans parler des traitres habituels de service à la solde des US !

J'oubliais on parle de reutilisation... mais il faut 2 falcon 9 pour emporter ce qu'emporte Ariane 5 et 3 premiers étages de falcon 9 pour arriver au même niveau (car Ariane n'a pas jugé utile commercialement d'adjoindre Vinci à Ariane 5 ce qui l'aurait amené à la même puissance ou presque)


Va voir un psy.
Le #2050244
VVonderVVoman a écrit :

cycnus a écrit :

J'ai quand même l'impression que l'on n'a pas su évoluer assez vite et que dans 10 ans tout sera fermé... ou financé par des impôts européens.


Space X n'a jamais envoyé + de 10t dans l'espace et la moyenne des lancements en est très loin... C'est sympa les mini fusées mais c'est comparable à Ariane en aucun point (carburant, techno moteurs, charge,...)
Après d'un point de vue économique, on envoie plein de mini satellites maintenant et Ariane 6 s'y est adapté pour y répondre (tout comme la réutilisation raisonnée)


Orbite basse (LEO):
· Ariane 5 ECA -->21 tonnes
· Falcon 9 Block5 -->22,8 tonnes

Transfert géostationnaire (GTO):
· Ariane 5 ECA -->10,5 tonnes
· Falcon 9 Block5 -->8,3 tonnes

Comparable à Ariane en AUCUN point... ah bon.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme