Blackberry est devenue la marque privilégiée des cartels et gangs

Le par Mathieu M.  |  11 commentaire(s)
BlackBerry Motion 03

Le FBI a récemment annoncé avoir arrêté le PDG de Phantom Secure, une société qui s'est spécialisée dans la modification de smartphones BlackBerry et dont les premiers clients sont les membres de cartels et gangs.

Vincent Ramos, CEO et fondateur de Phantom Secure faisait l'objet d'une plainte depuis quelques semaines, il a finalement été arrêté par le FBI en partenariat avec les autorités canadiennes et australiennes.

Sa société s'est spécialisée au fil des années dans la sécurisation des smartphones BlackBerry. En apparence, l'activité est tout ce qu'il y a de plus légale. Mais à y regarder de plus près, cette sécurisation ultime des terminaux vise avant tout à permettre à ses clients d'échapper aux écoutes et autres enquêtes gouvernementales.

Les BlackBerry modifiés voient ainsi certains composants purement et simplement retirés : micro, appareil photo, module GPS... Tout ce qui est jugé risqué dans la conservation de l'anonymat de l'utilisateur est retiré, bloqué ou modifié. Les smartphones sont également équipés de base d'un logiciel PGP qui permet de chiffrer les données et permettre l'envoi de messages chiffrés qui passent par des serveurs étrangers et donc en dehors de la portée des gouvernements et de leurs agences. Un module permet également d'effacer l'intégralité du contenu du smartphone à distance en cas de saisie par la justice...

Selon une enquête, Phantom Securities aurait ainsi fourni nombre de ses smartphones au cartel de drogue mexicain Sinaloa. Des terminaux ont été vendus à Cuba ainsi qu'au Vénézuéla et il serait également assez répandu au sein du gang de motards Hells Angels. Selon une estimation, plus de 20 000 smartphones modifiés par Phantom Securities seraient utilisés dans le monde, dont la moitié en Australie.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Trier par : date / pertinence
FRANCKYIV away Absent VIP icone 54463 points
Premium
Le #2004701

En apparence, l'activité est tout ce qu'il
y a de plus légale. Mais à y regarder
de plus près, cette sécurisation ultime
des terminaux vise avant tout à permettre
à ses clients d'échapper aux écoutes
et autres enquêtes gouvernementales.



Faut-il en conclure que sécuriser un smartphone à un tel point qu'il échappe à toute surveillance est illégale ?
mart666 offline Hors ligne VIP icone 12586 points
Le #2004707
Tiens je ne savais pas que le gouvernement s’équipait en blackberry !
kerlutinoec away Absent VIP icone 13853 points
Le #2004709
Bientôt il sera illégal de ne pas avoir de smartphone !
Le #2004712
FRANCKYIV a écrit :


En apparence, l'activité est tout ce qu'il
y a de plus légale. Mais à y regarder
de plus près, cette sécurisation ultime
des terminaux vise avant tout à permettre
à ses clients d'échapper aux écoutes
et autres enquêtes gouvernementales.



Faut-il en conclure que sécuriser un smartphone à un tel point qu'il échappe à toute surveillance est illégale ?


C'est une excellente question !
Car là, le gars, il n'a rien fait de mal que d'enlever des composants sur des téléphones, ce qui est tout à fait légal, et qui n'a normalement pour conséquence que la perte de la garantie...
Johnny6 offline Hors ligne Vétéran icone 1366 points
Le #2004733
Ca fait très longtemps qu'on sait que Blackberry est utilisé par les organisations de ce genre. La mafia russe et autres groupes d'Europe de l'Est l'ont adopté dès la première version parce qu'il proposait déjà par défaut des fonctionnalités d'anonymat efficaces. Ce que fait cette société, c'est de continuer en ce sens parce qu'il a flairé le filon. Moi je dis: Bien vu !
JCDentonMale offline Hors ligne VIP icone 5004 points
Le #2004750
Johnny6 a écrit :

Ca fait très longtemps qu'on sait que Blackberry est utilisé par les organisations de ce genre. La mafia russe et autres groupes d'Europe de l'Est l'ont adopté dès la première version parce qu'il proposait déjà par défaut des fonctionnalités d'anonymat efficaces. Ce que fait cette société, c'est de continuer en ce sens parce qu'il a flairé le filon. Moi je dis: Bien vu !


Tellement bien vu qu'il s'est fait arrêté par le FBI.
Anonyme
Le #2004753
FRANCKYIV a écrit :


En apparence, l'activité est tout ce qu'il
y a de plus légale. Mais à y regarder
de plus près, cette sécurisation ultime
des terminaux vise avant tout à permettre
à ses clients d'échapper aux écoutes
et autres enquêtes gouvernementales.



Faut-il en conclure que sécuriser un smartphone à un tel point qu'il échappe à toute surveillance est illégale ?


Eh oui, donc on sait ce que valent nos smartphones autorisés...
Anonyme
Le #2004754
JCDentonMale a écrit :

Johnny6 a écrit :

Ca fait très longtemps qu'on sait que Blackberry est utilisé par les organisations de ce genre. La mafia russe et autres groupes d'Europe de l'Est l'ont adopté dès la première version parce qu'il proposait déjà par défaut des fonctionnalités d'anonymat efficaces. Ce que fait cette société, c'est de continuer en ce sens parce qu'il a flairé le filon. Moi je dis: Bien vu !


Tellement bien vu qu'il s'est fait arrêté par le FBI.


Bon, après, dans l'article que j'avais posté sur la tribune, il y avait quelques éléments un peu plus compromettants, de mémoire
Narcos offline Hors ligne VIP icone 24162 points
Le #2004767
JCDentonMale a écrit :

Johnny6 a écrit :

Ca fait très longtemps qu'on sait que Blackberry est utilisé par les organisations de ce genre. La mafia russe et autres groupes d'Europe de l'Est l'ont adopté dès la première version parce qu'il proposait déjà par défaut des fonctionnalités d'anonymat efficaces. Ce que fait cette société, c'est de continuer en ce sens parce qu'il a flairé le filon. Moi je dis: Bien vu !


Tellement bien vu qu'il s'est fait arrêté par le FBI.


Si on a peur de tout on ne fait rien. Se faire arreter par le FBI n'est pas une fin en soi et ne signifie rien sur son devenir.
petitblaireau offline Hors ligne Vétéran icone 1892 points
Le #2004768
FRANCKYIV a écrit :


En apparence, l'activité est tout ce qu'il
y a de plus légale. Mais à y regarder
de plus près, cette sécurisation ultime
des terminaux vise avant tout à permettre
à ses clients d'échapper aux écoutes
et autres enquêtes gouvernementales.



Faut-il en conclure que sécuriser un smartphone à un tel point qu'il échappe à toute surveillance est illégale ?


Analyse judicieuse Francky
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire