Blue Origin : douzième vol d'essai réussi pour New Shepard

Le par  |  0 commentaire(s)
blue-origin-new-shepard-ns-12

Avec son lanceur réutilisable New Sheapard et en ligne de mire le tourisme spatial (ou suborbital), Blue Origin vient d'effectuer un douzième vol d'essai. Toujours sans passager, mais avec de nouvelles charges utiles.

Le dernier vol d'essai de la fusée réutilisable New Shepard remontait à plus de sept mois. Hier, Blue Origin a effectué avec succès un douzième vol d'essai et encore une fois inhabité (si ce n'est un mannequin).

Lors de ce vol depuis un site à l'ouest du Texas, la capsule d'équipage a atteint une altitude de 104,5 km et a donc encore franchi la ligne de Karman à 100 km qui marque la frontière entre l'atmosphère terrestre et l'espace.

La fusée a atterri à la verticale, tandis qu'après quelques minutes de microgravité, la capsule a réalisé un atterrissage avec une descente ralentie par l'ouverture de trois parachutes. Pour cette version spécifique de New Shepard, il s'agissait du sixième vol et sixième atterrissage (avec un même booster).

Même si c'était un vol d'essai, cette mission NS-12 de New Shepard a marqué sa 9e mission commerciale avec des charges utiles et pour un 100e client commercial.

Parmi les charges utiles, une de la Nasa et baptisée OSCAR pour Orbital Syngas Commodity Augmentation Reactor.

" Elle a été conçue pour créer un mélange de gaz à partir de déchets ordinaires qui pourrait être utilisé pour des systèmes de propulsion ou de maintien de fonctions vitales lors d'une mission d'exploration humaine dans l'espace lointain ", écrit Blue Origin.

Il avait été un temps évoqué un premier vol habité d'ici la fin de cette année avec New Shepard. Ce sera partie remise. " Nous avons encore quelques vols avant d'y arriver. " Le tourisme spatial avec Blue Origin n'est pas pour tout de suite.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme