Jet supersonique : Boom engrange des commandes avec un démarrage pour 2023

Le par  |  6 commentaire(s) Source : CNBC
Boom supersonique

La société Boom Supersonic veut faire revivre à sa façon les grandes heures du Concorde tout en évitant les écueils de ce dernier.

La société américaine Boom Supersonic rêve de proposer des avions de ligne capables d'atteindre une vitesse de Mach 2,2 et de relier Londres et New York en à peine plus de trois heures.

Voulant faire rêver comme au temps du Concorde tout en tirant les leçons de l'échec commercial du grand jet supersonique, Boom profite du salon du Bourget pour annoncer avoir engrangé des commandes de la part de 5 compagnies, pour un total de 76 avions.

Boom supersonique

Hormis Virgin, qui a déjà annoncé vouloir acheter une dizaine de jets supersoniques dès qu'ils seront finalisés, les noms des autres clients ne sont pas encore connus mais seront dévoilés lors d'événements spéciaux.

Voulant souligner la solidité des accords négociés, le CEO de Boom a indiqué que les réservations des avions étaient validées par des options de plusieurs dizaines de millions de dollars non remboursables si l'enteprise ne parvient pas à les livrer.

Les premières livraisons sont promises pour 2023 mais la tâche prioritaire sera d'abord de tester le prototype XB-1 "Baby Boom", version à l'échelle 1/3 du jet final, avec un premier vol prévu fin 2018.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1969482

des options de plusieurs dizaines de millions de dollars non remboursables si>l'enteprise ne parvient pas à les livrer.


Donc ils ont tout intérêt à échouer. Ca sent mauvais...

Le #1969485
cycnus a écrit :


des options de plusieurs dizaines de millions de dollars non remboursables si>l'enteprise ne parvient pas à les livrer.


Donc ils ont tout intérêt à échouer. Ca sent mauvais...


Faut être plus confiant que cela dans notre savoir-faire (c'est ma crise hebdomadaire de chauvinisme, désolé) Il n'y a pas que les ricains qui savent faire leur preuve dans la technologie. Airbus en est le parfait exemple.
Le #1969499
C'est vrai que le "...non remboursables si l’entreprise ne parvient pas à les livrer...." n'inspire pas une super-confiance...

En gros,, ils savent même pas si ils peuvent les faire...
Le #1969523
Boom hum ouep un peux comme le titanic comme choix de nom a voir qu'ils attrapent pas le même carma.
Le #1969527
cycnus a écrit :


des options de plusieurs dizaines de millions de dollars non remboursables si>l'enteprise ne parvient pas à les livrer.


Donc ils ont tout intérêt à échouer. Ca sent mauvais...


Avec 76 précommandes et à 220 millions l'unité, ils ont tout intérêt à réussir. Les tests en soufflerie sont positifs, les moteurs existent déjà, et le prototype est quasi près. D'ailleurs les avances non-remboursables témoignent de la confiance des premiers réservataires.

Je ne sais pas pourquoi les Français comprennent toujours tout de travers quand il s'agit de business. Ils doivent être trop habitués au biberon étatique et prennent peur dès que les sommes dépassent 100 €.
Le #1969533
Oui, les avances non responsables sont plutôt un signe que les acheteurs ont suffisamment d'éléments à leur connaissance pour croire au succès de l'entreprise, ce qui en retour assure un financement solide pour atteindre l'objectif.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]