La BD victime de piratage

Le par Jérôme G.  |  7 commentaire(s)
BD-Izneo

D'après une étude du MOTif, la bande-dessinée est la catégorie éditoriale la plus piratée sur Internet.

L'observatoire du livre et de l'écrit en Île-de-France ( MOTif ) a publié des résultats de son étude sur l'offre illégale de livres numériques qui sera dévoilée en mars prochain. Ces résultats ( PDF ) se concentrent sur le domaine de la bande-dessinée dont on apprend qu'il s'agit de " la catégorie éditoriale la plus piratée sur Internet ".

Pour les BD d'éditeurs français, l'estimation est de jusqu'à 40 000 titres piratés dont entre 8 000 et 10 000 sont " réellement accessibles ", à savoir à la portée d'un internaute moyen. Le MOTif a constaté que contrairement au livre numérique en général, il existe de nombreuses équipes organisées qui sont spécialisées dans la BD et diffusent des copies de qualité.

Cette pratique s'effectue par scannage et non en cassant des protections de fichiers numériques légaux. Le MOTif a étudié une diffusion via les réseaux P2P ( eDonkey, BitTorrent ), par téléchargement direct ainsi que par streaming illégal.

Exception faite des mangas, les nouveautés ne sont pas forcément prisées. " Les dernières nouveautés en rayon sont nettement moins piratées que les best-sellers des deux dernières années ", indique le MOTif qui ajoute : " plus de deux BD piratées sur trois datent de moins de dix ans ".

BD-IzneoSur un panel de cinquante best-sellers, le MOTif a constaté que 58 % ne disposaient pas d'une offre numérique légale sur l'une des trois principales plateformes de distribution ( AveComics, Digibidi, Izneo ). Le manque dans l'offre numérique légale pousse-t-il au piratage ?

Rappelons que pour le livre numérique dans son ensemble, il n'y a pas de réponse graduée en place ( la CNIL n'a donné aucune autorisation dans ce domaine ). Pas d'Hadopi donc mais Hachette Livre fait tout de même surveiller les réseaux ( voir notre actualité ) avec l'intention d'envoyer des lettres de mise en demeure pour les sites qui mettent à disposition des copies illicites.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #894101
et tu l'emprunte à la bibliothèque, c'est la même et c'est légal.
osis offline Hors ligne Héroïque avatar 617 points
Le #894121
15 euros la Bd...

75 centimes pour l'auteur....

Qui est-ce qui tue la création?
fred1974 offline Hors ligne Héroïque avatar 869 points
Le #894131
@ Osis : tu as eu tes infos où ? <img src="/img/emo/smile.gif" alt="" />
hellboychess offline Hors ligne Héroïque avatar 766 points
Le #894241
@fred1974
En fait, en moyenne ça n'a pas l'air beaucoup plus élevé...
http://portaildulivre.com/droitsauteur.htm
7% de 15€, ça fait 1,05€ pour l'auteur et 13,95€ pour l'éditeur.
Malgré le coût que peut engendrer l'édition d'un ouvrage, je doute qu'il justifie un tel déséquilibre.
fred1974 offline Hors ligne Héroïque avatar 869 points
Le #894291
Merci hellboychess <img src="/img/emo/smile.gif" alt="" />
Oui, effectivement, le piratage est diabolisé mais ils feraient mieux de mieux rémunérer les auteurs, etc... que ce soit dans la bd, la musique et autres domaines....
Qwertay offline Hors ligne Vétéran avatar 1399 points
Le #894431

et tu l'emprunte à la bibliothèque, c'est la même et c'est légal.



oui sauf que la biblio tu la payes avec tes impots et donc ce n'est pas vraiment gratuit.

quelle soit le montant reversé à l'auteur, et ne le verra pas si vous voler ses œuvres. et vous croyez que la culture est gratuite...

allez y défoncez moi ....go


jymmy le fou offline Hors ligne Vétéran avatar 2316 points
Le #894471
#6 Qwertay

C'est pas une histoire de te defoncer ou pas. Par exemple moi je suis un pirate de BD vus que je les achetes quasi toutes ( j'en ai 200) en occasion. C'est rare que je me jette sur du neuf ou alors des bonnes occaz.

A 14 € la BD souvent en dizaines de tome, ça gréve un budget. Surtout tu dis que le dessinateur et/ou scénariste se font arnaquer totale, dessus.

Avec les e-reader, il va falloir que le monde de la BD évolue, chose qu'il n'a quasi pas fait depuis les années 50.

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire