Bouygues Telecom : Coriolis pourrait reprendre l'infrastructure réseau fixe

Le par Christian D.  |  4 commentaire(s) | Source : La Tribune

L'opérateur Coriolis pourrait profiter de l'ampleur des remèdes nécessaires à la validation du rapprochement entre Orange et Bouygues pour récupérer l'activité entreprises de Bouygues Telecom...mais aussi son infrastructure réseau fixe ?

Bouygues-Telecom-nouveau-logo

Bouygues-Telecom-nouveau-logoAlors que les négociations devant permettre le rapprochement entre Bouygues et Orange doivent se poursuivre encore plusieurs semaines, il apparaît clair que les régulateurs demanderont des garanties et des cessions d'actifs de manière à préserver le jeu de la concurrence.

Les trois opérateurs Orange, Numericable-SFR et Free pourraient se partager le gros des forces de Bouygues Telecom mais d'autres acteurs ont montré de l'intérêt pour certaines ressources. C'est le cas de l'opérateur mobile virtuel (MVNO) Coriolis qui serait intéressé par l'activité télécom entreprises de Bouygues.

Le journal La Tribune souligne cependant que l'intérêt de Coriolis ne se limiterait pas au portefeuille des clients professionnels mais aussi à l'infrastructure réseau fixe...qui en ferait alors un opérateur télécom détenteur de son propre réseau.

Coriolis Telecom logoOrange étant l'écrasant leader du marché d'entreprise, à tel point qu'il a été lourdement sanctionné par l'Autorité de la concurrence, la cession de l'ensemble des activités d'entreprise de Bouygues Telecom à un acteur comme Coriolis pourrait faire sens.

Le journal économique suggère également que Coriolis envisagerait une expansion vers le marché de l'Internet fixe grand public Là encore, les clients uniquement fixes de Bouygues Telecom pourrait intéresser le MVNO.

La quête de l'infrastructure réseau fixe est vue comme un moyen pour Coriolis de mener une stratégie de guerre des prix agressive, alors qu'en restant opérateur virtuel, il dépend étroitement des conditions d'accès aux réseaux des autres opérateurs et ne peut pleinement animer le marché par des prix bas. Encore un argument qui pourrait trouver un écho favorable auprès de l'Autorité de la concurrence...

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
rpo offline Hors ligne Vétéran icone 1015 points
Le #1881341
On revient à 4 opérateurs...
iFlo59 offline Hors ligne VIP icone 32895 points
Le #1881365
http://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/021548130349-telecoms-macron-nest-pas-contre-un-retour-a-trois-operateurs-1183458.php
Emmanuel Macro n'est pas "contre" un retour à trois opérateur...
Il me semblait d'avoir lu dans un des articles, qu'il était "plus que favorable", ou alors j'ai dû rêver.

Par contre, quand c'est le leader du marché qui ramène sa fraise, bizarrement... On s'attaque à lui, alors que c'est le seul opérateur qui peut racheter Bouygues.

Faudrait savoir
Un coup on veut, un coup on veut pas
Quand on veut on taxe, quand on veut pas on taxe quand même mais moins.
Chitzitoune online Connecté VIP avatar 23043 points
Le #1881411
iFlo59 a écrit :

http://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/021548130349-telecoms-macron-nest-pas-contre-un-retour-a-trois-operateurs-1183458.php
Emmanuel Macro n'est pas "contre" un retour à trois opérateur...
Il me semblait d'avoir lu dans un des articles, qu'il était "plus que favorable", ou alors j'ai dû rêver.

Par contre, quand c'est le leader du marché qui ramène sa fraise, bizarrement... On s'attaque à lui, alors que c'est le seul opérateur qui peut racheter Bouygues.

Faudrait savoir
Un coup on veut, un coup on veut pas
Quand on veut on taxe, quand on veut pas on taxe quand même mais moins.



Le rachat "principal" par un opérateur n'est pas la seule solution:

Il peut y avoir un "démentalement" / vente par morceau

En france, il y a environ 2 000 opérateurs hein (même si une partie sont des agrégateurs sans réseaux propres, ou très restrait)
BleuCosmos offline Hors ligne Vétéran icone 1514 points
Le #1881573
Et si finalement on ne changeait rien ?
Tout ça n'est qu'une histoire de gros sous, et les usagers seront de toute façon la dernière roue du carrosse, alors que c'est eux qui apporte les sous nécessaires à ces changements...
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire