Arianespace : le lanceur Vega positionne Sentinel-2 B sur orbite

Le par  |  2 commentaire(s)
Arianespace Vega

Le lanceur Vega d'Arianespace vient de réussir une nouvelle mise en orbite visant à positionner un satellite d'observation de la planète.

Alors que la plupart des regards se tournent actuellement vers les lancements de satellites ou de cargo réalisés par SpaceX, Arianespace multiplie également les succès avec son modeste lanceur Vega.

Le lanceur vient de réussir le placement sur orbite d'un satellite commandé par la Commission européenne baptisé Sentinel-2B. Il constitue ainsi le quatrième satellite du programme Copernicus et fera binôme avec son clone Sentinel-2 A.

Arianespace Vega

Le programme vise à observer la Terre de façon continue pour en constater les évolutions, et repérer notamment les changements environnementaux et l'impact de la pollution. C'est en 2019 que le programme atteindra son apogée avec la mise en place de satellites Sentinel-5 qui viendront terminer la constellation de satellites.

Sentinel 2-B a été placé en orbite à l'aide d'un lanceur Vega d'Arianespace, jusqu'à présent le programme s'était tourné vers le lanceur russe Soyouz. Le succès du lanceur dans cette mission devrait permettre à Arianespace de décrocher un nouveau contrat pour le positionnement en orbite des autres satellites du programme.

Pour Arianespace, Vega représente l'alternative la moins couteuse pour l'accès à l'espace à des modules de taille et poids réduits. La fusée devrait continuer de proposer ses services même une fois Ariane 6 disponible puisque cette dernière devrait se concentrer sur les cargos et modules de moyenne et grande taille.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1955625
C'est bizarre qu'au pays du jetable on s’oriente vers du réutilisable, alors que les européens choisissent la voie du lanceur très économique a usage unique lancé depuis une des zones les plus optimales de la planète, l'avenir nous en dira plus, quand on voit que les russes lancent depuis 6 ans des soyouz depuis Kourou et qu'ils vendent en même temps leur vielles mais très fiables technologies a M Musk ça pose pas mal de questions.
Le #1955634
Un nom un peu belliqueux pour de la surveillance environnementale...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]