BlueLeaks : saisie d'un serveur de DDoSecrets par la police allemande

Le par Jérôme G.  |  0 commentaire(s)
police-us-voiture

A priori en raison de la publication des fichiers BlueLeaks, un serveur de DDoSecrets a été saisi par les autorités non pas américaines, mais allemandes.

Le mois dernier, Distributed Denial of Secrets (DDoSecrets) a publié des fichiers BlueLeaks. Ils représentent un total de 269 Go de données policières et sont proposés avec un accès depuis un portail permettant d'effectuer des recherches.

Couvrant une période de près de 24 ans, les données avec plus d'un million de fichiers sont notamment issues de plus de 200 départements de police aux États-Unis. Elles auraient été obtenues par un individu se revendiquant de la mouvance Anonymous.

blueleaks-ddosecrets
Le portail de DDoSecrets - une sorte d'alternative à WikiLeaks - pour BlueLeaks (et autres) ne répond plus. Cofondatrice de DDoSecrets, Emma Best révèle avoir eu confirmation officielle qu'un serveur a été saisi par les autorités allemandes.

Elle précise sur Twitter que le serveur en question a seulement été utilisé pour distribuer des données au public. " Il n'a eu aucun contact avec des sources et n'a rien fait d'autre que d'éclairer le public via de l'édition journalistique. "

Les autorités américaines avaient indiqué se pencher sur le cas de BlueLeaks et la fuite de données. Il n'est pas clair à ce stade si les autorités allemandes ont agi à la demande de leurs homologues outre-Atlantique ; ce qui semble probable.

Complément d'information

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar