Batteries Sodium-Ion : la technologie progresse

Le par  |  12 commentaire(s)
autonomie batterie

Après les avancées partagées par le CNRS l'année dernière, c'est au tour de chercheurs de l'université de Birmingham d'évoquer la technologie de batteries sodium-ion.

L'année passée, les chercheurs français du CNRS et du CEA annonçaient développer une technologie de batteries sodium-ion avec l'espoir de lancer la production de masse dès 2020.

Aujourd'hui ce sont les chercheurs de l'Université de Birmingham qui indiquent avoir franchi une nouvelle étape dans le développement de cette technologie. Plutôt que de faire évoluer les batteries au sodium datant des années 1980, les chimistes sont repartis de zéro.

autonomie batterie

L'objectif est simple : proposer une batterie aussi puissante, compacte et légère que les batteries comparables à technologie lithium-ion. Si la batterie sodium est intéressante, c'est avant tout par son absence de lithium, un métal rare et donc couteux... Mais aussi particulièrement instable qui réagit violemment au contact de l'air.

En menant des simulations complexes sur des supercalculateurs, les chercheurs ont réussi à trouver le substitut idéal au lithium : le phosphore. Des premiers tests ont montré que la réaction entre le sodium et le phosphore permettait de stocker 7 fois plus d'énergie que le mélange lithium-ion à poids égal.

Il faudra encore quelques années pour mettre en oeuvre cette découverte et proposer les premières batteries de ce type sur le marché.

Complément d'information
  • Nouvelle technologie pour les batteries ion-lithium
    Les rappels de batteries se comptent par poignées, en ce moment, dans le monde de l'informatique, et toute nouvelle technologie permettant de fiabiliser cet accessoire indispensable au travailleur nomade sera la bienvenue.

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2031458
Ah, c'était l'heure de la news sur la nouvelle batterie révolutionnaire qu'on attends depuis des années.
Le #2031459

bonne nouvelle
Le #2031462
ah ben oui
le phosphore à la place du lithium, c'est beaucoup mieux...
Le #2031465
JCDentonMale a écrit :

Ah, c'était l'heure de la news sur la nouvelle batterie révolutionnaire qu'on attends depuis des années.


Après, si tu penses faire mieux, n'hésite pas

C'est vrai qu'ils galèrent, mais bon, comme on dit, Rome ne s'est pas fait en un jour
Le #2031467
"En menant des simulations complexes sur des supercalculateurs"
Hâte de voir ce que ça donne dans la vraie vie maintenant. A dans 10ans ?
Le #2031472
VVonderVVoman a écrit :

ah ben oui
le phosphore à la place du lithium, c'est beaucoup mieux...


Je ne vois pas où est le problème ! Si il est bien conditionné, le phosphore n'est pas plus dangereux que les autres produits sensibles que nous utilisons au quotidien (essence, hydrocarbures en tout genre, aérosol, etc ...).

Si, je dis bien si, cette molécule s'avère intéressante comme substitut, tu penses bien qu'on ne va pas fabriquer des batteries plus dangereuses que celles au Lithium (qui ont déjà brûlé ou explosé à maintes reprises ceci dit).

Mais bon, nous n'en sommes pas encore là, ce ne sont que des résultats théoriques. A suivre.
Le #2031473
Le phosphore on en balance des tonnes dans les champs.
C'est abondant, comme le sodium.
Le #2031479
"En menant des simulations complexes sur des supercalculateurs, les chercheurs ont réussi à trouver le substitut idéal au lithium : le phosphore."
Cette phrase n'a aucun sens ... un chimiste pioche dans les élèments et ses dérivés pour trouver un corps chimique qui correspond à son problème, il ne fait pas de "simulation complexe".
Le phosphore donc il est question est sous forme ionique et/ou organique : de quel corps chimique est-il question ? Quel est son couple rédox ? Le simple fait de dire "phosphore" n'a pas d'intérêt : vous avez appris au lycée que le phosphore est un élément, et qu'il compose des coprs chimiques.
Pourquoi ne citez-vous jamais la source de vos articles ?
Le #2031487
Sauf qu'ils ont un train de retard et que l'avenir risque de passer par là : https://sciencepost.fr/2018/09/la-batterie-solide-a-energie-solaire-pour-revolutionner-lindustrie-automobile/
Le #2031511
La fin du phoshore est annoncée d'ici 1 siècle. Ressource non renouvelable en voie de disparition car jetée à tout va dans les champs. Et si on n'en jette plus dans les champs, on va avoir faim...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme