Beidou : le GPS chinois bientôt finalisé pour une couverture mondiale

Le par  |  4 commentaire(s) Source : TechCrunch
Beidou GNSS

Démarré dans les années 2000, le service chinois de géopositionnement Beidou aura bientôt déployé l'ensemble de ses satellites, assurant une couverture mondiale et apportant une indépendance stratégique à la Chine.

Les services de géopositionnement par satellite ont d'innombrables applications, tant civiles que militaires, et les Etats-Unis avaient une position dominante dans le domaine avec leur système GPS, largement utilisé dans le monde.

Le contrôle par l'armée US du service de géopositionnement par satellite, et sa capacité à en couper sélectivement l'accès, a conduit d'autres régions du monde à développer leur propre système.

On trouve ainsi le système Glonass conçu par la Russie ou encore le service Galileo créé dans la douleur et avec un retard de plusieurs années par l'Union européenne. Un autre système, Beidou, a été patiemment mis en place par la Chine depuis le début des années 2000, couvrant d'abord le pays puis la région Asie-Pacifique.

GNSS Compass Beidou 02

Ce développement de longue haleine s'apprête à arriver à son terme avec la finalisation de la constellation de satellites en 2020. D'ici l'été prochain, les 35 satellites de Beidou auront été déployés, assurant une couverture mondiale du système de positionnement chinois.

Comme les autres zones géographiques, la Chine s'apprête ainsi à garantir son indépendance vis à vis des capacités de géopositionnement mais aussi à démontrer sa volonté de compter parmi les plus grandes puissances technologiques de la planète, avec l'appui du plus grand marché mobile mondial.

Beidou logo

Et cet aboutissement arrive à point nommé avec le lancement des réseaux 5G en Chine. L'alliance des deux technologies pourrait en effet permettre à l'industrie chinoise de développer rapidement des applications innovantes (dont les véhicules autonomes) en s'appuyant sur un savoir-faire national, et avec cette garantie d'accès qu'a aussi cherché l'Europe avec Galileo.

C'est aussi une nouvelle expression de l'ambition du pays de faire de l'espace un nouveau terrain de conquêtes, après avoir réalisé une première expérimentation de communications sécurisées quantiques, développé ses propres lanceurs Longue Marche et préparé des missions vers la Lune puis Mars.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2087111
S'ils pouvaient faire de même avec un système d'exploitation, et que l'on en termine avec l’hégémonie américaine ...
Le #2087112
@ Smalldick : Vous êtes sérieux ?

J'écrirais certainement pas mes lettres officielles, mes mails, mes mots de pass et encore moins faire mes achats sur un système d'exploitation d'un pays qui espionne volontairement et en toute transparence son peuple afin de s'assurer qu'on n'insulte pas leur dieu suprême "Li Jumping" (je l'appelle comme ca)...
Hors de question, prenez votre système d'exploitation chinois, gardez le et veuillez nous en garder...
Le #2087113
Axaenigma a écrit :

@ Smalldick : Vous êtes sérieux ?

J'écrirais certainement pas mes lettres officielles, mes mails, mes mots de pass et encore moins faire mes achats sur un système d'exploitation d'un pays qui espionne volontairement et en toute transparence son peuple afin de s'assurer qu'on n'insulte pas leur dieu suprême "Li Jumping" (je l'appelle comme ca)...
Hors de question, prenez votre système d'exploitation chinois, gardez le et veuillez nous en garder...


Vous avez une préférence pour la NSA ou la CIA ? Et vous mangez ça à qu'elle sauce ? Le Patriot Act ou plus récent le Cloud Act ?


Plus de Chine moins d'Etats Unis de toute façon c'est l'avenir !
Le #2087117
smalldick a écrit :

S'ils pouvaient faire de même avec un système d'exploitation, et que l'on en termine avec l’hégémonie américaine ...


C'est kiff kiff hein ...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme