Chang'e 5 : retour sur Terre avec des échantillons lunaires après une mission de 23 jours !

Le par Jérôme G.  |  0 commentaire(s)
change5-capsule-retour-terre

Dans le cadre de la mission inhabitée Chang'e 5, la Chine a réussi son défi de ramener des échantillons de la Lune sur Terre. Une mission réalisée en 23 jours.

La China National Space Administration (CNSA) annonce que dans le cadre de la mission non habitée Chang'e 5, la capsule avec des échantillons du sol de la Lune a atterri sur Terre. Un succès pour cette mission menée tambour battant.

Après une séparation de l'orbiteur à environ 5 000 km au-dessus de l'océan Atlantique Sud et à l'issue d'une rentrée atmosphérique, la capsule a atterri sous parachutes dans une zone prévue en Mongolie intérieure, au nord de la Chine.

change5-capsule-retour-terre-echantillons-luneChang'e 5 : capsule de retour (crédit : Xinhua)

" Cet atterrissage réussi marque l'achèvement de l'expédition historique Chang'e 5 de 23 jours, la première en plus de 40 ans à ramener des échantillons lunaires sur Terre, faisant également de la Chine le troisième pays à réaliser cet exploit après les États-Unis et l'ex-Union soviétique ", déclare l'agence spatiale nationale chinoise.

La mission avait pour principal objectif de recueillir au moins 2 kg d'échantillons de régolithes lunaires au sol et après avoir percé jusqu'à 2 mètres de profondeur sous la surface de la Lune. Des échantillons beaucoup plus anciens que ceux précédemment ramenés sur Terre dont l'analyse devra permettre de parfaire les connaissances sur la formation et l'existence de notre satellite naturel, ainsi que sur le système solaire.

Une mission courte mais intense

Chang'e 5 avait décollé le 23 novembre à bord du lanceur lourd Longue Marche 5. Le 28 novembre, elle était en orbite autour de la Lune. Un jour plus tard, l'atterrisseur s'est séparé de l'orbiteur et a réussi le lendemain à se poser sur la Lune où il a immédiatement commencé à creuser le sol.

change5-luneChang'e 5 : atterrisseur sur la Lune (crédit : China National Space Administration)

Les échantillons ont été placés dans un conteneur et dans un module de remontée (du sol vers l'orbite lunaire). Le 5 décembre, le module de remontée s'est amarré à l'orbiteur, puis le conteneur avec les échantillons lunaires a été transféré dans la capsule de retour.

L'orbiteur est resté en orbite lunaire pendant quelques jours afin de procéder à des ajustements et pour attendre la bonne fenêtre de retour sur Terre. Le week-end dernier, l'orbiteur a pris ses distances avec la Lune pour se placer sur sa trajectoire de retour. C'est ainsi hier que la capsule de retour de Chang'e 5 a été larguée pour atterrir sur Terre. Elle vient d'être récupérée.


Les dates dans la vidéo de CGTN tiennent compte de l'heure en Chine (UTC+8)

À noter qu'initialement, cette ambitieuse et complexe mission Chang'e 5 aurait dû être menée fin 2017. Des problèmes techniques avec la fusée chinoise Longue Marche 5 (un échec pour son deuxième vol en juillet 2017) ont retardé son lancement.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire