Censure du délit de consultation de sites terroristes

Le par  |  4 commentaire(s)
Conseil-constitutionnel

Le délit de consultation habituelle de sites web terroristes est une nouvelle fois censuré par le Conseil constitutionnel.

Rebelote pour le Conseil constitutionnel. La semaine dernière, et comme en début d'année, les Sages ont une nouvelle fois censuré une disposition de la loi relative à la sécurité publique portant sur le délit de consultation habituelle de sites web terroristes.

Conseil-constitutionnelS'appuyant sur la déclaration des droits de l'homme et du citoyen, le Conseil constitutionnel estime que " les dispositions contestées portent une atteinte à l'exercice de la liberté de communication qui n'est pas nécessaire, adaptée et proportionnée. " Elles sont ainsi considérées inconstitutionnelles.

L'article en question sanctionne d'une peine de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 € d'amende le fait de " consulter de manière habituelle, sans motif légitime, un service de communication au public en ligne faisant l'apologie ou provoquant à la commission d'actes de terrorismes et comportant des images ou représentation d'atteintes volontaires à la vie. "

Une autre lecture est de considérer qu'il existe déjà le nécessaire dans la lutte contre le terrorisme sans devoir aller chercher une disposition pointée du doigt par diverses associations de défense des droits de l'homme.

Certains parlementaires auront-ils compris le message ou s'entêteront-ils ?

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #1992824
Ils sont au courant de ceux qui consultent le site terroriste mais ils sont pas au courant de l’existence de ce site pour arrêter les responsables ?
Le #1992826
yves64 a écrit :

Ils sont au courant de ceux qui consultent le site terroriste mais ils sont pas au courant de l’existence de ce site pour arrêter les responsables ?


Et si le site ainsi que les responsables sont dans un pays étranger en dehors de la juridiction de la France, tu fais comment ? Parce que c'est ça dans 99% des cas, tu verra rarement des sites type allahakbar.fr domicilié à Lille par exemple ... Le seul truc que tu puisse faire c'est de passer l'info aux autorités en charge, essayer de voir avec les FAI pour bloquer l'accès (on sait ce que ca vaut le blocage DNS ...) et arrêter les visiteurs je vois pas trop comment faire autrement.
Le #1992858
FFFeu a écrit :

yves64 a écrit :

Ils sont au courant de ceux qui consultent le site terroriste mais ils sont pas au courant de l’existence de ce site pour arrêter les responsables ?


Et si le site ainsi que les responsables sont dans un pays étranger en dehors de la juridiction de la France, tu fais comment ? Parce que c'est ça dans 99% des cas, tu verra rarement des sites type allahakbar.fr domicilié à Lille par exemple ... Le seul truc que tu puisse faire c'est de passer l'info aux autorités en charge, essayer de voir avec les FAI pour bloquer l'accès (on sait ce que ca vaut le blocage DNS ...) et arrêter les visiteurs je vois pas trop comment faire autrement.


+1
Tout est dit.
Anonyme
Le #1992883
FFFeu a écrit :

yves64 a écrit :

Ils sont au courant de ceux qui consultent le site terroriste mais ils sont pas au courant de l’existence de ce site pour arrêter les responsables ?


Et si le site ainsi que les responsables sont dans un pays étranger en dehors de la juridiction de la France, tu fais comment ? Parce que c'est ça dans 99% des cas, tu verra rarement des sites type allahakbar.fr domicilié à Lille par exemple ... Le seul truc que tu puisse faire c'est de passer l'info aux autorités en charge, essayer de voir avec les FAI pour bloquer l'accès (on sait ce que ca vaut le blocage DNS ...) et arrêter les visiteurs je vois pas trop comment faire autrement.


Et vu que les pays dont on devrait se soucier encourage le terrorisme de façon à peine masquée et sont armés par nous.

J'ai du mal à voir le bout du tunnel.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme