Ariane 5 : gros stress pour le premier lancement de l'année

Le par  |  9 commentaire(s)
Ariane-5-decollage-VA241

Après un décollage réussi, la première mission de l'année ne se déroule pas sans mal pour le lanceur européen Ariane 5.

Dans la soirée de jeudi, un lanceur Ariane 5 a décollé depuis le Centre spatial guyanais à 19h20 à Kourou (23h20 ; heure de Paris). Le premier lancement de l'année pour Ariane 5 qui effectuera son centième vol l'été prochain avec quatre satellites de la constellation Galileo.

À bord d'Ariane 5, deux satellites de télécommunications SES-14 et Al Yah 3 pour les opérateurs SES et Yahsat, avec respectivement une masse au décollage de 4,423 tonnes et 3,795 tonnes. Si le décollage s'est bien déroulé, une perte de contact a donné des sueurs froides.

Arianespace relate dans un communiqué que " quelques secondes après l'allumage de l'étage supérieur, la deuxième station de télémétrie située à Natal au Brésil n'a pas acquis la télémesure du lanceur. Cette absence de télémesure a duré jusqu'à la fin de la mission. "

Le terme mission ici employé englobe le décollage jusqu'à la séparation des deux satellites. Cette séparation a été ultérieurement confirmée, de même que la mise en orbite des deux satellites pour lesquels le contact a été établi avec leurs centres de contrôle.

Les satellites n'ont cependant pas été séparés à l'endroit prévu. Grâce à un système de propulsion électrique, le satellite SES-14 devrait être en capacité d'opérer un repositionnement au bon endroit. Avec son système à propulsion chimique, le satellite Al Yah 3 a moins de marge pour un repositionnement.

Dans sa communication, Arianespace précise seulement que les deux missions des satellites SES-14 et Al Yah 3 se poursuivent. Les dernières nouvelles sont dites " rassurantes. " Jusqu'à présent, la version 5 du lanceur Ariane a enchaîné 82 succès de suite.

À noter que le satellite SES-14 transporte " accessoirement " une charge utile scientifique pour la Nasa avec GOLD (Global-Scale Observation of the Limb and Disk).

Depuis son orbite géostationnaire, GOLD " transmettra des données permettant de reconstituer toutes les demi-heures une image complète du disque terrestre et fournira des mesures détaillées à grande échelle sur la manière dont la haute atmosphère réagit à l'influence du Soleil, sur la magnétosphère et sur la basse atmosphère. "

La collaboration entre le lanceur européen et l'agence spatiale américaine va connaître son point d'orgue au printemps 2019 pour le lancement par une fusée Ariane 5 du télescope spatial James Webb Space Telescope. Il ne faudrait pas que la confiance accordée s'érode...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1997416
"La collaboration entre le lanceur européen et l'agence spatiale américaine va connaître son point d'orgue au printemps 2019 pour le lancement par une fusée Ariane 5 du télescope spatial James Webb Space Telescope."

La vache faudra pas le louper celui-là
Le #1997418
skynet a écrit :

"La collaboration entre le lanceur européen et l'agence spatiale américaine va connaître son point d'orgue au printemps 2019 pour le lancement par une fusée Ariane 5 du télescope spatial James Webb Space Telescope."

La vache faudra pas le louper celui-là


C'est clair qu'il faudra assurer, avec SpaceX qui pousse derrière, en cas d’échec les contrats seront rare avec la NASA, mais bon, Ariane est quand même un gage de fiabilité!
Le #1997419
maxxous a écrit :

skynet a écrit :

"La collaboration entre le lanceur européen et l'agence spatiale américaine va connaître son point d'orgue au printemps 2019 pour le lancement par une fusée Ariane 5 du télescope spatial James Webb Space Telescope."

La vache faudra pas le louper celui-là


C'est clair qu'il faudra assurer, avec SpaceX qui pousse derrière, en cas d’échec les contrats seront rare avec la NASA, mais bon, Ariane est quand même un cage de fiabilité!


Nicolas Cage n'a rien a voir la dedans
Le #1997420
H4ken a écrit :

maxxous a écrit :

skynet a écrit :

"La collaboration entre le lanceur européen et l'agence spatiale américaine va connaître son point d'orgue au printemps 2019 pour le lancement par une fusée Ariane 5 du télescope spatial James Webb Space Telescope."

La vache faudra pas le louper celui-là


C'est clair qu'il faudra assurer, avec SpaceX qui pousse derrière, en cas d’échec les contrats seront rare avec la NASA, mais bon, Ariane est quand même un cage de fiabilité!


Nicolas Cage n'a rien a voir la dedans


Oups modifié !
Le #1997429
"une perte de contact a donné des sueurs froides." ... Non, sans blague.
Le #1997466
Ulysse2K a écrit :

"une perte de contact a donné des sueurs froides." ... Non, sans blague.


C'est la version édulcorée
Pas certain qu'un ingé ait réellement dit "Diantre, cette situation me donne des sueurs froides"

Bah, tant que SpaceX n'a pas fait ses preuves avec un gros lanceur, pas de souci à se faire au niveau de la concurrence.
Le #1997475
Finnegan a écrit :

Ulysse2K a écrit :

"une perte de contact a donné des sueurs froides." ... Non, sans blague.


C'est la version édulcorée
Pas certain qu'un ingé ait réellement dit "Diantre, cette situation me donne des sueurs froides"

Bah, tant que SpaceX n'a pas fait ses preuves avec un gros lanceur, pas de souci à se faire au niveau de la concurrence.


Tu m'étonnes que c'est la version édulcorée. En cas de blêmes, il y aurait eu quelques têtes de tombées vu les enjeux financiers.

Quoique, ils ont quand même un "petit" problème :
https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/ariane-5-ariane-5-satellites-lances-mais-pas-bon-endroit-65639/#xtor=RSS-8
Le #1997476
Ulysse2K a écrit :

Finnegan a écrit :

Ulysse2K a écrit :

"une perte de contact a donné des sueurs froides." ... Non, sans blague.


C'est la version édulcorée
Pas certain qu'un ingé ait réellement dit "Diantre, cette situation me donne des sueurs froides"

Bah, tant que SpaceX n'a pas fait ses preuves avec un gros lanceur, pas de souci à se faire au niveau de la concurrence.


Tu m'étonnes que c'est la version édulcorée. En cas de blêmes, il y aurait eu quelques têtes de tombées vu les enjeux financiers.

Quoique, ils ont quand même un "petit" problème :
https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/ariane-5-ariane-5-satellites-lances-mais-pas-bon-endroit-65639/#xtor=RSS-8


Arf... tant que "pas au bon endroit" ne signifie pas "autour de Jupiter", ça va encore
Le #1997484
Finnegan a écrit :

Ulysse2K a écrit :

Finnegan a écrit :

Ulysse2K a écrit :

"une perte de contact a donné des sueurs froides." ... Non, sans blague.


C'est la version édulcorée
Pas certain qu'un ingé ait réellement dit "Diantre, cette situation me donne des sueurs froides"

Bah, tant que SpaceX n'a pas fait ses preuves avec un gros lanceur, pas de souci à se faire au niveau de la concurrence.


Tu m'étonnes que c'est la version édulcorée. En cas de blêmes, il y aurait eu quelques têtes de tombées vu les enjeux financiers.

Quoique, ils ont quand même un "petit" problème :
https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/ariane-5-ariane-5-satellites-lances-mais-pas-bon-endroit-65639/#xtor=RSS-8


Arf... tant que "pas au bon endroit" ne signifie pas "autour de Jupiter", ça va encore


Hmmm, un optimiste impénitent !

Pour beaucoup la situation est grave mais pas désespérée mais pour toi, la situation est désespérée mais... Ce n'est pas grave.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme