Ariane 6 : décollage pour la transition depuis Ariane 5

Le par  |  11 commentaire(s)
Ariane 6

Le Conseil de l'ESA a donné son feu vert pour le début de la transition entre Ariane 5 et Ariane 6, dont le premier vol est prévu pour 2020.

Compte tenu des progrès réalisés dans l'avancement du programme, le Conseil de l'Agence spatiale européenne (ESA) a donné la semaine dernière son feu vert pour débuter la transition du lanceur Ariane 5 vers le lanceur européen de nouvelle génération Ariane 6.

Patron du groupe Arianespace qui exploite les lanceurs, Stéphane Israël a salué une " bonne nouvelle pour les clients commerciaux et institutionnels. "

Toutefois, Alain Charmeau, le patron dArianeGroup qui développe les lanceurs, parle (AFP ; Les Échos) de la nécessité de désormais remplir le carnet de commandes. Il est prévu de produire quatorze Ariane 6 entre 2020 et 2022.

Ariane 6 est un lanceur modulaire à trois étages qui sera proposé dans deux configurations. Ariane 62 disposera de deux propulseurs d'appoint (deux boosters), tandis qu'ils seront quatre pour Ariane 64 (quatre boosters). Respectivement, Ariane 6 permettra de placer sur orbite géostationnaire de transfert des satellites de 5 tonnes et de 10,5 tonnes.

Un premier vol en 2020 est prévu pour se faire dans la configuration avec deux boosters.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2018838
On est trop lent... Beaucoup trop lent...
J'espère qu'Ariane 6 sera un succès sans faille, sinon ça risque bien d'être notre dernier lanceur...
Le #2018848
Safirion a écrit :

On est trop lent... Beaucoup trop lent...
J'espère qu'Ariane 6 sera un succès sans faille, sinon ça risque bien d'être notre dernier lanceur...


j'irai pas jusque la, mais j'ai peur que l'on soit, comme d'habitude, accroché a notre modèle et que l'on prenne du retard pour ce positionner sur d'autres objectifs que le lancement de satellite géostationnaire.


la sortie de la Big Falcon Rocket est dans cette même période avec une charge utile de 150 T.

Le #2018852
150 To = 150 Tera-octets
150 tonnes = 150 t

du coup, je me suis dit: 150 To , c'est pas beaucoup
Le #2018860
MickHammer a écrit :

Safirion a écrit :

On est trop lent... Beaucoup trop lent...
J'espère qu'Ariane 6 sera un succès sans faille, sinon ça risque bien d'être notre dernier lanceur...


j'irai pas jusque la, mais j'ai peur que l'on soit, comme d'habitude, accroché a notre modèle et que l'on prenne du retard pour ce positionner sur d'autre objectif que le lancement de satellite géostationnaire.


la sortie de la Big Falcon Rocket est dans cette même période avec une charge utile de 150 To.


Bon, Musk et les deadline ça fait 2...

Perso je pense que l'Ariane 5 et 6 ont encore de beau jour devant eux. La Falcon Heavy, bien qu'impressionante, n'a fait qu'un vol d'inauguration, et la BFR risque bien d'attendre longtemps.
Le #2018864
MickHammer a écrit :

Safirion a écrit :

On est trop lent... Beaucoup trop lent...
J'espère qu'Ariane 6 sera un succès sans faille, sinon ça risque bien d'être notre dernier lanceur...


j'irai pas jusque la, mais j'ai peur que l'on soit, comme d'habitude, accroché a notre modèle et que l'on prenne du retard pour ce positionner sur d'autre objectif que le lancement de satellite géostationnaire.


la sortie de la Big Falcon Rocket est dans cette même période avec une charge utile de 150 To.


150t en orbite basse pas en géostationnaire.

Depuis l’annonce elle est passé de 120 mètres de hauteur pour un diamètre de 12 mètres 42 moteurs à 106 mètres pour 9 mètres de diamètre 31 moteurs, du coup est t'elle encore capable de prendre 150t en orbite basse.

L'orbite basse va jusqu'à 2 000 kilomètres d'altitude.

L'orbite géostationnaire se situe à une altitude de 35 784 km.

Y'a quelques klm de différence.
Le #2018868
jujubibi a écrit :

MickHammer a écrit :

Safirion a écrit :

On est trop lent... Beaucoup trop lent...
J'espère qu'Ariane 6 sera un succès sans faille, sinon ça risque bien d'être notre dernier lanceur...


j'irai pas jusque la, mais j'ai peur que l'on soit, comme d'habitude, accroché a notre modèle et que l'on prenne du retard pour ce positionner sur d'autre objectif que le lancement de satellite géostationnaire.


la sortie de la Big Falcon Rocket est dans cette même période avec une charge utile de 150 To.


Bon, Musk et les deadline ça fait 2...

Perso je pense que l'Ariane 5 et 6 ont encore de beau jour devant eux. La Falcon Heavy, bien qu'impressionante, n'a fait qu'un vol d'inauguration, et la BFR risque bien d'attendre longtemps.


Plutôt d'accord avec ça.
Ariane reste le leader incontesté jusqu'à présent avec une fiabilité jamais égalée.
Bien sûr il faut faire attention, mais je préfère qu'ils sortent un produit bien abouti plutôt que de se précipiter et faire les erreurs du début d'ariane 5 (j'étais devant mon écran pour le premier vol).
Le #2018870
zorglub123 a écrit :

150 To = 150 Tera-octets
150 tonnes = 150 t

du coup, je me suis dit: 150 To , c'est pas beaucoup


merci pour cette correction. ça change tout en effet
Le #2018872
drahus a écrit :

MickHammer a écrit :

Safirion a écrit :

On est trop lent... Beaucoup trop lent...
J'espère qu'Ariane 6 sera un succès sans faille, sinon ça risque bien d'être notre dernier lanceur...


j'irai pas jusque la, mais j'ai peur que l'on soit, comme d'habitude, accroché a notre modèle et que l'on prenne du retard pour ce positionner sur d'autre objectif que le lancement de satellite géostationnaire.


la sortie de la Big Falcon Rocket est dans cette même période avec une charge utile de 150 To.


150t en orbite basse pas en géostationnaire.

Depuis l’annonce elle est passé de 120 mètres de hauteur pour un diamètre de 12 mètres 42 moteurs à 106 mètres pour 9 mètres de diamètre 31 moteurs, du coup est t'elle encore capable de prendre 150t en orbite basse.

L'orbite basse va jusqu'à 2 000 kilomètres d'altitude.

L'orbite géostationnaire se situe à une altitude de 35 784 km.

Y'a quelques klm de différence.


c'est bien ce que je dis, " pour ce positionner sur d'autres objectifs que le lancement de satellite géostationnaire".
Le #2018879
MickHammer a écrit :

drahus a écrit :

MickHammer a écrit :

Safirion a écrit :

On est trop lent... Beaucoup trop lent...
J'espère qu'Ariane 6 sera un succès sans faille, sinon ça risque bien d'être notre dernier lanceur...


j'irai pas jusque la, mais j'ai peur que l'on soit, comme d'habitude, accroché a notre modèle et que l'on prenne du retard pour ce positionner sur d'autre objectif que le lancement de satellite géostationnaire.


la sortie de la Big Falcon Rocket est dans cette même période avec une charge utile de 150 To.


150t en orbite basse pas en géostationnaire.

Depuis l’annonce elle est passé de 120 mètres de hauteur pour un diamètre de 12 mètres 42 moteurs à 106 mètres pour 9 mètres de diamètre 31 moteurs, du coup est t'elle encore capable de prendre 150t en orbite basse.

L'orbite basse va jusqu'à 2 000 kilomètres d'altitude.

L'orbite géostationnaire se situe à une altitude de 35 784 km.

Y'a quelques klm de différence.


c'est bien ce que je dis, " pour ce positionner sur d'autres objectifs que le lancement de satellite géostationnaire".


Quoi comme autre objectif ?

L'orbite basse et géostationnaire constituent quand même l'écrasante majorité des lancements... Presque tous en fait, si on enlève les sondes. Enfin je crois (pas 100% sûr).

Y aurait l'orbite polaire, mais... Est-elle suffisamment intéressante pour lui dédier un lanceur ? Ariane 5/6 ne pourrait pas s'en charger ?

Je précise que j'y connais pas grand chose en fusée, hein.
Le #2018883
drahus a écrit :

MickHammer a écrit :

Safirion a écrit :

On est trop lent... Beaucoup trop lent...
J'espère qu'Ariane 6 sera un succès sans faille, sinon ça risque bien d'être notre dernier lanceur...


j'irai pas jusque la, mais j'ai peur que l'on soit, comme d'habitude, accroché a notre modèle et que l'on prenne du retard pour ce positionner sur d'autre objectif que le lancement de satellite géostationnaire.


la sortie de la Big Falcon Rocket est dans cette même période avec une charge utile de 150 To.


150t en orbite basse pas en géostationnaire.

Depuis l’annonce elle est passé de 120 mètres de hauteur pour un diamètre de 12 mètres 42 moteurs à 106 mètres pour 9 mètres de diamètre 31 moteurs, du coup est t'elle encore capable de prendre 150t en orbite basse.

L'orbite basse va jusqu'à 2 000 kilomètres d'altitude.

L'orbite géostationnaire se situe à une altitude de 35 784 km.

Y'a quelques klm de différence.


Il y a la BFR et l'ITS. L'ITS est toujours prévu me semble.

Édite : enfin ce que je voulais dire c'est que celle de 9 de diamètre et celle de 12 sont deux projets distinct.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme